Référence multimedia du sénégal
.
Google

AUX LUTTEURS QUI SERVIRONT DE NERVIS AUX POLITICIENS: Le Cng promet des sanctions pouvant aller jusqu'au retrait de la licence

Article Lu 1724 fois

Depuis quelques jours, face à la montée en puissance des menaces et autres tentatives dans ce qu'il est convenu d'appeler la gué-guerre entre Presse et certains politiques, les lutteurs sont cités comme devant servir de bras armés aux derniers nommés. Une situation qui n'est pas sans retenir l'attention du Cng selon qui "tout lutteur dans l'arène déclaré coupable de tout acte du genre sera radié par un retrait de sa licence".



Les gros bras de l'arène qui seraient tentés de jouer aux nervis pour les politiciens censés casser du journaliste ou autre du genre, le Cng les avertit. "Tout lutteur coupable d'actes délictueux allant dans le sens d'être mêlé à des histoires de vandalisme, sera radié de l'arène" a déclaré hier Thierno Kâ un administratif et influent du Cng hier sur la bande Fm. Une position nette et tranchée qui transcendent avec la logique qui voudrait que la lutte qui a fini de se hisser au premier niveau parmi toutes les quarante sept (47) disciplines et associations sportives reconnues dans ce pays, ne soit pas entachée ou freinée dans sa marche.

En effet, cela s'est souvent vérifié. Fortement dotés par la nature avec un physique impressionnant du genre Roc, les lutteurs sont depuis quelques années utilisés par les politiques non comme des "agents de sécurité", mais plutôt des nervis. Des hommes qui, commandités comme des robots, sont activés, moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes, pour accomplir de sales boulots. Casser du matériel, agresser physiquement ou simplement utiliser toute sorte de menaces possibles de nature à faire peur. Ce qui est une forme de délinquance qui préméditée souvent par de hauts responsables rejettent l'opprobre sur ce "noble corps" des lutteurs qui appréciés de tous les sénégalais égayent l'arène durant au moins 9 sur 12 mois dans l'année.

Mieux, les lutteurs qui, dans un autre temps, pouvaient bien accomplir ces sales besognes, eu égard aux faibles cachets qui leur étaient versés peuvent aujourd'hui refuser à juste raison. Leur profession très bien rémunérée leur permettant de payer "plus que ce qui leur est souvent proposé par ces politiciens délinquants" nous soutiendra un autre responsable très influent de l'arène. En tout cas les "sujets" au Roi Yekini sont avertis et clairement. Ceux parmi eux qui tenteront de se mêler de ses histoires sordides aux tenants et aboutissants incertains verront le sabre du Cng leur couper la tête. Et Adieu la gloire, la notoriété, la célébrité, mais surtout les gros cachets. Simplement parce qu'on a voulu suivre quelqu'un dont les visées et ambitions sont personnelles?

Source: Le Matin

Article Lu 1724 fois

Jeudi 21 Août 2008





1.Posté par choana le 21/08/2008 10:22
Bonne et sage décision

2.Posté par bara le 21/08/2008 20:40
je suis d'accord sur sa laisse les lutteurs de lutter pas de tuer

3.Posté par MOUSSA le 21/08/2008 21:51
JE VENS DES GROUPES ELECTROGENES DE BONNE KALITE A DES BONNE PRIX INT
TEL 00221774332661

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State