Référence multimedia du sénégal
.
Google

AUDITION DE L'ANOCI PAR L’ASSEMBLÉE NATIONALE: Doudou Wade brandit l'article 44 pour corriger Macky Sall

Article Lu 1358 fois


AUDITION DE L'ANOCI PAR L’ASSEMBLÉE NATIONALE: Doudou Wade brandit l'article 44 pour corriger Macky Sall
Le président du groupe parlementaire libéral et démocratique, Doudou Wade est revenu hier à l’issue de la rencontre de cette structure sur le débat qui est en train de défrayer la chronique mettant aux prises le président de l'Anoci, Karim Wade et Macky Sall. Face aux journalistes, le patron des députés libéraux a corrigé le successeur d’Idrissa Seck à la Primature au sujet de l’audition par le Parlement des responsables de l’Anoci. Selon lui, il y a vice de procédure car l’avis de la tutelle de l’agence à auditionner est nécessaire.



«La procédure visant à auditionner les responsables de l’Anoci que sont MM. Karim Wade et Abdoulaye Baldé n’a pas été respectée par le président de l’Assemblée Nationale, M. Macky Sall», a confié le président du groupe parlementaire libéral et démocratique, M. Doudou Wade aux journalistes. C'était hier à Dakar au terme de la séance de concertation du groupe qu’il dirige en vue de la préparation de la session budgétaire dans un hôtel de la place. Contrairement à ce qu'on a l'habitude d'entendre, Doudou Wade ne s'est pas érigé en défenseur inconditionnel et infatigable de Karim Wade. Il s'est contenté d'inviter le président du Parlement «à bien revisiter les textes qui régissent le fonctionnement de cette institution». Selon lui, l'article 44 du règlement intérieur de cette chambre stipule : «Les commissions parlementaires peuvent entendre toute personne qu’elles jugent utile de consulter.
S'il s'agit d'un agent de l'État, l'avis du ministre dont il relève est nécessaire. En cas d'avis défavorable, le ministre doit en préciser le motif. Le président de l’Assemblée nationale saisi par le ministre concerné, peut soumettre la question au président de la République». C'est en ces termes que Doudou Wade a tenu à apporter des éclaircissements sur cette question. Par ailleurs, il ne s’est pas privé de dénoncer le non-respect de la procédure clairement ratifiée par le règlement intérieur de l’institution parlementaire. Toutefois, le président du groupe parlementaire libéral et démocratique a magnifié le comportement du président de l'Agence Nationale pour la Conférence Islamique (Anoci), M. Karim Wade qui a manifesté sa disponibilité d’apporter tous les éclaircissements ayant trait à la gestion financière de l’agence.
Il faut souligner que M. Doudou Wade, malgré les questions persistantes des confrères sur la sortie musclée de Koureichy Thiam, n’a pas voulu se prononcer sur le sujet. Il a tout simplement déclaré qu’il appartient à M. Thiam de clarifier sa position. Revenant sur l’objet de la réunion avec les députés libéraux, portant sur la préparation du vote de la loi de finances, Doudou Wade a indiqué que «l'institution parlementaire sénégalaise étant désormais constituée de deux chambres, députés et sénateurs sont dans l'obligation de travailler en harmonie pour mener à bien cette mission qui leur est confiée». Rappelons que la tâche qui attend ces représentants du peuple est de travailler durant soixante jours de 9 heures à 24 heures à compter du 25 octobre prochain.

Source: le Matin

Article Lu 1358 fois

Jeudi 25 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State