Référence multimedia du sénégal
.
Google

[AUDIO] Lutte contre l'émigration clandestine : Le Sénégal et l’Espagne prolongent l’opération « Frontex » Explications de Me Ousmane Ngom

Article Lu 1793 fois

L’opération « Frontex » va s’étendre jusqu’au 30 juin 2008. Le Sénégal et l’Espagne ont procédé hier à sa prolongation. Il s’agit pour les deux pays de renforcer les acquis de la lutte contre l’émigration clandestine.



Le gouvernement du Sénégal et celui d’Espagne ont prolongé d’une année l’opération Frontex créée l’année dernière pour lutter contre l’émigration clandestine. Cette augmentation s’étend du 1er juillet 2007 au 30 juin 2008. Il s’agit, selon, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, qui a co-signé hier la déclaration de prolongation avec son homologue espagnol, Alfredo Perez Rubalcaba, de poursuivre l’opération pour renforcer les acquis.

Cette opération a eu des résultats satisfaisants, à en croire le ministre de l’Intérieur. Parce qu’en 2006, il y a eu 901 embarcations clandestines avec 35.488 personnes à bord, qui ont été débarquées sur les côtes espagnoles.

La mise en place de l’opération « Frontex » a permis de diminuer considérablement le phénomène. Selon le ministre de l’Intérieur, au 15 juin 2007, seules 101 embarcations avec à abord 4.304 personnes ont été enregistrées. “ Les flux se sont réduits de façon drastique ”, a martelé le ministre.

Revenant sur la situation de l’année dernière, Me Ousmane Ngom a dit qu’elle a été une véritable crise qui a affecté les deux Etats. C’est pourquoi, les hautes autorités ont décidé de prendre à bras le corps le problème, en mettant en place cette opération.

“ Le président Wade a pris ses responsabilités au moment où beaucoup de pays africains adoptaient un profil bas devant la situation. Il a opté pour une gestion concertée de l’émigration. Et il était en phase avec les autorités espagnoles ”, a souligné le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur.

Le ministre espagnol a, pour sa part, salué les acquis de l’opération. “ L’année dernière, quand je suis venu au Sénégal, on était l’un face à l’autre. Aujourd’hui, on est l’un à côté de l’autre ”, a-t-il ironisé. Une façon pour lui d’affirmer que “les résultats sont bons”. Et le ministre de l’Intérieur d’Espagne d’encourager l’émigration à travers les contrats de travail qui permettent, selon lui, aux migrants d’avoir les mêmes droits que les Espagnols.


BABACAR DIONE
Source: Le Soleil

Article Lu 1793 fois

Samedi 23 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State