Référence multimedia du sénégal
.
Google

[AUDIO - AUDIO] WADE s'en est expliqué avec SARKOSY : Pourquoi Karim est son successeur

Article Lu 1982 fois

Le président Abdoulaye Wade efface Macky Sall et écarte Idrissa Seck dans la course à sa succession. Il leur préfère son fils et en aurait fait la confidence au président français, Nicolas Sarkozy, lors d'une audience à laquelle Karim Wade a été l'invité officieux.



L'audience entre les chefs d'Etat sénégalais et français, en présence (informelle) de Karim Wade, continue de livrer ses secrets. On connaît, maintenant, les raisons qui ont poussé le président Abdoulaye Wade, dérogeant aux règles protocolaires strictes de l'Elysée, avec l'onction de Nicolas Sarokozy pardi, a convié son fils à cette rencontre officielle. Des sources bien introduites à l'Elysée informent, en effet, que le chef de l'Etat sénégalais a saisi l'occasion pour dévoiler le portrait du successeur qu'il s'est, lui-même, choisi. Et celui-ci n'est autre que son fils, Karim Wade.
Selon nos interlocuteurs, le président Wade a avoué à Sarkozy être en train de préparer celui-ci à sa succsession.

Expliquant au président français le bien fondé de son choix, le chef de l'Etat sénégalais confie que c'est sur suggestion d'un de ses amis français qu'il a décidé de mettre son fils à l'épreuve. Dans le désarroi après sa rupture avec Idrissa Seck, le président Wade s'en était ouvert à cet ami à propos de sa succession. Ce dernier, selon les confidences du chef de l'Etat à Sarkozy, lui aurait suggéré de jeter son dévolu sur Karim Wade. Ce qu'il fit en portant son fils à la tête de l'Agence nationale pour l'organisation du sommet de l'Oci (Anoci), pour le tester. Nos sources indiquent que le chef de l'Etat sénégalais a exprimé au président français toute sa satisfaction par rapport au travail abattu par Karim Wade à la tête de l'agence. C'est fort de cette réussite qu'il aurait, du reste, décidé de lui confier la réalisation de l'aéroport Blaise Diagne de Ndiass. Un autre test que le dauphin désigné de Me Wade passera avec succès en réalisant, selon le jugement du président sénégalais, un montage financier très satisfaisant. Toutes choses qui ont fini de convaincre le chef de l'Etat sénéglais que son fils est outillé pour lui succéder.

Après avoir écouté cet exposé pro domo, Sarkozy aurait, selon nos sources, demandé au président Wade si un pays comme le Sénégal était préparé à une dévolution dynastique du pouvoir. Le chef de l'Etat sénégalais, très à l'aise, aurait répondu par l'affirmative, en faisant remarquer au président français qu'il existe des mouvements apolitiques qui soutiennent déjà son fils alors que celui-ci ne s'est pas encore officiellement lancé en politique. Autrement, ce dernier n'aurait pas besoin, le cas échéant, de recourir à un raccourci, mais que ce sont les Sénégalais eux-mêmes qui vont porter Karim Wade à la tête du pays.

Interpellé par Nicolas Sarkozy sur les cas d'Idrissa Seck et de Macky Sall, le président Wade aurait fait savoir au président français que ces derniers avaient des insuffisances qui fait qu'il les a biffés de la liste des candidats à sa succession. Macky Sall parce qu'il manquerait d'initiatives personnelles et qu'il serait très controversé dans le Pds. Lors des dernières élections législatives, le taux d'abstention a été très fort surtout dans les rangs du Pds où des reponsables libéraux accusent Macky Sall d'avoir ‘boycotté’ le parti en mettant sur la touche certains responsables.

Quant à Idrissa Seck, hormis le fait qu'il est en rupture de ban avec lui, Me Wade lui trouve des insuffisances. On est loin de la période où il présentait son ancien Premier ministre comme le plus doué de ses ‘fils’. Au surplus, pour expliquer son choix, le président Wade rappelle à Sarkozy qu'Idrissa Seck traîne des casseroles et qu'il a encore maille à partir avec la justice sénégalaise.

Après avoir introduit son fils auprès des rois et princes héritiers des Emirats du Golfe, où la culture de la dévolution monarchique et dynastique du pouvoir est bien ancrée, voilà le président Wade qui se lance dans une campagne auprès des pays occidentaux. Dans cette dynamique, la France a été naturellement choisie par Me Wade comme porte d'entrée pour ‘vendre Karim’ en Europe. Et, eu égard aux relations séculaires entre la France et le Sénégal, l'onction du pays de Nicolas Sarkozy pourrait être décisive.

XIBAR.NET

Source: RFM / Walfadji


Article Lu 1982 fois

Vendredi 15 Juin 2007





1.Posté par GASSAMA TORONTO le 15/06/2007 16:58
SIMPLE ,
IL Y A UN TEMPS POUR TOUT , TEMPS POUR TOUT CHOSE SOUS LES CIEUX, KARIM EST NEE POUR NOUS GOUVERNE, EN VOYANT KARMI IL SERA UN PRESIDENT UNIVERSEL,SA CLAIRVOYANCE AIDERA TJRS LE SENEGAL A AVANCE,UN NOUVEAU LEADER DE NOTRE GENERATION,UN EXEMPLE QUI PEUT PORTE HAUT LE PEUPLE DE PLUS DE LIBERTE EN DEVELOPPEMENT , VOILA LA VERITE CESSEZ DETRUIRE KARIM EN MENSONGE AVEC VOS LANGUE DE JALOUSIE, SI DIEU LE VEUT , NOUS TIRONS LE DIABLE PAR LA QUEUE

2.Posté par ndiaga thiam le 15/06/2007 17:42
fène rek
dagno bagne xalébi karim wade té kou mana liguèyela
yallana diam yague
wassalam

3.Posté par ndiaga thiam le 15/06/2007 17:58
mamadou ibra kane directeur de rfm est ami intime de idy
lolotakh lou lale karim daye commencé youkhou
journalistes sénégalais = députés séngalais = kawtèf

4.Posté par madiabaté le 15/06/2007 18:44
. Aux détracteurs acharnés de Karim wade, nous rappellerons ceci : tant qu’il y aura des nihilistes doublés d’anarchistes, il y aura toujours pour Karim Wade des défenseurs qui, sans tomber dans la pente laudative, s’efforceront de rétablir les faits et cette tâche ne sera pas difficile car comme le disait Vladimir Lénine : « les faits sont têtus ».Karim es entrain de faire ses preuves à la différence de maky sall qui passe tout sont temps à entretenir des journalistes vereux comme diogou wack seck pour chanter ses éloges ,le peuple n a pas besoin de ça .des personnalités comme Karim wade peuvent révolutionner considérablement notre économie ,c’un travailleur qui croit à son pays et à la valorisations de nos ressources. Karim wade et les jeunes cadres qui l’entourent sont partis pour poser les véritables balises du développement économique de notre pays ,maître wade a beaucoup d’ambition pour le senegal et l’Afrique mais malheureusement le temps ne suffira pas pour concrétiser toutes ses ambitions et il faut des patriotes crédibles et capables comme les membres de la génération du concret pour continuons son œuvre pour le senegal et l’Afrique ,et pour cela Karim baldé et compagnie sont mieux placés

Le président de la république maître Abdoulaye wade est bien aimé par les sénégalais ,du fait des acte qu’il pose et qui révolutionnent notre économie nationale ,c’est pourquoi partout ou les sénégalais se rassemblent la majorité le défendent
Je vous prie de contribuer à l’enrichissement du débat, mais quant vous etes atteint de nanisme intellectuel je comprends votre discours téméraire qui manifeste une ataraxie médiévale

Le futur president doit avoir un profil comme karim wade

5.Posté par seute si bourba djolof le 15/06/2007 18:55
gassama toronto un homme doit etre digne essaie toi meme d'etre ton propre leader

6.Posté par ndiawarr samb le 15/06/2007 18:45
Karim est Wade par ce Sénégal nôtre, espace aux traditions de mesure et de raison qu’il partage avec tous. Espace à lui aussi, par cette histoire commune tissée depuis plusieurs siècles. Espace à lui aussi, par ce présent d’espérances et de réalisations sur lequel s’ouvrent nos yeux. Espace à lui aussi, par ce futur, un bouquet de promesses belles et un immense trésor dont les semailles ont commencé depuis longtemps. Ce passé, ce présent et ce futur se retrouvent en chacun de nous. Ils sont la somme de notre détermination à vivre ensemble, frères et sœurs de sang. Ils sont la somme de notre générosité, de notre capacité à ne pas culpabiliser un des nôtres à partir de son patronyme. À partir d’une filiation

vive la generation du concret

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State