Référence multimedia du sénégal
.
Google

AUDIENCE WADE-IDY: Quel sort pour les ‘40 milliards’ planqués à New-York ?

Article Lu 1584 fois

Entre Wade et Idrissa Seck, le ton guerrier semble n'être plus de saison. Profitant de l’appel de Wade à l’ouverture du dialogue politique, les partisans de l’ancien Premier ministre ont lancé des signaux favorables. Ainsi, une rencontre entre les deux ex-collaborateurs figure dans l’agenda présidentiel. Occasion, probablement, de discuter du sort de l’argent planqué dans les comptes offshore.



AUDIENCE WADE-IDY: Quel sort pour les ‘40 milliards’ planqués à New-York ?
Si ce n'est pas l'armistice entre Wade et Idrissa Seck, cela en épouse de plus en plus les formes. En effet, de part et d'autre de la ‘Ligne Maginot’, le discours semble être à l'apaisement. Les faucons se sont ralliés aux colombes pour la même cause : rétablir les ponts du dialogue entre Wade et son ex-Premier ministre. Des rhéteurs connus pour leur verbe acerbe en viennent, comme par un coup de baguette magique, à fredonner des chansonnettes qui laissent croire qu'ils ont mis un bémol dans leur ton. S'il en est ainsi, c'est que l'ambiance semble être à la paix des braves. Et l’appel de Wade à un dialogue politique semble comme une bouée de sauvetage sur laquelle Idy et ses partisans se sont agrippés. Ce qui augure de retrouvailles après la grande brouille. Cela se susurre de plus en plus. Et dans l'entourage présidentiel même, on ne dément pas l’info. Mieux, on la confirme. Proche du cabinet présidentiel, une source renforce certains cercles avertis dans leur conviction qu'il y a comme ‘une main invisible’ qui travaille à la résorption du fossé que la ‘dualité au sommet’ avait creusé entre les deux têtes de l'Exécutif. Cette main invisible, ce n’est point celle de Alioune Tine qui, dans les relations Wade-Idy n’a fait qu’enfoncer des portes déjà ouvertes. Les ‘audiences du midi’ sont là pour en témoigner.
Plus que la fameuse ‘main invisible’ dont parle l'économiste Adam Smith, il s'agit bel et bien d’’amis communs’ qui s’activent pour le règlement du contentieux entre Wade et Seck. Selon notre source, ‘il y a des marabouts, amis communs aux deux hommes, qui travaillent au rapprochement entre eux’. Le premier résultat de ces missions de bons offices menées en souterrain et sans tambours ni trompettes, serait l’audience entre Wade et son ex-Pm pour une date et un endroit encore tenus secrets. Au-delà de la revue des questions ponctuelles (alliance pour les locales, re-discussion de l’affaire de la vice-présidence, définition des profils et places des membres de la famille présidentielle dans le dispositif en gestation, etc), il s’agira de vider, pour de bon, les contentieux en souffrance.

Les infractions factices d’atteinte à la sûreté de l’Etat et de sortie irrégulière de correspondance ayant été enterrées, il ne reste qu’à passer par pertes et profits le dossier des chantiers de Thiès et celui sur l’utilisation des fonds politiques. Pour ce faire, un travail de déblaiement a été savamment mené. Pour la première partie du travail, il s'est agi de convaincre l'opinion que l'atteinte à la sûreté de l'Etat c'est à la fois une intention, des manœuvres et un début d'exécution. Sur ce chapitre et selon des proches du pouvoir, si les deux premières conditions ont été réunies, la troisième - apparemment la plus essentielle – a manqué au dossier. En droit pénal, on parle de défaut d'élément matériel de l'infraction.

La seconde partie de ce travail de ‘démolition’ aura consisté à mettre le ministère public dans le coup, en demandant au procureur de ne pas requérir le maintien du mandat de dépôt. Et le tour était joué ! Du moins, pour ce qui concerne les deux infractions d'atteinte à la sûreté de l'Etat et de sortie irrégulière de correspondances en milieu carcéral. Parce que, précise-t-on, ‘le président de la République est intransigeant pour ce qui concerne l'argent détourné des chantiers de Thiès’. C'est cette affaire qui a, toujours, constitué un sérieux obstacle à la conciliation des deux positions. Parce que, d'une part, Idrissa Seck nie avoir pris un centime dans les investissements réalisés dans la ville dont il est encore le maire : ‘Ce que je dis et réaffirme avec une totale clarté, c'est que chaque centime que je possède a une origine propre, claire et licite.’ Le président de la République et ses ouailles restent convaincus du contraire. Surtout que l’intéressé a presque avoué le ‘délit’ de s’être enrichi sur les fonds politiques. Et le fameux ‘protocole de Rebeuss’ semble être une pièce à conviction. Me Wade croit dur comme fer que Idy a planqué 40 milliards dans un compte-trust à New York. Le rapatriement de cet argent figurera-t-il dans l’ordre du jour de la rencontre entre les deux duettistes ? Là réside toute la question !

Source: Walfadjri

Article Lu 1584 fois

Mercredi 5 Mars 2008





1.Posté par GASSAMA TORONTO le 05/03/2008 16:18
DEMANDEZ A IDRISSA SECK , QUI A DETOURNER LES TONTINE DES SENEGALAIS. L'HISTOIRE LE JUGERA. PAPA PRESIDENT EST BLANC COMME NEIGE, IL N'A JAMAIS VOLE ET VOLERA JAMAIS LES CAISSES DE L' ETAT ,COMME D' AUTRES CHEFS D' ETATS, LES FRANCAIS FONT DES ENQUETES AUCUN NOM DE LA FAMILLE WADE EST MENTIONNE NOIR SUR BLANC OU SUR LA TELE. CORDIALEMENT

2.Posté par jaguar le 05/03/2008 17:16
si idy a manger c'est parce que wade a gouter ! l'argent c'est ente eux.et ditrs au prince KARIME WADE de justifier sa fortune car le senegal n'est pas un rayaume mais un etat

3.Posté par karesse le 05/03/2008 22:08
de tou les cas idy mom sakna lou baré baré bari lo lou mom idy kham na
bon kou néka goul président di sak bay sakalel
fou askan wi dieum ta mom mofi waxoon no nioublang

4.Posté par karesse le 05/03/2008 22:15
wade khan ta ndand todjéman you gand yi molèn dolel ngi worko tay domam karim la wolo bou thi yala andé ak askan wi c normal k il vise le feuteuil l'essentiel k il s conduit bien c tou et apaise la souffrance dé sénégalais.
TA MOY TOU BOU BAKH SA THIE YI KA WEUR : dg Yi minable yi


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State