Référence multimedia du sénégal
.
Google

ATTENTAT À LA PUDEUR : Deux homosexuels surpris en pleins ébats sur une plage déserte de Dakar

Article Lu 11194 fois

Les homosexuels défraient encore la chronique à Dakar. Cette fois-ci, deux Mamadou, il (elle), ont été surpris en pleins ébats sur une plage caillouteuse non fréquentée de la Corniche Est. Le scandale s'est déroulé sous les yeux d'un auxiliaire de police en service dans le secteur. Interpellé et interrogé, le couple a nié avec véhémence leur forfait. Cependant, la police n'a pas hésité à déférer les deux tourtereaux au parquet pour outrage public à la pudeur.



Les homosexuels se sont encore fait entendre à Dakar. Pour cette fois, deux d'entre eux, nommés respectivement Mamadou N. Sarr et Mamadou A. Wone, ont été surpris en pleins ébats sur une plage déserte de la Corniche Est. C'est un auxiliaire de police en service aux abords de l'hôtel le Niani, qui a déniché les deux bonhommes. Celui-ci a déclaré avoir été attiré en premier par le comportement douteux de Mamadou A. Wone, puis par son odeur de dépigmenté. Ce qui l'a poussé à le surveiller, en suivant tous ses mouvements. L'auxiliaire a ajouté qu'il a aperçu son suspect discuter, muni de son cellulaire, avant de descendre la pente menant à la plage caillouteuse de la Corniche Est. Quelques instants après, est apparu l'autre, Mamadou N. Sarr qui a regardé de gauche à droite, avant de prendre à son tour le chemin de ladite plage. Face à de tels actes, l'auxiliaire s'est mis sur les traces des deux hommes trop suspects à son goût. C'est ainsi qu'il a été surpris de voir ces derniers langoureusement enlacés et s'embrassant avec fougue sur la bouche. Sidéré par cette scène insolite, le policier les a aussitôt hélés. Les deux Mamadou, démasqués, se sont alors retournés, et ont fait mine de ne rien comprendre. Très décidé à mettre un terme à cette mascarade, l'auxiliaire les a tous les deux interpellés et conduits au commissariat de la Sûreté Urbaine. Interrogés dans cette dite police, Mamadou N. Sarr et Mamadou A. Wone ont nié avec véhémence leur forfait. Ils ont affirmé qu'ils n'étaient autres que des amis de longue. Leur rencontre à la plage non fréquentée de la Corniche Est relève du pur hasard. Les deux Mamadou, il (elle), ont aussi déclaré qu'ils ne se sont ni enlacés ni embrassés. Pour eux, les déclarations du policier ne sont que des suppositions, et qu'il n'a vu que ce qu'il voulait bien voir. Cependant, tous les indices accusent les deux Mamadou. Raison pour laquelle, ils ont été inculpés d'outrage public à la pudeur, et déférés au parquet. Espérons pour eux qu'ils seront plus convaincants devant le procureur.

Fatou Diallo

Source: L'office

Article Lu 11194 fois

Mercredi 28 Mai 2008





1.Posté par viviane wade le 28/05/2008 15:02
c'est le monde à l'envers c'est tout

2.Posté par abzo le 28/05/2008 15:06
Non de Dieu....Allez a Saly..ou partout a Mbour, c'est rempli de...homos....et personne ne dit rien....

3.Posté par chon le 28/05/2008 15:39
je déteste les homos et personne ne dit rien cé parceque cé imbécils de homo ont ds protégés qu'ils finissent tout à l'enfer avec leur protéger

4.Posté par ndongo le 28/05/2008 17:08
soyons de bons musulmans.apprenons le coran et pratiquons l islam selon les enseignements du prophete mouhamad(p s l).il est le seul a suivre.asalamou alla man tabihal houdaa.

5.Posté par de passage le 29/05/2008 16:39
Affligeant de voir que dans un pays démocratique et soi disant ouvert, la presse se fasse l'écho d'une minorité de personnes homophobes. Les homosexuels sont des êtres humains comme les autres... Où se trouve le respect de l'autre instruit par toutes nos religions... que vous ont ils fait ? Hitler avait le même discours et nous avons constaté ce qui c'est passé... De plus un policier de passage, sur une simple "odeur de dépigmenter" ... a déclenché toute l'"affaire" ... Il suffit de voir les dessous de table donnés à chaque coin de rue aux policiers, pour se demander si ce policier n'aurait pas voulu participer aux activitées des deux autres (fumer un joint par esxemple) et que devant le refus il se serait venger, en inventant une quelleconque attentat à la pudeur... affligeant.. pauvre pays

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State