Référence multimedia du sénégal
.
Google

ATTAQUES DE Me WADE CONTRE L’EGLISE : Les chrétiens dans les rues de Dakar aujourd’hui

Article Lu 12995 fois


ATTAQUES DE Me WADE CONTRE L’EGLISE : Les chrétiens dans les rues de Dakar aujourd’hui
«Rendez-vous demain mercredi (Ndlr : aujourd’hui) à 16 heures 30 mn à la Cathédrale de Dakar pour la déclaration du Cardinal Théodore Adrien Sarr suite aux attaques de Wade contre notre chère Eglise. Marche à l’appui. Faites passer ce message à tous les chrétiens». Voilà, donc, en substance le message qui circule depuis 22heures à Dakar. Même si des représentants du gouvernement ont eu une réunion à huis clos, hier, avec le chef de l’Eglise catholique du Sénégal, les chrétiens sont plus que jamais déterminés à battre le macadam ce mercredi. Très acerbe contre Me Wade, Antoinette Scholastique Badji étudiante de son état souligne que «certes, nous sommes minoritaires au Sénégal, mais nous n’allons pas nous laisser faire». Et Mlle Badji d’ajouter que «nous ne voulons pas des discussions car ce n’est pas la première (…)».

ABDOULAYE BADJI
Source Seneweb.com

Article Lu 12995 fois

Mercredi 30 Décembre 2009





1.Posté par BOUBOU le 30/12/2009 10:08
Sérieusement, je crois pas que ça en vaut la peine.

2.Posté par Jean le 30/12/2009 10:12
SVP ne faisons pas une marche, ce vieux singe n'en vaux pas la peine.Bonne journée.

3.Posté par sénégal le 30/12/2009 10:22
ça vaut la peine de marcher, car nous sommes d'abord sénégalais avant d'être musulmans ou chrétiens.
Dans ceratins pays les politiciens ont divisé leurs concitoyens en jouant sur le tribalisme.
Attention avnat qu'il ne soit trop tard!!!!! Le Sénégal n'est pas un pays musulman
Il faut repecter la conscience religieuse de chacun et arreter de diviser les sénégalais

4.Posté par Mr Ndiaye le 30/12/2009 10:31
UN PEUPLE,UN BUT,UNE FOI!


Mes chér(e)s Fréres et Soeurs Sénégalais(e)s, J'aimerais vous adresser un message fraternel et fédérateur concentré autour de l'essentiel c'est à dire l'indivisibilité de la Nation Sénégalaise et du Peuple Sénégalais. En effet depuis quelque jours celui qui aurait du incarner la Concorde nationale, celui qui devrait être le garant de la constitution s’adonne à des attaques sectaires, injustes et inapropriées envers des couches sensibles de la société Sénégalaises que sont l’Eglise Catholique et les Imams, tout ceci pour cautioner son momunment de la renaissance africaine qui n’est en vérité que l’expression de son égo surdimensioné et de sa megalomanie à toute épreuve.
Donc nous avons le devoir de ne pas nous laisser distraire par le discours éroné d'un vieil homme sénile, à bout de souffle au crépuscule de son régne pour ne pas dire sa vie. Restons unis comme nous l'avons toujours été auparavant, ne nous engageons pas sur la pente sinueuse de débats stériles qui pourraient porter atteintes à la cohésion nationale. Nous avons toujours vécus en parfaite harmonie toutes religions confondues, dans un esprit de respect mutuel , de dialogue, de fraternité et ceci à était perpétué depuis des Générations et des Genérations par les civilisations anciennes c'est ici que nous l'avons trouvé, c'est ici que nous le laisserons car c'est un lègue de nos ancêtres. De Cheikh Ahmadou Bamba à El Hadj Mansour Sy en passant par le Cardinal Hyacinthe Thiandoum tous ces Hommes ont priés pour la paix et la stabilité du Sénégal, pour sa Concorde Nationale. Ils ont était de fervents partisans du dialogue interreligieux basé sur la tolérance, le respect mutuel, l’écoute, l’échange. Nous n’avons toujours fais qu’un c’est pour cela qu’un proverbe wolof dit «Senegal Benn Bopp la » en francais « le Senegal n’est qu’un » c'est-à-dire indivisible. Et cela le Président Senghor l’as compris tôt c’est pourquoi il a fait de la devise de la République : « Un Peuple, Un But, Une foi »
Grâce à cet héritage nous avons toujours su montrer au monde entier que nous étions l’exemple fécond d’un pays avec une cohabitation constructive des diverses populations qui le composent et d’une bonne entente entre les diverses familles religieuses. La concorde et la collaboration entre tous les membres d’un peuple sont toujours pour lui un bien précieux qu’il faut sauvegarder et développer, en rassemblant toutes les forces vives dans un souci profond d’unanimité.
Le Senegal à toujours était un pays laïque même étant il est vrai peuplé a forte majorité par des musulmans. Ce qui n’empêche pas que les communautés chrétiennes et musulmanes vivent en parfaite harmonie l’illustration parfaite en est lors des différentes fêtes religieuses qui son fêtés en communion par les deux communautés. A la Tabaski toutes les familles chrétiennes recoivent des gigots de moutons offertes par des musulmans et inversement à Pâques les musulmans recoivent du ngalakh ou autre. Cet échange de bons procédés qui pourrait paraître anondin renseigne sur l’excellence des relations qu’entretiennent les communautés religieuses entre elles.
C’est cela la nature de nos coutumes et de nos traditions qui transcendent même la religion parce que c’est ce que partageaient nos ancêtres avant même la propogation des religions en Afrique ou la colonisation . Advienne que pourra ceci ne changera jamais il en sera ainsi Ad vitam æternam.
En vérité je vous le dit mes chér(e)s fréres et sœurs, aujourd’hui nous devons faire face et ne faire QU’UN pour s’ériger en barriére contre la zizanie et la discorde que veut instaurer le président de la république entre les différentes confréries et communautés afin de nous distraire et surtout détourner l’attention du peuple face aux vraies difficultés et priorités du moment que sont que sont la cherté de la vie, la mal gouvernance, la corruption, la degradation de nos institutions, la question énergétique… entre autres.

Ainsi il nous incombe aujourd’hui de préserver et de consolider ces acquis face au danger que représente le président wade qui n’est plus tout à fait au sommet de son art et qui fait courir le Sénégal à sa perte. Une mesure d’impeachement devrait être lancer contre le lui ce qui aboutirait à sa destitution pour incapacité intellectuelle et mentale à gouverner. Une periode de transition de trois mois serait alors entamé avec à l’issu un scrutin libre, démocratique et transparent qui désignerait le nouveau président de la république qui s’attachera a renforcé la laïcité et l’unité qui sont le socle de notre constitution et donc de notre nation.
Que Dieu Bénisse le Sénégal.
Mr Ndiaye

5.Posté par wakh deug le 30/12/2009 10:39
wade domaram bou mak la

6.Posté par tiély le 30/12/2009 10:39
aucune religion n'est minoritaire au senegal on a toujours vécu ainsi.c'est pas wade qui va venir nous diviser. on est une famille et indivisible.
je suis musulman et j'ai des parents catholique et ce n'est pas ce vieux qui fera que je les regarde autrement.
PÄPE DIOP PRENDS TES RESPONSABILITES ET ENVOIE CE VIEUX FOU A LA RETRAITE CAR IL RISQUE DE SE BRULER LUI MEME.

7.Posté par Badou le 30/12/2009 10:51
il est temps
www.reveilsenegal.com

8.Posté par khounz le 30/12/2009 10:51
bien parlé Mr Ndiaye, vraiment chapeau

9.Posté par tati le 30/12/2009 11:09
merçi mr ndiaye pour cette intervention que les sénégalaises réfléchissent à ce qu'ils vont faire et qu'ils mettent un croix sur wade

10.Posté par Fachée le 30/12/2009 11:10
thiély tu parles de kel pape diop

11.Posté par tangue khol le 30/12/2009 11:18
les catholiques ne doivent pas se sentir minoritaires car , even les musulmans doivent se joindre a cette marche

12.Posté par xbof le 30/12/2009 11:31
Monsieur Ndiaye

Je respecte et cautionne tes propos. Laissons le démon s'activer, mais j'ai l'ultime conviction qu'il trouvera toujours un peuple unis et indivisible. Chers parents, frères chrétiens, wade ne vaut meme pas la peine d'être écouté. Mettons nous tous en rang en jargon militaire et faisons partir cette peste qui veut contaminer le sénégal.

J aime le sénégal
J aime la population sénégalaise

Muslim

13.Posté par cheikh le 30/12/2009 11:55
L'ENSEMBLES DES MOUVEMEMENTS DES COORDINATIONS DES JEUNESSES TIDIANES DU CAP VERT ET ENVIRONS SONT PRIES DE VENIR MASSIVEMENT AU COTE DE NOS COMPATRIOTES CHRETIENS.ENSEMBLE DENONCONS CETTE ATTAQUE CONTRE LES RELIGIONS REVELEES ORCHESTRE PAR CE FRANC MACON DE HAUT RANG QUI A INSULTE SEYDI ELHADJ MALICK QUI VEUT LAISSER LE SSENEGAL EN FEU ET FLAMME MOBILISATION GENERALE DE TOUTES LES REPRESENTTATIONS CE MERCREDI INECHALLAH
PRIERES A FAIRE APRES CHAQUE PRIERE FATIHA ET 41 TABATE YADAA ABI LAHAHABINE
POUR WADE ET SES INTENTIONS
NON A L'INSULTE DES IMAMS
NON A L'INSULTE DE MAODO
NON A L'INSULTE DE BAMBA
NON A L'INSULTE DE L'EGLISE
SUVONSNOTRE SENEGAL
MOBLISATION GENEARALE
COORDINNATION DES JEUNESSES TIDIANES DU CAP VERT ET ENVIRONS

14.Posté par cheikh le 30/12/2009 11:57
L'ENSEMBLES DES MOUVEMEMENTS DES COORDINATIONS DES JEUNESSES TIDIANES DU CAP VERT ET ENVIRONS SONT PRIES DE VENIR MASSIVEMENT AU COTE DE NOS COMPATRIOTES CHRETIENS.ENSEMBLE DENONCONS CETTE ATTAQUE CONTRE LES RELIGIONS REVELEES ORCHESTRE PAR CE FRANC MACON DE HAUT RANG QUI A INSULTE SEYDI ELHADJ MALICK QUI VEUT LAISSER LE SSENEGAL EN FEU ET FLAMME MOBILISATION GENERALE DE TOUTES LES REPRESENTTATIONS CE MERCREDI INECHALLAH
PRIERES A FAIRE APRES CHAQUE PRIERE FATIHA ET 41 TABATE YADAA ABI LAHAHABINE
POUR WADE ET SES INTENTIONS
NON A L'INSULTE DES IMAMS
NON A L'INSULTE DE MAODO
NON A L'INSULTE DE BAMBA
NON A L'INSULTE DE L'EGLISE
SUVONSNOTRE SENEGAL
MOBLISATION GENEARALE
COORDINNATION DES JEUNESSES TIDIANES DU CAP VERT ET ENVIRONS

15.Posté par right le 30/12/2009 12:00
Wade est l'esprit envoyé par satan pour bruler notre cher sunugal
En tout cas je fais appel à tout le monde surtout nos guides religieux (musulman chretien ) de prendre comme repére le Bon Dieu
Wade utilise l'argent pour fermer la bouche de certains
Mais cet argent là c'est pas le tien il faut le dénoncer
Wade est un imbécile lui et ses alliés

16.Posté par deug le 30/12/2009 12:12
vraiment ou allons nous avec cet imbécile de wade. Au moins nous catholiques nous croyons en dieu. mé lui et sa famille croient en qui ? cet imbécile francmaçon veut diviser le sénégal. Mais il regrettera amèrement ces propos.

17.Posté par boy ndiago le 30/12/2009 12:49
IL NE FAUT PAS CRéER DE PROBLéMES vous les journalistes; je suis chrétien et je suis pas au courant de cette marche! c vous qui voulez organiser une marche!
attention a mes cooreligionnaires! agissons intelligemment! attendons que le cardinal nous joigne officiellement!

18.Posté par NO Name le 30/12/2009 13:07
D'accord avec boy Ndiago, moi aussi j'suis pas au courant de cette marche, xibar d'où tener vous ces infos ?

19.Posté par Tina le 30/12/2009 13:36
Boy Ndiago et No Name, si vous étiez des catholiques dans le vrai sens du terme et non des catholiques de nom, vous auriez sans aucun doute reçu ce message.
Désolée mes chers. Il ne s'agit pas de s'appeller jean ou Paul, pour se réclamer chrétien, mais vivre sa foi fermement.

J'espère que vous recevrez ce message, sinon ce serait vraiment dommage et vous devriez vous interroger sur votre catholicité.

20.Posté par fraternité le 30/12/2009 13:42
Le concile de Vatican II (1962-1964) et l'islam

© Ralph Stehly, Professeur d'histoire des religions, Université Marc Bloch, Strasbourg



Louis Massignon n'a pu assister qu' à la phase préparatoire du concile, Dieu l'ayant rappelé à Lui le 31 octobre 1962, au cours de la première session du concile (octobre-décembre 1962).

Le mot même d'islam n'avait même pas été prononcé.

Avant l'ouverture du concile, l'ensemble de la hiérarchie catholique, à l'exception des milieux directement concernés par l'islam, de quelques évêques et universités, et surtout de celui qui devait bientôt se nommer Paul VI, ne semblait pas exagérément préoccupée des questions concernant l'islam.. Et parmi ceux qui l'étaient un bon nombre n'envisageait l'islam que comme une erreur à réfuter, un danger à combattre.

Les réponses aux questionnaires envoyés aux évâques, aux universités et aux supérieurs religieux par la Commission anté-préparartoire du Concile (1959) en font foi. Les commissions préparatoires (1960) avaient exclu de leurs schémas toute proposition sur ce sujet.

D'où vint le renversement de tendance ?

C'est à l'occasion des débats sur le peuple juif que fut abordé pour la première fois la question de l'islam.

Lors de la deuxième session du concile (septembre-décembre 1963), le Cardinal Béa proposa un texte sur les juifs, inséré dans le schéma sur le mouvement oecuménque. Les évêques du Proche-Orient relevèrent avec vivacité les difficultés qui en résulteraient, étant donné le climat créé dans les pays arabes par la question de l'Etat d'Israël. Plusieurs, notamment le patriarche Maximos IV (melkite), demandèrent qu'à tout le moins le concile parlât aussi bien de l'islam. Or, entre la première et la deuxième session, Paul VI avait succédé ( en juin 1963) à Jean XXIII. Il était lui-même très ouvert au monde musulman par sa vie et son esprit. Les relations d'amitié et de confiance entre Mgr J. B. Martini (Paul VI) et Louis Massignon avaient porté leurs fruits.

Lors de la 3ème session du concile (septembre - décembre 1964), on se mit d'accord sur le texte suivant, inséré dans Lumen Gentium.

Lumen Gentium:

"Le dessein du salut embrasse aussi ceux qui reconnaissent le Créateur, et en premier lieu, les musulmans qui, professant avoir la foi d'Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, qui jugera les hommes au dernier jour".

Puis fut publié la Déclaration sur l'islam, dans Nostra Aetate

Nostra Aetate:



(La religion musulmane)

3) L'Eglise regarde aussi avec estime les Musulmans, qui adorent le Dieu un, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre , qui a parlé aux hommes. ils cherchent a se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s'ils sont cachés, comme s'est soumis a Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu'ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète ; ils honorent sa mère virginale, Marie, et parfois même l'invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement, où Dieu rétribuera tous les hommes ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte a Dieu, surtout par la prière, l'aumône et le jeûne.

Si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s'efforcer sincèrement a la compréhension mutuelle, ainsi qu'a protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté.

21.Posté par galsene le 30/12/2009 13:43
Un président qui respecte son peuple ne devrait pas agir ainsi et semer la zizanie au sein des senegalais. On est tous des freres. Je pense qu'il y un fort lobbying au sommet de l'état notamment le lobby mouride de la presidence (aminata tall et Cie) qui se mobilise pour faire taire les autres confreries et religions.

22.Posté par xmen le 30/12/2009 13:47
Je pense ne perdons pas d'objectif musulmans chretien ou pas ce wade est néfaste un fimiste un hypocryte.Il ne jouit plus de ses facultes mentales il pette les plombs.J suis d'accord avec thieye pape diop president du senat doit partir

23.Posté par NO Name le 30/12/2009 13:50
Tina:
Primo: je m'appelle ni Jean ni Paul, mais Pierre
Secondo ,j'suis sûre que tu n'es pas plus croyante que moi ma chère, et c'est pas à toi de me dire comment pratiquer ma religion.
Et tértio, j'ai seulement entendu dire que notre cardinal donnait un point de presse et rien de plus. Et je suis tout aussi révolté que toi par les propos de Wade mais comme a dit le NDIAGUO Ne nous précipitons pas,agissons avec intelligence.
WASSALAM et bonnes fêtes de fins d'années à tous.

24.Posté par maty le 30/12/2009 13:51
Chers chretiens du Sénégal, ne faites pas cette marche! chers musulmans du Sénégal, japalélène lène. Wade est ne vaut pas la peine qu'on se démolisse!

25.Posté par fraternité le 30/12/2009 13:56
Un orateur chrétien a dit: «Le défi n'est pas de pardonner et d'oublier. Le vrai honneur vient dans la capacité de pardonner tout en continuant à se rappeler.»

Le pardon, comme plusieurs autres domaines dans notre vie chrétienne, est un processus. Plus la blessure est profonde plus le processus du pardon est long. Ceci ne veut pas dire que vous avez le droit de rester amer ou en colère. Cela veut dire que plus la blessure infligée est sérieuse, plus il faudra peut-être passer à travers les émotions vers le but final du pardon.
Chuck Swindoll «Improving your serve» : Disons que je sorte de votre parking d'église dimanche prochain. Je recule mon auto dans le côté de votre belle Mercedes 450 SEL. Crack! Vous êtes en train de parler avec des amis après le culte et vous entendez le bruit. Votre estomac bouillonne en me voyant sortir de l'auto, regarder les dommages et ensuite me pencher en prière et dire: «Cher Seigneur, s'il te plaît, pardonne-moi d'être si préoccupé et maladroit. Et s'il te plaît, donne à Jean la grâce alors qu'il constate les dommages étendus que j'ai causé par pure négligence. Et procure-lui les moyens alors qu'il amène sa voiture se faire réparer. Merci, Seigneur. Amen». Alors que je m'en vais dans mon auto, j'envoie la main et je fais un grand sourire et je crie par la fenêtre, «Tout est arrangé, Jean. J'ai réclamé le dommage devant Dieu. N'est-ce pas que la grâce est merveilleuse?»

26.Posté par fraternité le 30/12/2009 14:00
Le pardon est un processus en 4 étapes.
1° Je dois reconnaître la douleur.
2° Je dois délaisser mon droit de m'accrocher à l'amertume, la colère et le ressentiment.
3° Je dois désirer la réconciliation.
4° Je dois lancer à l'offenseur une invitation à rebâtir la relation à travers l'expression de l'amour inconditionnel et de l'acceptation.
5° point: Si le coupable ne demande pas pardon et ne se repent pas, aucun pardon n'est accordé et aucune réconciliation n'est possible ; la relation ne peut pas reprendre même si la victime désire pardonner de tout coeur à son offenseur comme l'avait fait Jésus sur la croix. Rétablir la relation sans repentance de l'agresseur c'est s'exposer à nouveau à être abusée. Jésus a demandé à son Père de pardonner à ses bourreaux, mais il ne les a pas pardonnés lui-même, même si le Père lui avait donné le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre, il n'usait de ce pouvoir seulement envers ceux qui se repentaient. Par contre, il désirait leur salut et intercédait en leur faveur auprès du Père que celui-ci leur accorde la repentance et puisse jouir de son pardon. Alors la réconciliation pourra aura lieu avec ceux qui se seront repentis et auront accepté son pardon, avec ceux-là seuls la communion sera rétablie . David a été sage de s'éloigner de Saul quand celui-ci voulait le tuer, de même la victime fera preuve de sagesse en mettant une distance entre son abuseur non-repentant, quand bien même il s'agirait de son propre père.
Souvent les chrétiens se font exhortés à sauter rapidement à l'étape 4, mais ils découvrent rapidement que l'acceptation est une couverture superficielle qui cacher des sentiments sous-jacents qui causent encore de la douleur.
Karen Burton Maines a parlé sur le sujet des «mensonges». Elle a dit: «Les fictions que nous créons pour nous-mêmes inhibent souvent notre croissance.»
David Seamands: «Plus on essaie de garder en dehors de notre conscience les mauvais souvenirs, plus ils deviennent puissants. Puisqu'on ne leur permet pas d'entrer par la porte de nos pensées directement, ils viennent dans notre personnalité de manières déguisées et destructives. Dans plusieurs cas, il ne peut y avoir de vraie guérison et de vraie croissance spirituelle tant que nous n'avons pas libéré les souvenirs douloureux et les patrons malsains qui interfèrent présentement avec nos attitudes et notre comportement.» En niant notre douleur nous donnons une opportunité à l'ennemi.
Le pardon est donc un cadeau que l'on se fait surtout à soi-même, car bien souvent, l'offenseur n'est pas du tout dérangé par notre manque de pardon, mais nous le sommes. Carl Thoresen: «Pardonner, c'est retrouver une plus grande paix intérieure.»
John Edward Jones: «La réconciliation ne signifie pas que nous éliminons les conséquences du péché dans la vie des gens. Elle signifie que nous les aidons à travers les conséquences afin qu'ils puissent être totalement guéris.»

27.Posté par fraternité le 30/12/2009 14:04
PÉNÉTRATIONS PRATIQUES

1° Reconnaissez votre douleur en cochant tout sentiment qui suit ce que vous avez expérimenté comme conséquence à l'abus:

honteuse confuse en colère
insécure haineuse attristée
désappointée pleine de ressentiment esseulée
craintive figée dégoûtée
impuissante piégée en douleur
embarrassée effrayée sale
autres
Pendant les semaines ou les mois qui suivent, considérez les étapes suivantes:
a) Prenez possession: identifiez ces sentiments comme étant les vôtres, et évaluez leur impact dans votre vie à travers les souffrances qu'ils ont causé.
b) Laissez aller vos droits: Alors que vous regardez les éléments cochés sur la liste ci-dessus, sachant l'intensité de ce que vous avez ressenti, pouvez-vous maintenant demander au Seigneur de vous aider à délaisser votre colère, votre amertume ou votre ressentiment qui persiste dans les profondeurs de votre coeur?
c) Pardon: Imaginez le sang de Jésus répandu en votre faveur et appliquez ce sang sur le péché de votre offenseur.
d) «Il est plus facile de s'en tenir à sa résolution de pardonner si on en fait un acte officiel. Écrivez une lettre de pardon à votre offenseur, même si vous ne l'envoyez jamais».
- Everett Worthington
e) Reconstruire les relations: Choisissez un acte de bonté qui vous pouvez manifester à votre offenseur avec sincérité. Choisissez quelque chose qui lui démontrera authentiquement votre amour pour lui.
f) Si l'abuseur se repent et le démontre par son attitude, ses paroles et ses actions, soyez prêtes à lui pardonner et à vous réconcilier avec lui en lui permettant prudemment à nouveau de renouer une relation personnelle avec vous, ce qui est un signe que vous lui avez vraiment pardonné.

2° Lisez Mt.18:21-35. Confessez tout manque de pardon qui reste et demandez au Saint-Esprit de vous inonder de Son amour et de Son acceptation de l'offenseur. Demandez de pouvoir voir l'offenseur à travers les yeux de Jésus.
3° Mémorisez Col.3:13.

28.Posté par deug le 30/12/2009 14:18
Sénégal dal mo saaf. 1 et 2 les gens se fâchent et dexendent dans la rue.

29.Posté par fraternité le 30/12/2009 14:19
Le Prophète Mohamad et les chrétiens
© Ralph Stehly, Professeur d'histoire des religions, Université Marc Bloch, Strasbourg

Le Prophète a été en rapport continu avec le christianisme dans sa jeunesse.
Selon sa biographie traditionnelle (la Sîra), il rencontra un moine nommé Bahîra ou Nestorius lors de l'un de ses voyages caravaniers en Syrie.
Dans son proche entourage, le cousin de la première femme de Mohammed, Waraqa ben Nawfal était chrétien.
L'une des concubines du Prophète, Mârya, était chrétienne, plus précisément copte (l'autre, Safya était juive). C'était une belle esclave que le gouverneur d'Alexandrie lui avait offerte en l'an VIII de l'hégire (629 de l'ère chrétienne). Elle lui donna un fils, Ibrâhîm, mort en bas-âge.
Le Prophète a, tout au long de sa vie, eu de la sympathie pour le christianisme, tout particulièrement pour les moines des couvents (Coran 3.113-114), bien que cette sympathie soit teintée d'une nuance de reproches (57.27).
Mohammed prend même la défense des chrétiens contre les juifs au sujet de la naissance virginale de Jésus (4.156-157). Mais il s'oppose au principe trinitaire qu'il assimile à un trithéisme: (5.73, 4.171).
Mais le verset 4.171 représente néanmoins un pas énorme en direction du christianisme, puisque Jésus y est appelé "Verbe de Dieu", "Esprit de Dieu". Ces termes sont singulièrement proche du credo de Nicée et des canons adoptés par le concile de Chalcédoine.
Le rejet du dogme de la filialité divine de Jésus (cf. 5.17) s'explique d'autant mieux que Mohammed n'avait pour interlocuteurs que des monophysites, qui professaient la seule nature divine du Christ.
Il n'y a jamais eu, du vivant du prophète, de tensions militaires avec des groupes chrétiens, comme ce fut le cas pour les juifs, pour la bonne raison que leur nombre en Arabie centrale était infime. Ils n'étaient représentés que sur la périphérie de l'Arabie, notamment au Nadjrân et au Yémen.


30.Posté par fraternité le 30/12/2009 14:36
Pardonner : un acte libérateur

Tu ressens une colère dont tu ne peux pas te débarrasser, tu es stressé, énervé ? Est-ce que tu t'es déjà demandé si tu avais à pardonner quelqu'un ? Ou même à te faire pardonner ? C'est la réponse qu'avancent de nombreux sociologues et psychologues contemporains à nombre de nos maux.

Selon certains psychologues, il y aurait 2 fois moins de monde en hôpital psychiatrique si les gens se savaient pardonnés. Le pardon, celui qu'on donne et celui qu'on reçoit, est au cœur de la santé mentale de l'homme.

Au Canada, les protestants ont proposé que, lors d'un procès en justice, l'offenseur rencontre la victime et qu'il y ait un échange entre eux jusqu'au moment où ils pourraient en arriver au pardon. Voici un exemple : un chauffard avait tué le fils d'une femme; le pasteur a demandé au juge qu'avant la sentence soit organisée une rencontre entre le conducteur et cette dame endeuillée de son fils. La mère a accepté de voir le chauffard. Cela s'est fait de manière très graduelle, tout d'abord à travers des vidéo-cassettes et un jour, dans une même salle, cette mère de famille éplorée a rencontré le chauffard. Lorsque l'homme a compris la peine qu'il avait causée à cette femme, il a fondu en larmes. La mère a été prise de sympathie pour cet offenseur et elle a demandé qu'on réduise la sentence, ce qui a été accordé par le juge.

Imaginez ce qui arriverait si, dans notre système judiciaire, on arrivait à introduire le pardon. Punir seulement les personnes ne les guérit pas, ne les aide pas à se réhabiliter, ni ne les aide à revenir dans la société. Souvent les prisonniers à leur sortie du pénitencier sont ulcérés et prêts à récidiver.

Aux Etats-Unis, un groupe de chercheurs a découvert qu'une « éducation du pardon » pouvait aider des étudiants qui avaient manqué d'attention et d'amour de la part de leurs parents et qui en souffraient psychologiquement. La valeur de soi, l'espoir, augmentaient, alors que diminuait leur anxiété.

En Afrique du Sud, il y a eu une commission "Vérité et Réconciliation" devant laquelle environ 15.000 victimes se sont présentées devant leurs bourreaux pour parler des injustices et des tortures qu'elles avaient subies. Plus de 5.000 tortionnaires étaient présents. Ils ont admis leurs crimes et ont été amnistiés. C'est la première fois dans l'Histoire que le pardon a été établi à un niveau national. Il y a là quelque chose d'extraordinaire. C'était l'évêque Desmond Tutu qui était derrière cette initiative. Il est convaincu que si on ne se pardonne pas, on va se détruire mutuellement et c'en sera la fin de l'existence humaine.

31.Posté par Justicier masqué le 30/12/2009 15:13
Fraternité: Tu nous fais chier avec des énormes post là, personne l'ai li en plus.

32.Posté par wi le 30/12/2009 16:14
non mais flanchement Marie été marier avec joseph oubliger un enfant soit née en faisait l'amour comme tout humains.

saint Marie de quoi ?, biensur saint Marie, joseph la bien focé pour que jesus soit venu au monde

33.Posté par gun le 30/12/2009 16:57
c'est vraiment dommage, je m 'attendais à un soulèvement des sénégalais dans tout le pays pour que cet évadé de l'hôpital fann retourne enfin dans sachambre

34.Posté par wi est un gros enfoiré de fils de pute le 30/12/2009 17:07
Ta mère est une pute, ton père PD et toi un gros enfoiré du trou du cul.

35.Posté par ZIGI le 30/12/2009 17:26
wi j'ai bien focé ta maman hier soir

36.Posté par Laye le 30/12/2009 18:34
Shut up crechiens! On aime pas wade, mais cette fois il a parfaitement raison! Vous venerez un croix, statut c'est du "shiirk". Allez a Rome ou diakhao c'est pareil. Vous ne manisfester pas lorsqu'il vous remette des millions! Vous ne manifester pas lorsque les prix des denrees alimentaires sont in rise etc, etc...vous et les "maras " vous n'etes que des tartuffes mother f....! Vous etes dans le meme club que wade.

37.Posté par christine le 30/12/2009 18:35
wade diarouko . Il veut juste nous mélanger . da fa saytaané ; beugue diakhassé muslim ak chrétiens

38.Posté par sénégalais le 30/12/2009 18:42
i[
qt[qt[Je suis un sénégalais musulman. Mais chaque que Dieu fasse je deviens de plus en plus peur de la politique de Wade. Après avoir semé la division au sein de l'Islam au Sénégal maintenant il veut le faire entre Musulman et Chrétiens. Sénégal pays laïque majoritairement musulmans puis chrétien mais le Président il n'est ni Musulman ni Chrétien il est un Franc maçon c'est pourquoi il veut diviser les Musulmans et les Chrétiens. Mais il ne réussira jamais!!!!!!!!!!!!!!!!!
]qt]qt]i

39.Posté par julioneyo camara le 30/12/2009 18:46
slt j viens à ppeine de voir cet extrait de document dénonçant ainsi quelques maux de la société. en ce qui me concerne j suis musulman mais j crois que le respect doit étre mutuel avec nos voisins chrétiens. bien qu'étant chrétiens ils ont tant bien que mal ils ont une part dans ce sénégal. En ce qui concerne le président, j dirais que son acte est irresponsable vu son manque de respect vis à vis des chrétiens. Un président c'est un guide un homme qui doit donner le bon exemple mais vraiment il nous a tous déçu vu son grade au sein de la population sénégalaise. j prie au nom de tous les chrétiens de l comprendre tel qu'il est car nous avons un irresponsable à la téte de notre état. merci de votre compréhension

40.Posté par wi le 30/12/2009 18:51
merci pour les insulte, vos parents son telles raison pour l'aquel vous osez dire ce mots. Moi juste je dise la verité Marie avait un mari joseph qui l'a donné bébé jesus, aprés vous fouté du monde pour dire jesus est fils de dieu que du foutaise

41.Posté par ndiago le 30/12/2009 19:49
wade c satan en personne bayiléne yalla mo ngui koy xar ! statut wam you bonne yi lay comparé ak yi nek si sunu eglise bi .laisse mouton pissé tabaski viendra di na xam ni xehou ndiago dou diex vieux charognar wa! c k jarive pa a comprendre eglise yonam lane la si bouko abbé andré latyr diapaté dafay xarou amoul diom rek

42.Posté par ndiago le 30/12/2009 19:54
wi mé tw tu é indiscipline imbecil espece denculé fils d pute foutaise ta mere tw ki a osé prononcé cé mots satan wa

43.Posté par qweeeeee le 30/12/2009 21:48
ecoutez les gars quelque soit le commentaire que vs pourrez faire ,et klk soit votre religion ns devons avoir du respect pour jesus [insa]et consor ..ns sommes en 2010 presque et chacun connait l verite ceux qui se prosternent devant des status y en as en pagaille au senegal que ce soit la croix de jesus ou les fotosdes maras mais si vs ne respectez pas ceux qui ont amenes les differenes religions respectons au moins le bon DIEUqui les a envoye et qui nous uni tous..........................

44.Posté par alan le 31/12/2009 00:58
Ces vrai kil devait pas comparer , statut avc celle qui sont proterné dans les eglise , mais kan meme il a raison , ses juste kil est un president , donc il devait pas dire des chose qui blésse , mais je me demande bien le présindent a des conseillé en communication ???

45.Posté par PAPA le 31/12/2009 02:53
m ais les gars vous créez des polémikes pr rien wade na rien dit de graves il a just donné un exemple epuis c la vérité c vous les hypocrites ki en profite pr gagner la sympatie des chrétiens vous lopposition nulle du senegal il faut se battre sur le terrain politike avec de bons programmes vous etes des minables seytanés you bonn yii génn doneu tiamm

46.Posté par Marnaan le 06/12/2011 12:10
Voilà un chien qui ne s'est pas regardé dans une glace pour s'apercevoir qu'il est un sale chien, ce soi-disant "Le Justicier" qui intervient dans les commentaires de "Facedakar", Xibaar.net et du site "Leral". C'est un voleur de pseudo. Il est incapable de se trouver un pseudo ; le seul moyen qu'il trouve c'est de s'approprier le pseudo d'un autre "Le Justicier", le vrai celui-là, qui intervient très souvent avec cette signature dans Seneweb depuis 2005. Est-il si difficile de s'en inventer un qui reflète sa propre personne ? Je pense à croire qu'il en est incapable. C'est un vulgaire voleur de pseudo. Vous savez, un voleur restera toujours un voleur. Au fait, "Sale chien" ou "Voleur" le conviendrait bien comme pseudo s'il est toujours incapable d'en trouver un.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State