Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



ATTAQUES CONTRE MIMI ET MOR NGOM, REPLIQUE DU DEPUTE ABDOU MBOW… : Les jeunesses « apéristes » s’entredéchirent



ATTAQUES CONTRE MIMI ET MOR NGOM, REPLIQUE DU DEPUTE ABDOU MBOW… : Les jeunesses « apéristes » s’entredéchirent
Les jeunesses de l’Apr (parti présidentiel) seraient-elles en passe d’être gagnées par les vieilles querelles de leadership qui ont failli imploser, par moments, toutes les structures de jeunes affiliées aux formations politiques au pouvoir au Sénégal, à l’instar du Mnjs ou autre Convergence socialiste (Ps) ou de l’Ujtl (Pds)? La question titille bien d’esprits avec la guerre « fratricide » qui prend progressivement de l’ampleur, au sein de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer). Une guéguerre qui oppose l’actuel coordonnateur de la Cojer et par ailleurs député Abdou Mbow et son adjoint, Birame Faye, par partisans interposés.

Les volets de bois verts et d’invectives salées qui pleuvent au sein de la Convergence des jeunesses républicaines (Apr) menacent de scinder en deux entités les jeunesses du parti présidentiel. C’est apparemment le moins que l’on puisse dire, eu égard aux attaques ouvertes que se livrent au quotidien les principaux responsables des jeunesses de Macky Sall.

Au lendemain des attaques ouvertes de certains membres de la Cojer contre deux poids lourds de l’Apr, en l’occurrence Aminata Touré, la ministre de la Justice, et Mor Ngom, le Directeur de cabinet du président de la République, le coordonnateur national des jeunes du parti de Macky Sall a vivement réagi avant d’étiqueter son adjoint, Birame Faye et ses partisans, auteurs des sorties au vitriol contre les susnommés, de « petites gens et de traîtres ».

Dans un entretien accordé à un journal de la place, Abdou Mbow affirmait sans ambages : « Ce sont de prétendus militants authentiques de l’Apr, qui se sont toujours prévalu de leur soutien infaillible au président de la République et de notre parti, qui ont finalement tombé le masque et dévoilé aux Sénégalais leur vraie nature de petites gens, des traîtres adeptes des coups de Jarnac ». Le jeune député de l’Apr réagissait ainsi vertement contre la publication d’un communiqué faisant état de l’immixtion du ministre de la Justice Aminata Touré et du Directeur de cabinet de Macky Sall, Mor Ngom, dans la gestion interne de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer).

La réplique de l’autre camp n’a pas tardé. Dans la foulée de la sortie du député Abdou Mbow, ses adversaires ont vivement dénoncé hier, vendredi, la « furie verbale de celui qui aime souvent rappeler qu’il est le coordonnateur national de la Cojer, on ne sait pour quelle raison d’ailleurs ».

Rappelant à Abdou Mbow la léthargie dans laquelle baigne la Cojer et la nécessité de procéder à un renouvellement transparent et démocratique de leur structure, l’autre camp a tenu a recadrer le jeune député « apériste ». Question ) mille balles : la guerre des mots n’annonce-t-elle pas déjà la lutte farouche qui se profile pour le contrôle du mouvement des jeunes du parti présidentiel ?

Moctar Dieng
Source Sudonline.sn

Samedi 15 Juin 2013




1.Posté par makhtar seck le 16/06/2013 11:14
je rappelle a M Mbow de savoir raison garder

Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés