Référence multimedia du sénégal
.
Google

ASSOCIATION DE MALFAITEURS ET EXTORSION DE FONDS: Les 4 éléments du GIGN écopent de 2 ans avec sursis et risquent la radiation.

Article Lu 1732 fois

Le verdict des 4 éléments du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) poursuivis pour extorsion de fonds et association de malfaiteurs a été rendu ce vendredi par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Les prévenus ont écopé de 2 ans assortis du sursis. Une peine synonyme de radiation dans la fonction publique.



ASSOCIATION DE MALFAITEURS ET EXTORSION DE FONDS: Les 4 éléments du GIGN écopent de 2 ans avec sursis et risquent la radiation.
Pape Moussa Fall, Mamadou Mbengue, Mouhamédine Niang et Amadou Sèye ont été déclarés coupables d’extorsion de fonds et d’association de malfaiteurs. Ils ont en conséquence été condamnés à 2 ans assortis du sursis. Lors de leur procès, Pape Moussa Fall, a nié les faits qui lui sont reprochés. « C’est le 26 septembre 2008 que les faits se sont déroulés. Ma grande sœur habite au quartier de Grand Yoff. Je m’y rendais pour la rupture du jeûne. J’ai alors constaté qu’il y avait une personne qui avait l’habitude d’y venir en moto. Et que quand il quittait les lieux, les jeunes se mettaient à fumer », déclare le prévenu Fall.

L’idée de faire une opération pour le cueillir lui est alors venue, dit-il. Pape M. Fall va se servir de son ancien véhicule de service, un 4X4, du général François Gomis pour mener l’opération avec ses trois autres collègues. « Sur les lieux, nous nous sommes positionnés sur une ruelle. Ainsi, nous avons aperçu la moto sur laquelle avaient pris place deux personnes. Le conducteur, interpellé, nous fait savoir que la moto ne lui appartenait pas. Alors, nous avons récupéré la moto, tout en lui demandant de nous donner le numéro de téléphone du propriétaire », ajoute le prévenu Fall.

Après s’être emparé de la moto, les éléments du GIGN vont la transporter à la station d’essence située en face de la Caserne Samba Diéry Diallo.

Dans le procès-verbal d’enquête préliminaire, la partie civile Ibrahima Diallo renseignait que : « vers 23 h, ils m’ont appelé en me disant que si je tenais vraiment à ma moto, je n’avais qu’à leur donner 300.000 francs ».

Une version que va rejeter le chef de file de cette opération. Pape M. Fall soutient : « Quand je l’ai appelé, Ibrahima m’a proposé la somme de 150 mille francs que j’ai refusée. C’est après que Adama Sèye m’a dit de garder la moto jusqu’au lendemain. »

Ibrahima Diallo, sans tarder, se rend à la police. Accompagné de deux policiers, il part au rendez-vous qu’il avait fixé à Pape M. Fall pour lui remette l’argent. C’est ainsi que ce dernier sera cueilli et embarqué par la Police. Les autres prévenus seront tous cueillis un à un à différents lieux sur dénonciation de leur collègue. Tous devant la barre, déclarent avoir été appelés en renfort par de Pape M. Fall afin d’arrêter le « dealer ».

Le procureur, après être revenu largement sur les faits, avait demandé au tribunal de requalifier les faits en tentative d’extorsion de fonds et de condamner les prévenus à une peine d’emprisonnement ferme de 5 ans. Les avocats de la défense avaient plaidé la relaxe pure et simple.

Source Sen24heures.com

Article Lu 1732 fois

Samedi 15 Août 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State