Référence multimedia du sénégal
.
Google

ASSISES NATIONALES :Le Msu de la France soutient l'initiative

Article Lu 1934 fois


Le Mouvement pour le socialisme et l’unité (Msu) de France soutient sans réserve l’initiative des assises et renouvelle toutes ses félicitations et ses encouragements à l’équipe dirigeante de ces assises nationales a indiqué un communiqué reçu dans notre rédaction et qui révèle que cet engagement est pris suite à la conférence tenu le 13 juin par le président Amadou Makhtar Mbow à paris .
A cet effet, souligne le document,la structure se dit disponible à toute initiative permettant la réussite de ces assises, déclare le communiqué qui affirme aussi que le mouvement est disponible pour lutter face à la « délinquance politique. » « Nous nous élevons contre une délinquance politique nouvelle que le Sénégal n’a jamais connue et qui a été même jusqu’à couper le cable électrique alimentant la maison de Amadou Makhtar M’Bow. »
Le mouvement demande des éclaircissements sur la situation des régions telle que la Falamé qui a été l'une des régions les « plus riches du Sénégal et qui a été hypothéquée par la société indienne Mital. » Par ce communiqué, le Msu- France manifeste aussi son « inquiétude » face à la situation du Sénégal qui « tourne vers la dérive » à l'image de certaines déclarations faites par de hauts responsables des instances internationales.
Devant tous ces faits, le MSU section France par la voix de Me Fall renouvelle son engagement, pour le succès des assises nationales : « D’avance nous sommes disponibles à toute initiative permettant la réussite de ces assises », peut-on lire dans le document.

Article Lu 1934 fois

Vendredi 4 Juillet 2008





1.Posté par Moustapha NDIAYE le 04/07/2008 14:09
CONFORMÉMENT À LA CONSTITUTION
LES ACTES POSÉS PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE NE S’APPARENTENT-ILS PAS À UN ACTE DE HAUTE TRAHISON ??


Dans ses prérogatives de président de la République, Chef de l’Etat, il a prêté serment devant la nation ,devant le peuple et devant l’Assemblée nationale deuxième institution de la république, de défendre la Constitution et les institutions de la république.

En aucun cas , durant la période de deux mandats, le président de la république n’a posé un acte ou pris , une décision sous forme d’arrêté, proposition de loi, ou decret dans le but de défendre les institutions républicaines contre les attaques et atteintes répétées des membres de l’executif ou des membres siégeant à l’Assemblée, de son parti le PDS dont il est le secrétaire général.

Au contraire , la majorité des actes posés par Ablaye WADE depuis son accession au pouvoir sont des actes à l’extrême, condamnables sur le plan constitutionnel et qui, à la limite peuvent et doivent s’apparenter à un acte de haute trahision, car dictés ,non pas par la volonté de servir les institutions républicaines, mais plutôt mûes par une soif sans fin et une volonté sans faille de violer son serment par :
ses attaques répétées contre le président de l’Assemblée
la confiscation des prérogatives du pouvoir législatif et judiciaire
par la violation de la Constitution en ces articles :

Le préambule.....

L’Article premier : De l’Etat et de la Souveraineté.
>

L’Article 5

L’Article 27 : projet de loi constitutionnel modifiant l’article 27 de la constitution

L’Article 34 : ( Tentative de report des élections présidentielles...)

L’Article 37 : Viol du serment prêté.


L’Article 38 : ( incompatibilité de la charge de Pdt de la république avec l’appartenance ou l’adhésion à certains groupements d’intêret ) En l’occurrence, les confréries réligieuses.

L’Article 42




Des Assises Nationales :

La tenue des assises nationales comme programmée par les partis d’opposition, relève d’un acte hautement républicain et responsable, concurremment de la société civile, des responsables politiques, des communautés réligieuses et de toutes les couches de la société, et reflète la volonté de la majorité populaire et silencieuse, mais , à notre avis, ne saurait plaider pour la restauration de l’Etat de Droit au Senegal, si ces assises, sur lesquelles repose l’attente de tout un peuple éprouvé et pris en otage, devaient se limiter à un acte de doléance à poser ou à soumettre au président de la république.

Les assises nationales devraient s’atteler à :

1)- Faire l’examen des actes posés par le président Wade depuis son avénement à la tête de la nation sénégalaise

2)- Faire le bilan des deux legislatures de l’executif sous la responsabilité du PDS.

3)- Eclairer la communauté internationale singuliérement les institutions de Breton wood et les bailleurs de fonds du danger qu’ils font courir au Sénégal en tant qu’etat et institution, à travers leur caution à la politique et à la gestion des affaires de l’état, du gouvernement en place.

A travers : les viols répétés de la constitution
La gabegie de l’état
La destruction , d’une part,du tissu économique et industriel sénégalais et le volume incommensurable des dettes encourues et d’autre part la destruction du patrimoine semencier du monde rural accouplée à une spéculation foncière incontrolée, le senegal à n’en pas douter glisse vers un avenir incertain avec des conséquences facheuses sur la crédibilité de nos institutions au niveau régional, sous régional, et international et sur la cohésion sociale.

Les assises nationales,devraient revêtir à notre humble analyse, non pas un signe de revendications mais plus-tôt devraient se vêtir du sceau du sursaut national avec le but avoué de sauver le Sénégal d’une guerre civile.

L’Afrique après 300 ans de colonisation, suivis de 48 ans de régimes monarchiques et dictatoriaux devra impérativement se départir de ses malades gouvernants si elle veut et a le fervent engagement d’émerger avant la fin du 3 ème millénaire, sur le plan économique, industriel, social et culturel..

Moustapha NDIAYE
SUEDE


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State