Référence multimedia du sénégal
.
Google

ASSISES NATIONALES DE L’OPPOSITION: Doudou Wade : « Il s’agit d’un complot contre la démocratie »

Article Lu 1604 fois

Au fur et mesure qu’approche la date du 1er juin, prévue pour le lancement des Assises nationales, les responsables libéraux redoublent d’ardeur pour dire tout le mal qu’ils pensent de cette initiative. Cette fois, c’est le président du groupe parlementaire libéral démocratique (majorité) invité du journal de midi ce mercredi ondes de la radio Océan FM, qui est monté au créneau pour balayer toute opportunité et pertinence des Assises nationales.



ASSISES NATIONALES DE L’OPPOSITION: Doudou Wade : « Il s’agit d’un complot contre la démocratie »
Selon Doudou Wade, il ne s’agit de rien d’autre que des Assises de 10 à 15 % de l’électorat. « Ce sont les assises de l’opposition boycotteuse et cela ne m’intéresse pas », a déclaré le président du groupe parlementaire libéral démocratique, pour qui cette initiative est une subversion puisque « les responsables du Front Siggil Sénégal appelle à balayer Wade, à un soulèvement populaire, il s’agit donc d’un complot contre la démocratie ».

Doudou Wade appelle ainsi les journalistes à ne pas se taire face à de telles déclarations qui sapent la stabilité du pays. Toujours sur les Assises nationales, Doudou Wade pense qu’« en tant que démocrate, je n’y vais pas et tout homme responsable ne doit pas marquer par sa présence ou sa présidence cette affaire là, car je l’appelle une affaire ».

Par ailleurs, le président du groupe parlementaire libéral démocratique a déclaré partagé entièrement la proposition de Farba Senghor concernant une gestion politique de la crise de l’éducation. Tout en reconnaissant cette situation de crise, Doudou Wade a tenu à rappeller que le régime de l’alternance a beaucoup fait pour l’éducation et aussi pour la santé. Il se demande pourquoi après tant d’investissements, ces deux secteurs sont les plus secoués, et y répond lui-même : « c’est parce qu’ils ont été politisés par les partis de gauche ».

En ce qui concerne la Goana, Doudou Wade annonce pour bientôt un grand rassemblement de ce qu’il appelle « les véritables paysans, et non les paysans endimanchés qui hantent les salles de rédaction ». « C’est un rassemblement pour les conduire vers la Goana », précise-t-il, non sans rappeler une expérience des députés du groupe parlementaire libéral démocratique qui ont mis sur pied un groupement d’intérêt économique pour exploiter un périmètre rizicole, « et ça c’était avant la Goana », insiste-t-il.

Source: Nettali

Article Lu 1604 fois

Mercredi 28 Mai 2008





1.Posté par REBELE le 28/05/2008 20:17
Pour Monsieur Wade, il y a moins sénégalais que d'autres. Un BON sénégalais doit être du PDS, aimer Abdoulaye Wade et ... de préférence Mouride SURTOUT être IDIOT et CANCRE comme Doudou Wade.

2.Posté par Sharifu le 29/05/2008 01:10
Ah la presse senegalaise, tous des vendus !!!

On fait le black out sur ce fait de société !!! Ah oui, Youssou Ndour sait faire sonner les especes... sonnantes !!!

Voila, c'est gratuit !! je vous envoie l'article de presse qui relate cette histoire dont aucun journal en ligne, a part Rewni, ne veut parler.....

___________________________________

Une des leurs accusée de sorcellerie et bastonnée : Des domestiques organisent une expédition punitive contre la famille de Youssou Ndour

Une des leurs accusée de sorcellerie et bastonnée : Des domestiques organisent une expédition punitive contre la famille de Youssou Ndour

Une bataille rangée a opposé hier la famille du célèbre musicien Youssou Ndour et un 'bataillon' de domestiques sans emplois de Liberté VI. En effet, une domestique qui était en activité dans la maison de la maman de You, à Sacré-Cœur, a été accusée de sorcellerie par la sœur de ce dernier, puis bastonnée par le vigile. Aux dernières nouvelles, la famille Ndour a porté plainte au commissariat de Dieuppeul et la police a appréhendé quatorze filles.

Source : Walf Fadjri

Les habitants du paisible quartier de Sacré-Cœur II, en face de l'ancien siège du groupe Wal Fadjri, ont connu hier une après-midi assez mouvementée. Pour cause, une scène de violence, pour tout dire une Intifada a opposé la famille du célèbre musicien Youssou Ndour et une horde d'employées de maison au chômage. Il était 13 h environ, lorsque des domestiques se sont présentées à Sacré-Cœur II pour venger une de leurs consœurs, accusée de sorcellerie et bastonnée par le vigile de la maison des Ndour, un malabar du nom de Moussa. La victime, Astou Sarr, est une frêle jeune paysanne, originaire de Ndérëp, près de Bambey, venue gagner sa vie comme 'bonne' à Dakar... Elle y était en activité depuis deux mois seulement, 'après avoir pris le relais de sa sœur qui a quitté pour on ne sait quelle raison', souligne-t-on.

L'affrontement entre la famille Ndour et les employées de maison à coups de pierres et de bâtons a vite tourné à l'avantage des domestiques, sans doute à cause de leur supériorité numérique et de leur détermination à laver l'honneur d'une des leurs qui a été humiliée. Les occupantes de la maison de la maman du chanteur, des femmes pour la plupart, sauf le vigile qui n'a rien pu faire face à la meute, ont vite fait de battre en retraite et de se barricader. Une voiture de marque Audi, garée dans la cour de la maison, a perdu sa vitre arrière, après avoir reçu une pierre.

D'après la victime Astou Sarr, tout est parti des accusations de la sœur de Youssou Ndour, une certaine Fatou Kiné qui l'a accusée de l'avoir vue en rêve la veille en train de frapper son fils. Et hier matin, ajoute-t-elle, une petite dispute avec le vigile Moussa à pousser ce dernier à insulter Astou Sarr et à la rouer de coups jusqu'à ce qu'elle soit dans une situation lamentable. Et, pour tout compliquer, la sœur à Youssou Ndour aurait demandé à sa mère de 'renvoyer la bonne parce que c'est une sorcière'.

Deux femmes, qui logent dans le quartier, vont ramener, dans un état pitoyable, Astou Sarr au niveau de Liberté VI à l'endroit où les domestiques ont l'habitude de se regrouper dans l'attente d'éventuels employeurs. Lorsque ces dernières ont vu l'état de la victime, elles se sont toutes levées pour aller régler les comptes à la famille Ndour, 'coupable de cette barbarie'. 'Une domestique n'est pas une esclavage. Dorénavant, ce sera comme cela avec les patrons qui ne respectent pas leurs domestiques', clament-elles. Une employée de maison qui a eu à travailler chez la famille de Youssou Ndour révèle qu'elle a 'vécu dans un garage' et que, pour le manger, on la mettait à l'écart.

Interpellée sur cet incident, la famille de Youssou Ndour que nous avons approchée, n'a pas voulu se prononcer. La maman du chanteur, de retour du commissariat de Dieuppeul, n'a pas, elle non plus, accepté de se prononcer.



3.Posté par jaguar le 29/05/2008 01:51
vieux soulard ferme ta gueule pour vue que ton papa protege vous a confié la poubelle du gouvernement traitre

4.Posté par jaguar le 29/05/2008 01:54
bravo sharifu je vois bien que tu regarde aussi www.awa-net.net

5.Posté par mansour le 29/05/2008 14:10
va te faire foutre,pauvre con.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State