Référence multimedia du sénégal
.
Google

ASSISES-INTIMIDATIONS DU POUVOIR: Les mises en garde du Parti socialiste

Article Lu 1639 fois

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi, le Parti socialiste, tout en se félicitant du succès incontesté et incontestable de la cérémonie solennelle d’installation du Bureau et des commissions des Assises nationales du Sénégal, a analysé la présence massive de toutes les composantes de la Nation comme une illustration de la force du sursaut national mais aussi comme le signe d’un renouveau citoyen « malgré les pressions et les processions d’un régime intolérant engoncé dans les nœuds de la pensée unique ».



ASSISES-INTIMIDATIONS DU POUVOIR: Les mises en garde du Parti socialiste
« Le Parti socialiste, indigné par les tentatives d’intimidation, met en garde Abdoulaye Wade et ses frotte-manches contre tout acte de violence commis sur les participants aux Assises nationales et considère la hargne et la harangue belliqueuses du pouvoir comme une stratégie perdante a priori devant l’immense espoir que représentent les Assises nationales pour nos compatriotes », lit-on dans la déclaration.

De la même manière, poursuivent les camarades d’Ousmane Tanor Dieng, « les déclarations, visant à susciter la méfiance entre les organisations engagées dans les Assises nationales, avec l’hypothétique espoir de les diviser, finiront en bouillon de onze heures devant le formidable consensus que toutes les forces vives de la Nation, d’égale dignité et d’égale responsabilité dans cette entreprise inédite de sauvetage du Sénégal, constituent autour des Assises nationales, perçues comme le cadre approprié pour opérer les ruptures décisives et pour ouvrir à notre pays des perspectives plus conformes au génie de notre peuple ».

En tout état de cause, « le Parti socialiste, plus que jamais engagé dans ces concertations nationales, globales et inclusives, invite les autres parties prenantes à ne pas se laisser distraire par les éructations et les vociférations du maître et de la meute et les exhorte à garder le cap sur les objectifs consensuels des Assises nationales ».

A ce propos, il les invite à poursuivre, avec la même générosité et dans le même esprit consensuel, le travail entamé pour mener à bien le débat participatif avec les populations au cours des consultations citoyennes dans les trente cinq départements du pays et sur internet.

C’est dans cette mesure, disent les socialistes, que « les Assises nationales pourront déboucher sur des conclusions consensuelles, efficaces et durables qui seront un véritable sillon d’espoir pour les millions de Sénégalais soucieux de vivre et de s’épanouir dans un pays stable, prospère et solidaire ».

Par ailleurs, les socialistes pensent que « les fractures qui accablent notre pays, conséquences des outrances d’une gouvernance libérale saturée de néfastes scories corruptives et destructrices, prennent un tournant dramatique avec la faillite de l’Etat qui ne parvient plus à pourvoir aux besoins primaires des populations. En effet, après avoir livré les consommateurs, pieds et poings liés, à la spéculation provoquant ainsi la hausse ahurissante des prix des denrées et produits de base, après avoir renoncé à prendre les mesures appropriées pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages, après avoir laissé avec cynisme le monde rural affronté seul les affres de la famine et après avoir privilégié pendant de longs mois la stratégie du pourrissement dans la gestion de la crise scolaire, le régime d’Abdoulaye Wade vient de déclarer forfait devant l’ampleur du désastre provoqué par sa furie destructrice ».

Il faut, pour s’en convaincre, lit-on dans le communiqué, relever la résurgence ces derniers jours des pénuries d’eau, des coupures dans la fourniture de l’électricité, de la pénurie de gaz butane ainsi que des perturbations dans la distribution de l’essence super illustrées par les longues files d’attente devant les stations services. « Il ne pouvait en être autrement avec des caisses vides et un endettement intérieur indigne d’un Etat sérieux.

En vérité, l’Etat qui a perdu toute crédibilité aux yeux de ses créanciers et fournisseurs, est aujourd’hui dans l’impossibilité d’assurer l’approvisionnement correct du pays en carburant, en fuel et en gaz. Outre les désagréments qu’elle cause aux ménages, cette situation risque, dans un proche avenir, de plomber la productivité des dernières unités et entreprises de production, de distribution et des services qui ont échappé jusqu’ici à la mise à mort programmée des secteurs vitaux de notre économie », pensent les camarades de Tanor Dieng qui ajoutent que : « la même menace plane sur notre agriculture eu égard à l’inertie du gouvernement dans la préparation de la présente campagne agricole où des retards sont encore enregistrés dans la mise en place et dans la distribution des intrants alors même que les précipitations se multiplient sur l’ensemble du territoire ».

Source: Nettali

Article Lu 1639 fois

Jeudi 5 Juin 2008





1.Posté par Mac le 05/06/2008 08:14
Allez vous faire foutre bande de fumiers. Continuez d´amuser la galerie avec vos assises de merdes. Wade a le peuple (qui vote) derriere lui.
Moctar Mbow qui ne rêve que de devenir President du Senegal ... (sic) apres avoir été chassé de l´Unesco par les americains declare mordicus que les assises n´ ont pas pour but de destabiliser le pouvoir . Or depuis Lundi L´AFP, le PS etc. par des declarations parle deja du depart de Wade par la force...Moi je ne suis d´aucun parti mais je trouve que Pa bi lui au moins il a fait beaucoup d´ effort pour le Senegal. Wasalam

2.Posté par Mac le 05/06/2008 08:15
xADFDFGGHHJJKL

3.Posté par aRAME pENDA le 05/06/2008 08:23
TOUT À FAIT D´ACCORD AVEC VOUS MAC. CES GEN NE RESPECTENT NI LES INSTITUTIONS NI LE PEUPLE SENEGALAIS: L´AUTRE JOUR UN AMI LIBERIEN M´A DEMANDE À LONDRE SI LES SENEGALAIS ETAIENT FOUS OU ILS SE FOUTAIENT DES AUTRES PAYS BEAUCOUP PLUS MAL EN POINT DE LA SOUS REGION... LE SENEGAL C EST LE PAYS ACTUELLEMNT LE PLUS STABLE DE L AFRIQUE DE L´OUEST

EN TOUT NOUS NE LAISSERONS PAS CES IDIOTS EN MAL DE POPULARITÉ FOUTRE LA MERDE DS NOTRE PAYS

4.Posté par aaaa le 05/06/2008 11:05
Mon avis est k je pense ses gens là sont trop pressés pour revenir aux affaires mais c'est pas comme ca que les gens font pour revenir aux affaires il fo passer par les urnes mai par contre c k je comprends sur ces gens là est k ils veulent faire démissionner wade ou le faire kiter par la force avant 2012 et ca alor implik que nos imbéciles de poloticiens que ca soit coté pouvoir ou coté oposants n'aiment pas du tout le peuple et respectent^pas aussi les institutions et ce qu'ils nous crient à tout moment fesant le malin vous tous allez vous en foutez nous la paix

5.Posté par pape le 05/06/2008 11:35
vraiment a vous lire je suis choqué le pays vas trés mal et ces assises permettent de voir comment eradiquer ce fléau qui nous hante meme le gouvernement devait participé a ces assises pour trouver des solutions durables pour les problémes que vivent les sénégalais c'est pas pour contré le pouvoir ou des gens de ce genres réfléchissez le pays vas mal il faut qu'on en parle.

6.Posté par dioulabi le 05/06/2008 12:47
Je pense qu´en periode de crise il faudrait que tous les responsables qu´ils soient politiques , religieux ou autres tels que chefs d´entreprises doivent se mettre autour d´une table afin d´ y apporter des solutions durables. Pa-bi seul est incapable de trouver la solution adequate ! Certes il a aussi confiance á ses conseillers et ministres- mais cela suffirait -il ? aussi Ne faut -il pas que ces mesures pour ne citer que la derniere GOANA fasse d´abord l´objet d´une assise nationale ? Sinon y a pas grand´s choses á lui reprocher.

7.Posté par aaaaaaaaa le 05/06/2008 13:18
Messieurs les barons socialistes, svp arrêter d'aboyer et allez cultiver les champs, c'est mieux non.
Vous n'avez rien de nouveau à nous apprendre, vous aviez tout le temps pour faire vos preuves, dans un environnement mondial qui était encore meilleur. Mais vous n'avez rien fait que des projets.

Alors de grâce taisez-vous on travaille.

8.Posté par aaaa le 05/06/2008 14:32
Ces gens là sont fatigués et trop préssés de revenir aux affaires senegal mo nekh rék


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State