Référence multimedia du sénégal
.
Google

ASSEMBLEE NATIONALE - A propos d’une question orale sur la Plate-forme de Diamniadio : Bamba Dièye écoeuré par la duplicité de Iba Der Thiam

Article Lu 1386 fois

Ce n’est pas à toi, c’est à moi. C’est sur ce registre pour le moins inhabituel chez les députés que le patron du Fsd/Bj a dénoncé le piratage politique des préoccupations qu’il a exprimées à propos de cette nébuleuse d’affaires qu’est la Plate-forme de Diamniadio. L’auteur indexé : le vice-président de l’Assemblée nationale dont il se demande où il était quand sa propre majorité votait la loi sur la Zone économique spéciale intégrée.



ASSEMBLEE NATIONALE - A propos d’une question orale sur la Plate-forme de Diamniadio : Bamba Dièye écoeuré par la duplicité de Iba Der Thiam
C’est la guerre de paternité entre le Pr Iba Der Thiam et le parlementaire Cheikh Bamba Dièye à propos d’une question orale relative aux derniers développements de la Plate-forme de Diamniadio. En conférence de presse hier, le secrétaire général du Front pour le socialisme et la démocratie (Fsd/ Benno Jubbël) estime que ce qui se passe «n’est pas digne d’un débat politique», mais il a tenu néanmoins à répondre au vice-président de l’Assemblée nationale qui «veut s’accaparer de sa question orale». Selon Bamba Dièye, «le professeur Iba Der Thiam, au-delà du fait qu’il revendique la paternité de la question orale, a osé dire que je n’ai pas respecté la procédure. Il a même ajouté que je n’ai pas déposé une question orale sur le Bureau du président de l’Assemblée». Pour prendre son collègue en défaut, le député du Fsd/Bj brandit un document sur la page de garde duquel il est mentionné «Cheikh Mamadou Abiboulaye Dièye, Député, Dakar le 2 juillet 2007, A M. le Président de l’Assemblée nationale,… Je viens par la présente déposer par votre intermédiaire une question orale au gouvernement du Sénégal…»

Mieux, ajoute-t-il, «ce même 2 juillet, j’ai déposé deux lettres auprès du gendarme en faction : la première avait trait à ladite question orale et la seconde était une lettre de félicitations que j’avais adressée au président de l’Assemblée nationale». D’après lui, ce n’est que trois jours plus tard que Iba Der Thiam a fait parvenir sa question au président de l’Assemblée.

Ces précisions faites, Cheikh Bamba souligne avoir avoir assez d’expérience pour prendre en charge une question orale, entre sa conception, sa rédaction et son dépôt. «Si l’honorable Iba Der Thiam est disposé à jouer les maîtres, il a un auditoire de 131 députés de sa majorité à qui il peut donner des leçons car, pour ma part et par la grâce de Dieu, j’ai été formé à bonne école et les Sénégalais ne m’ont pas élu à l’Assemblé nationale pour être la remorque de qui ce soit.» Et pour avoir porté le nom de l’illustre Cheikh Bamba, le leader du Fsd-Bj précise qu’il n’a pas besoin de se faire un autre nom.

D’ailleurs, Bamba Dièye se demande où était le professeur Iba Der Thiam quand cette Assemblée nationale votait la loi du 6 février portant création de la Zone économique spéciale intégrée (Zesi). La question lui semble très importante parce que c’est cette loi-là, votée par la majorité parlementaire qui a tué le projet de la Plate-forme de Diamniadio. D’où le paradoxe, à ses yeux, que le vice-président de l’Assemblée revienne, aujourd’hui mettre sur la table une question orale concernant le même projet. Déplorant les conditions dans lesquelles cette loi a été votée, le député Dièye estime que les membres du gouvernement ont profité de l’ambiance précédant l’élection présidentielle pour faire passer ce qu’il appelle une «nébuleuse». C’est pourquoi il demande que «la lumière soit faite sur le projet, qu’on explique aux Sénégalais l’apport de Jafza au projet» à l’intérêt national. D’où l’exigence d’une commission d’enquête parlementaire approfondie.

Dans le même sillage, Cheikh Bamba Dièye a jugé infondée l’annonce faite par le ministre du Budget quant à la disponibilité du fonds du Millenium challenge account (Mca) au motif que cet argent n’a pas encore été voté par le Congrès américain.

Cette question orale réglée à son niveau, le secrétaire général du Fsd/Bj a révélé en préparer une autre, relative cette fois à «la pêche et la sécurité financière, physique et matérielle du pêcheur». A signaler qu’il nous a été impossible de joindre le Pr Iba Der Thiam, en dépit d’un triple appel téléphonique.


Justin GOMIS
Source: Le Quotidien

Article Lu 1386 fois

Mardi 17 Juillet 2007





1.Posté par leuz France le 17/07/2007 16:22
Merci M. Dièye au moins vous, vous défendez les intérêts de vos compatriotes. Votre courage, votre sincérités et votre franc parlé fait de vous un homme exceptionnel dans le paysage politique sénégalais. Bonne continuation chers frèrs.
leuz55@hotmail.fr

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State