Référence multimedia du sénégal
.
Google

ASSANE NDIAYE «NGEWEL-GI» «La polygamie: Ce n’est pas la fin du monde. On ne fait qu’élargir la communauté musulmane» (Entretien)

Article Lu 12447 fois

Issu d’une famille de griots bien connue, Assane Ndiaye brise le silence de la nuit avec sa belle voix. Lui et la musique, c'est une histoire d'amour. Une passion. Très jeune, il animait des séances de "Mbapatt" (séance de lutte) et de «Kassak» (chants nocturnes à l’honneur des circoncis). Pour l'empêcher d'évoluer dans la musique, son père l'a obligé à faire le service militaire.



ASSANE NDIAYE «NGEWEL-GI»  «La polygamie: Ce n’est pas la fin du monde. On ne fait qu’élargir la communauté musulmane» (Entretien)
Qui est Assane Ndiaye? Je suis un jeune musicien qui apprend beaucoup et qui fait de son mieux pour évoluer dans ce milieu. Vos débuts dans la musique ? Je suis un jeune griot de père et de mère. Donc, il est tout à fait normal que je pratique cet art. On ne peut pas naître dans une famille de griots sans jouer au tam-tam ou faire de la musique. Depuis le bas âge, je faisais des séances de "Mbapatt" (séances de lutte) et de «Kassak» (chants nocturnes à l’honneur des circoncis). J’ai été influencé par mes frères que j’accompagnais souvent dans les soirées. Pour voir un peu comment cela se passait, parce que je suis né pour être musicien. J’ai le sang musicien, je l’ai hérité de ma famille et je devais suivre l’exemple de mes frères. Il faut le reconnaître, j’ai beaucoup appris avant d’en arriver là. J’ai joué de la batterie, des percussionnistes... J’avais en quelque sorte des bagages pour bien faire de la musique. C’est de là que j’ai commencé à pratiquer cet art .

Avez-vous rencontré des difficultés dans votre carrière musicale ?

(Il sursaute avant de répondre). Bien sûr que oui! J’en ai rencontré beaucoup dans ce milieu. Je l’ai même chanté dans un de mes titres «Yoon wi, gùddùnë té lëndëm» (le chemin est trop long et est parsemé d’obstacles à surmonter). On ne peut pas faire de la musique sans rencontrer des difficultés parce que c’est dans le métier. Ils vont de pair. On ne peut que faire avec. Si on prend l’exemple de la musique d’aujourd’hui, il y a trop de musiciens au Sénégal, donc il faut se faire forcément une place. Ce qui pourra nous conduire à des difficultés.

Vous êtes resté combien de temps sans sortir d’album?

Ça fait tout juste deux ans parce que j’étais en pleine préparation de mon nouvel album «Jamaalé» qui veut tout simplement dire « rivale ». C’est un album de 6 titres déjà disponible sur le marché national et international depuis quelque temps. Et les mélomanes ont beaucoup aimé cet opus.

Quels sont les thèmes développés dans cet opus?

Beaucoup de thèmes sont développés dans cet album comme le titre de «Birkama» où j’ai un peu chanté en Socé pour rendre l’ascenseur à mes frères gambiens. Je peux dire que la Gambie est mon deuxième pays. Les Gambiens se battent pour Assane Ndiaye. Ils m’aiment et m’apprécient beaucoup et je ne peux que leur rendre la monnaie de la pièce. Il y a aussi le titre de «Bour Yalla» où je lance un message à toutes les personnes pour leur dire de ne faire que du bien parce que nous tous, nous venons et nous retournons à Dieu . Je rends aussi un grand hommage à mon frère Mapenda dans le troisième titre.

Parlez-nous un peu de votre formation militaire?

Un vrai citoyen doit faire l’armée parce que c’est pour honorer tout un pays en tant que citoyen sénégalais. C’est mon père qui m’a forcé à faire le service militaire mais ce n’était pas ma vocation. Mon père ne voulait pas que je fasse de la musique. Je suis allé à Kaolack pour chercher refuge. C’est là-bas qu’ils m’ont trouvé pour me conduire à St-Louis. Ma véritable famille, ce sont ceux avec qui j’ai fait la formation militaire. Parce qu’on a dû vivre beaucoup de choses ensemble.

Vos rapports avec Thione Seck ?

Grand Ballago ! Je ne vais pas revenir sur cette question. J’ai déjà tourné sur la page. Je n’ai pas de problèmes avec qui que ce soit. Je ne souhaite du mal à personne. Je vis ma vie. Je ne prête pas attention aux rumeurs parce que partout où l’on va, il y a des mauvaises langues et des personnes de mauvaise foi. Ces gens, je leur réponds par le silence.

Vos idées sur le paysage musical sénégalais?

Il faut le revoir. Il y a trop de musiciens. Il y a certains qui produisent des albums juste pour produire. Il faut qu’on prenne des mesures et qu’on les applique parce que c’est trop dur. Ce n’est pas la quantité qui manque mais c’est la qualité.

Que pensez-vous des relations entre la presse et le pouvoir?

Je prie pour que justice soit faite. C’est quelque chose de vraiment regrettable. Le journaliste fait son travail de même que le policier. Il ne doit pas y avoir de soucis entre eux parce qu’ils partagent le terrain.

Que pensez-vous de la polygamie?

Ce n’est pas la fin du monde. On ne fait qu’élargir la communauté musulmane.

Le défaut de Assane Ndiaye ?

Je ne prends rien pour rien. Je considère tout le monde comme ma propre personne. C’est ce qui me réserve toujours des surprises.

Que détestez-vous le plus ?

L’hypocrisie, le mensonge, la méchanceté.

Vos hobbies ?

J’aime la lutte. Je passe tout mon temps à regarder la lutte et un peu de foot.

Votre plat préféré ?

Je suis un talibé. Je mange tous les plats. J’aime tous les plats que Mme Ndiaye prépare.

Source: L'observateur

Article Lu 12447 fois

Vendredi 8 Août 2008





1.Posté par FEMME le 08/08/2008 16:27
TU ES HYPOCRITE ET IGNORANT: la polygamie c'est pas grave c'est quoi ces idioties.

FAUT LEGALISER LA POLYANDRIE VOUS ALLER VOIR SI LA POLYGAMIE C 'EST RIEN.

LES HOMMES SENEGALAIS SONT EGOISTES.

VIVE LES MONOGAMES

2.Posté par EMTI le 08/08/2008 17:05
J'aimerais bien t'y voir toi, traînant 4 maris dont tu dois financièrement en plus t'occuper.
J'aimerais bien t'y voir dans tes planifications pour savoir qui est le père de chaque enfant que tu auras. A moins que cela ne soit pas important de connaître son père.
J'aimerais bien t'y voir toi, en état avancé de grossesse chercher les sous pour apporter la dépense quotidienne.
J'aimerais bien t'y voir toi, durant certaines périodes (règles, état avancé grossesse, état post grossesse), demander à tes maris de patienter (à moins que tu ne leur proposes d'aller voir ailleurs).
Bref, il ne faut pas au nom d'une prétendue égalité homme/femme (un non sens que nous impose maintenant l'occident) verser dans le ridicule. Adama et Awa ont été créés pour se compléter.
Toutefois, je suis d’accord que ne peut pas être polygame qui veut et pour n’importe quelle raison (du moins, islamiquement parlant). Je suis d’accord qu’au Sénégal aujourd’hui, beaucoup de polygames abusent de ce qui est autorisé par l’Islam.
Et attention, autoriser ne veut pas dire encourager. Beaucoup d’exégètes affirment que l’Islam préconise plus la monogamie que la polygamie.
Donc, il ne faut pas cracher dans cette institution de l’Islam au prétexte que nous hommes l’appliquons comme nous le souhaitons et non comme il a été bordé par le Coran et appliqué par le prophète SAWS.
Respectueusement

3.Posté par sénégalaise le 08/08/2008 17:15
pour moi si tu as a rendre homage a quelq'un sé thione q tu dois rendre homage au lieu de mapenda.pour moi tu né pa reconnaissant

4.Posté par NDOUKOUMAN le 08/08/2008 17:17
IL A PORTE LA CLE DE LA CHAMBRE OU IL A ARNAQUE SES EPOUSES.AHAHAHAHAHAHAHA

5.Posté par Reussguine le 08/08/2008 17:50
Et à élargir le nombre des pauvres et des indigents

6.Posté par sarr le 08/08/2008 17:56
les arabes eux qui sont les envoyès de dieu...actuellement pratique la limitation de naissance....les sengalais sont mal partis parceque à bas age on les bourrè le crane avec tes slogans qu'ils repetent sans reflechir...il n'yen plus de guerre sainrte à quoi sert d'augmanter les musulmans pour apres demander de l'aide aux chretiens...?vous etes un danger public...voilà ce qui montre le degrè d'ignorance des artistes senegalais....des feodaux pures et durs..

7.Posté par fios le 08/08/2008 18:27
Le défaut de Assane Ndiaye ? traduction du "journaleux" Je ne prends rien pour rien. je comprends pas lo beug wakh fi? diappé wou ma dara mouye dara ? walla laane

8.Posté par mbarasse le 08/08/2008 18:29
FEMME si tu te retrouve avec 4 mari sa tate yi dou niou ko féké

9.Posté par ADJIA le 08/08/2008 19:27
Du courage Assane,tout d&but est difficille mais il faut mettre la volonté et la sincérité.
Seule le travail paye.

10.Posté par Ma le 08/08/2008 22:03
oh mon je me demande quel homme sur cette terre peut mettre la main sur le coeur pour affirmer qu'il est le pere d'un enfant khokhko....... Les senegalias pense qu'etre un bon musulman c'est avoir 4 femmes. Dans les pays arabe actuellement il y'a plus de monogame que de polygame. actuellement la ou je vis il n'ya pas un seul arabe polygame. Peut- etre qu'ils sont devenu moins musulman que les senegalais qui sont plus proche d'Allah (SWT) avec 4 femmes. Ragalen Yallah mo geun waye top banekhou adina rek ,dou diamou yallah. Djiguene bou romb nga bouga kham lou mou togalel .

11.Posté par moise le 08/08/2008 22:17
La polygamie est un crime contre l'humanité.

12.Posté par DouffBéé le 08/08/2008 22:55
AUGMENTER QUOI......?? Comme si c'etait UNE COURSE.........!!!!!!
BETTRAVE.......!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

13.Posté par ibra le 09/08/2008 12:15
assane you are my favor i like so much your voice good luck

14.Posté par truth le 30/09/2008 04:53
assane you are very con!!!!!

15.Posté par awa bocoum le 02/04/2009 20:50
papa ya fi meun ya niouy beguel on taime

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State