Référence multimedia du sénégal
.
Google

ASPERGEE DE GAZ ASPHYXIANT : Une fille enlevée à Mbacké et violée à Touba par trois inconnus

Article Lu 11319 fois

Croyant rendre service, la jeune N.F.K. a finit de façon cauchemardesque sa soirée du lundi dernier. Des inconnus à bord d’un véhicule l’ont enlevée pour ensuite la violer à un endroit désert. Elle a été admise à l’hôpital de Mbacké dans un état de choc.



Une fille de 18 ans a été kidnappée, avant-hier nuit à Mbacké, par trois inconnus à bord d’un véhicule particulier qui l’ont violée à tour de rôle dans un endroit désert à Touba. N.F.K., habitant le quartier Palène de Mbacké, avait été abordé, lundi dernier, entre 21 et 22 heures, par trois inconnus à bord d’un véhicule particulier, à la hauteur du croisement de la route de Touba et celle contournant la ville de Mbacké. Ces derniers, dit-elle, lui demandent de leur indiquer la route de Dakar. Elle se penche vers ses interlocuteurs pour répondre à leur question. C’est le moment qu’ils choisissent pour l’asperger de gaz asphyxiant. Tombé dans les pommes, N.F.K est embarquée à bord du véhicule qui prend la destination de Touba. Les ravisseurs choisissent l’endroit dénommé Usine Xorom (usine de sel), un lieu désert, pour violer collectivement la jeune fille. N.F.K. profite plus tard d’un moment d’inattention de ses ravisseurs pour prendre ses jambes à son cou. Pendant ce temps, sa famille s’était lancée à sa recherche. Elle parcourt la distance séparant Touba à Mbacké pour arriver chez elle, hier, à sept heures du matin. Elle s’affale, épuisée, dans la cour. Transportée à l’hôpital de Mbacké, N.F.K. y a été internée dans un état de choc. L’infirmier note un état traumatique et une défloration de la fille qui a été admise aux soins intensifs. Sa famille a porté plainte contre X pour enlèvement, séquestration et viol collectif et a commis un avocat. La police a ouvert une enquête qui suit son cours.

Source: le Soleil

Article Lu 11319 fois

Mercredi 27 Août 2008





1.Posté par yes or not le 27/08/2008 10:16
THIEY LI GNI MOM DAGNO SIKK DEUG

2.Posté par zo le 27/08/2008 11:50
C'EST TROP LOUCHE COMME EXPLICATION
AU SENEGAL ON PARLE TROP DE VIOLE , ON DOIT REVOIR LA SITUATION C'EST BEAUCOUP TROP FACILE.
LES FILLES AUSSI NE SONT SERIEUSES JE DOUTE PARFOIS D'ELLES DEFFE YOMBE LOLOU .

3.Posté par khalil le 27/08/2008 14:06
WAY WAY DOUCEMENT AVANT DE METTRE DES CHOSES EN LIGNE !

COMMENT PEUT ON ASPERGER DU GAZ A QUELQU'UN ?

ASPERGER C POUR LES LIQUIDES WAY!

4.Posté par indira le 27/08/2008 16:11
zo, une victime de viol n'est en aucun cas, je dis bien en aucun cas, FAUTIVE. ce sont les violeurs qui sont malades, et on ne peut pas justifier leurs actes. meme si une fille se promene nue, l'homme n'a pas a se comporter comme un animal. c'est trop facile d'accuser les victimes. Gor daffa warra nek nitt teh controler bopam.
si on viole ta soeur ou une femme qui t'es proche, ta fille par exemple, je doute que tu tiendras le meme discours.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State