Référence multimedia du sénégal
.
Google

ARTISTES SENEGALAIS DANS LE MONDE DES AFFAIRES: Ce que les stars font de leur argent

Article Lu 12170 fois

Investir dans la pierre. "Quand le bâtiment va, tout va". Cet adage, les sénégalais en ont fait sien. Leurs stars aussi. Rares sont celles qui ont mis en place des structures employ­ant leurs compatriotes. Vu le tabou qui entoure tout ce qui a trait à l'argent dans notre pays, il est difficile de dire qui a fait ou à qui appartient telle entreprise par exemple. Nous avons essayé de faire jaillir de la lumière ces artistes qui ont investi le monde des affaires: Avec tous ses risques et périls, mais aussi ses nombreux avantages.



ARTISTES SENEGALAIS DANS LE MONDE DES AFFAIRES: Ce que les stars font de leur argent
Il est connu pour avoir, le premier eu l'idée de fructifier ses royalties. Il s'agit de Youssou Ndour pour ne pas le nommer. A travers un studio d'enregistrement d'un coût d'un mil­lion de dollars, un label, une salle de specta­cles, et maintenant du matériel high tech d'une valeur de 400 million,. le leader du Super Etoile a vite fait d'investir le créneau musical dans toutes ses ramifications. Après un faux départ avec Sport FM. une radio spécialisée, il entré de plain-pied dans le monde des médias avec son Groupe Futur Médias qui va étrenner bientôt, en plus d'un quotidien d'in­formations et une radio, une télévision.

Les footballeurs professionnels, connus pour leur salaire mirobolant, ont habitué leurs com­patriotes à investir- dans la pierre. Le plus célèbre d'entre eux, El Hadji Diouf, se vante d'avoir construit pour sa mère une résidence pour une valeur de plus de 100 millions. A part la boîte de nuit K-Club dont son nom serait associé, nul autre investissement ne lui est attribué. Connus pour leur propension à inve­stir le secteur de l'immobilier, certains comme Ferdinand Coly, Lamine Diatta, Mamadou Seck, Roger Mendy, ...ont construit à Dakar des immeubles. D'anciens joueurs ont trouvé leur salut dans les lieux de plaisirs. c'est le cas de Jules François Bocandé qui a ouvert à Ziguinchor le night, "Le Rubis". Contrairement à Thierno Youm, qui a vu son restaurant nantais fermer pour une sombre his­toire. Depuis son retour, il s'est essayé à la politique en soutenant l'ancien maire de Rufisque. Laba Sosseh avait ému le Sénégal durant ses derniers jours qui ont vu le monde du showbiz se mobiliser pour un Téléthon en sa faveur. Tout le contraire de Ibra Kassé. L'ancien roi des nuits dakaroises a laissé à sa progéniture, un hôtel, le "Darkassé", et une boîte de nuit, "Miami". Katoucha Niane, dont la mystérieuse disparition continue de faire beaucoup d'encre et de salive laisse à sa fille "Le Monte Cristo". Le milieu du mannequinât sélectif qu'il est continue à l'être après une brève carrière. Néanmoins, Erika, qui a trouvé chaussures à ses pieds opère dans la beauté avec son salon, Ndiémé Samb est dans l'ha­billement, tout comme Khadija Sy qui s'est trouvée une reconsion dans le stylisme.

Parmi les chanteuses, Viviane a pu se trouver une maison et a ouvert sa boutique de prêt-à­-porter. Coumba Gawlo se débrouille très bien avec son label Sabar. (Voir par ailleurs). Du côté des rappeurs, les initiatives sont nom­breuses. Didier Awadi a créé son Studio Sankara qui est devenu incontournable dans le milieu du hip hop, deux membres du Groupe Daara J, Fada et Ndongo, ont mis sur pied "Bois Sacré", un label et un studio qui sont dédiés au rap. Phata, à ses heures perdues gère son business avec sa boutique d'habillement, El Présidente". C'est à croire que le mouve­ment hip hop bouge dans le bon sens.

Il reste entendu que le béton a de l'avenir. Réflexe sociologique ou culturel, la priorité demeure la maison. Des maisons, afin de pou­voir vivre de rentes. On aura beau critiquer les artistes, les hommes politiques, du moins la plupart d'entre eux, malgré leur apparente santé financière, restent aux abonnés absents quand il s'agit investir dans leur propre pays. De quoi auraient-ils peur ?

A. SAMB

Source: Pic Hebdo

Article Lu 12170 fois

Lundi 3 Mars 2008





1.Posté par sipour ter le 03/03/2008 05:17
youssou .yall na la yalla ba yi fi souniou kanam rek .te kou la banie da fa narour bakh we love you thank you

2.Posté par omzo le 03/03/2008 09:15
you .thikawe sa kaname,inchala.prenez example sur lui car il ne cesse de nous montre la voie que dieu te donne une longue vie et te benis.amen.

3.Posté par lili le 03/03/2008 11:07
très cher you un grand merci pour le concert de reims, tu as fait notre fierté au milieu de tous ces toubab, çété tout simplement grandiose, à kan le prochain please jesper très vite faut absolument revenir, reims t'atend à bras ouvert

4.Posté par diop le 03/03/2008 11:49
wa mane dè lii la wakh

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State