Référence multimedia du sénégal
.
Google

ARRÊTE POUR LE VOL DE 624 CALEBASSES D'UNE VALEUR DE 750.000FRANCS Moussa Diop mord le vigile

Article Lu 1415 fois


Un fait insolite s'est produit au marché de Thiaroye avec la soustraction frauduleuse de plus de six cents calebasses dont la valeur marchande est estimée à 750.000 francs. L'auteur de ce forfait qui a tenté de s'échapper en mordant le vigile a été arrêté puis mis à la disposition de la police de Thiaroye.
L'auteur des vols récurrents qui avaient fini par installer la suspicion dans le milieu des commerçants officiant au marché de Thiaroye a été finalement démasqué. Mousssa Diop -c'est son nom- a été surpris à l'aube du lundi 07 janvier 2008 au moment où il tentait de mettre la main sur un dernier lot de calebasses. Son arrestation n'a pas été hélas facile. Le bonhomme, âgé de 25 ans et se disant soudeur, s'est débattu comme un diable avant de mordre le vigile qui l'avait cloué au sol. Cela afin de l'obliger à lâcher prise. Alertés par les cris de douleur du vigile, les passants qui se disputaient les places d'un véhicule de transport en commun ont réussi, au terme d'une brève course–poursuite, à neutraliser le voleur avant de le livrer à la police de Thiaroye. Pour clouer le voleur, le sieur Lamine Dia chargé de veiller sur le stock de calebasses a fait recours à un modus operandi qui n'a laissé aucune chance à Moussa Diop. Devant les enquêteurs de la police de Thiaroye, le sieur Lamine Dia mordu par le voleur s'est expliqué en ces termes : « Depuis quelques semaines des vols nous ont été signalés par les marchands de calebasses. Le dimanche 06 décembre vers 06 heures du matin, j’ai pris position au milieu des calebasses en mettant une sur ma tête afin de me camoufler. C'est ainsi qu'à l'aube un individu s'est présenté et s'est emparé d'une pile de 24 calebasses qu'il a immédiatement portée sur sa tête. Je me suis levé au milieu des calebasses et j'ai crié « au voleur ! ». L'individu a fui laissant sur place sa paire de chaussures et son butin. Je me suis lancé à ses trousses et au moment où j'avais fini de le maîtriser à hauteur du centre "Jacques Chirac", il m'a mordu au doigt m'obligeant ainsi à lâcher prise ..." Invité à son tour à s'expliquer, Moussa Diop essouflé a soutenu qu’il urinait devant le stock de calebasses lorsque des individus lui ont sauté dessus l'accusant de vol. « Et la paire de chaussures que vous avez abandonnée sur les lieux? », lui fera remarquer l'enquêteur avant de lui montrer le doigt ensanglanté de Lamine Dia. Au terme de sa garde-à-vue, Moussa Diop a bénéficié d'un ticket pour aller passer l'hiver au chaud à la prison de Rebeuss.

Source: L'bservateur

Article Lu 1415 fois

Mercredi 9 Janvier 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State