Référence multimedia du sénégal
.
Google

ARRETÉ PAR LA DIC APRES SON EVASION SPECTACULAIRE: Modou Fall s’évade encore du Commissariat Central de Dakar

Article Lu 12011 fois

Une fois, ça passe ; deux fois, ça casse ; mais trois fois, c’en est trop et la coupe déborde. Pour la deuxième fois, Modou Fall, cerveau du cambriolage qui visait des techniciens de la société Dangoté s’est échappé de la chambre de sûreté du commissariat central de Dakar, où il était détenu en faveur d’un retour de parquet. Il y a une dizaine de jours, il s’était échappé du même commissariat avant d’être arrêté plus tard par la Division des investigations criminelles (Dic). Deux jours après la reconstitution des faits de l’évasion, Modou Fall s’est évaporé de la chambre de sûreté du commissariat central, ne laissant sur place que les…menottes qu’il portait et une porte entrouverte. L’affaire intrigue les autorités judiciaires, surtout que le prisonnier « appartenait » au procureur mais aussi à la haute hiérarchie policière.



ARRETÉ PAR LA DIC APRES SON EVASION SPECTACULAIRE: Modou Fall s’évade encore du Commissariat Central de Dakar
La cellule du commissariat central de Dakar est-elle une passoire ? Modou Fall y a-t-il creusé un trou invisible ou a-t-il des complicités insoupçonnées ? Il y a une dizaine de jours, « L’AS » révélait que ce cerveau du cambriolage qui avait visé des techniciens chinois de l’entreprise Dangoté s’était échappé des locaux du commissariat central. Après des recherches poussées, les hommes du commissaire Malick Mbengue de la Dic avaient réussi à mettre la main sur le fugitif. C’est ainsi qu’ils se sont rendus dans les locaux du commissariat central pour une reconstitution des faits, la première du genre entre policiers. L’enquête bouclée, Modou Fall a été déféré au parquet de Dakar, à la fin de la semaine dernière. Mais à la faveur d’un retour de parquet, il avait été acheminé mardi dernier au commissariat central et devait faire face au procureur de la République aujourd’hui. Coup de théâtre : dans la nuit de mardi à mercredi, Modou Fall s’est encore fait la malle ! À l’aube, les policiers de garde n’ont découvert sur place que les menottes qu’on lui avait attachées et une porte entrouverte. Comment Modou Fall a pu encore s’échapper ? La question taraude encore tous les esprits. En tout cas, cette fois-ci, c’est un prisonnier du parquet que les éléments du commissariat central ont perdu puisque le dossier a été transmis au procureur de la République par la Dic. Selon des sources judiciaires, le parquet va ouvrir une information qui pourrait faire beaucoup de dégâts. Certains observateurs pensent que Modou Fall n’a pas pu s’échapper de sa cellule, et tromper la vigilance des policiers sans de solides complicités.

Déception à la Dic

En tout cas, au niveau de la Dic, c’est la déception générale et pour cause. Modou Fall était traqué par les hommes du commissaire Malick Mbengue suite à un cambriolage, aux allures d’espionnage industriel, au détriment de techniciens chinois logés au Lagon I. Ces derniers étaient au Sénégal pour le projet de montage de l’usine de ciment de Dangoté. Tous les membres de la bande avaient été pris à l’exception de Modou Fall qui faisait l’objet d’intenses recherches. Entre temps, le cerveau du cambriolage avait quitté la capitale, trop petite pour lui, pour « se réfugier » à Ziguinchor. Après la commission d’un autre délit, il avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de cette localité. Alors que les éléments de Dic quittaient Dakar pour aller l’extraire, ils apprenaient que Modou Fall s’était échappé de la prison. Plein de culot, il revient sur à Dakar. Il commet un autre forfait et tombe entre les mains de la Sûreté urbaine mais se fait passer pour Cheikhouna. Mis en détention dans la chambre de sûreté du Commissariat central, il s’évade à nouveau avant d’être arrêté par la Dic. Alors que cette police bouclait cette affaire et mettait Modou Fall à la disposition du ministère public, voilà que ce caïd notoire, qui se dit protégé, s’évade encore du même Commissariat central où il était gardé à vue en faveur d’un retour de parquet qui a suivi son déferrement. Inoui.

Cheikh Mbacké GUISSE

Source: L'as

Article Lu 12011 fois

Jeudi 22 Janvier 2009





1.Posté par deug le 22/01/2009 22:03
en tout cas c'est louche

2.Posté par musa le 23/01/2009 03:47
Un veritable guerrier ce type est extraordinaire
Vraiment fan na ko
Arsen Lupin

3.Posté par TOUBA le 23/01/2009 09:42
IL A LE GRIS GRIS DE L INVISIBILITE OU SONT MARABOUT EST TRES FORT J'ESPERE QU IL VA S EN SORTIR NOTRE MICHAEL SCCOTTFALL PRISON CENTRAL BREAK MAIS AUSSI ON FAIT GAFFE AU NON DITS EST CE QUE SAX ON L A PAS TIRER DE LA

4.Posté par didi le 23/01/2009 10:23
modou andoul ak nèèn bou lèèn soon "c'est pas un être humain seulement"

5.Posté par Karl@hotmail.com le 23/01/2009 10:41
Espionage industriel ....
Gros sous

6.Posté par ma warou le 23/01/2009 11:23
si c'est bien le même homme je le connait lorsqu'il était mineur. J'ai eu à le suivre. C'est un récidiviste et il aime la folie des grandeurs. Son nom réel c'est Baye Modou FALL

7.Posté par alain le 23/01/2009 12:16
c est la debacle..................dans les institutions de l etat.........................................

8.Posté par pbmbaye le 23/01/2009 12:27
La seule question que je voudrai poser au journaliste c'est depuis quand les prisonniers gardent-ils les menottes dans une cellule.

Cette affaire est trés simple et trés claire.

Dou djiné dou rabb dou touss

On lui a juste ouvert la porte et laissé partir parce que peut etre (je dis bien peut etre, talou ma kou ma dieulssi) il gêne certaines personnes et que si on le laisse parler, il risque de dire de grosses choses.

C'est le genre de gars qu'on laisse s'évader et qu'on retrouve au fond d'un trou quelqus semaines aprés la tête fracassée par une brique et qu'on classe l'affaire. Point barre.

9.Posté par triste le 23/01/2009 16:08
slt, je voudrai quon me dise combien de fois ce gars c'est il échapper 2 ou 3 fois ?

10.Posté par chach le 23/01/2009 18:13
en tou ka c louche il ne peut etre aidé que par les policier a moins quil soit un deuxiéme machael Scholfied

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State