Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRÈS UNE TOURNÉE AMÉRICAINE: Fallou Dieng affiche de nouvelles ambitions

Article Lu 1881 fois

Le chef d’état-major général des "ambianceurs", comme on le surnomme artistiquement, est déterminé à se frayer une nouvelle carrière musicale. Après sa tournée américaine de juin et juillet derniers, Fallou Dieng a dévoilé la stratégie qu’il va adopter pour conquérir de nouvelles frontières. Il l’a fait savoir hier au cours de son face-à-face avec les journalistes.



L'artiste Fallou Dieng, très en verve lorsqu’il a rencontré les hommes des médias, a compris que la musique n’est pas une question de nationalisme. Encore sous le charme du public américain devant lequel il s’est produit récemment, Fallou Dieng veut désormais se lancer à la trousse des grandes stars internationales. Sous l’emprise de la communication et de la restructuration de son staff, « c'est une équipe dynamique et travailleuse que nous avons à notre disposition. Certains sont aux Usa, en Europe, et d'autres sont ici au Sénégal. Pour être parmi le top du palmarès parade international, il faut miser sur tout cela », fait savoir Fallou Dieng.

Selon l'artiste, il faut beaucoup plus de professionnalisme dans tout ce que l'on fait. Revenant sur la tournée qu'il a effectuée aux États-Unis, ce dernier s'est dit satisfait car elle a été positive. Selon lui, la durée de la tournée a été d'un mois et quinze jours. «Nous avons commencé par Washington DC, puis Summerstage où j'ai joué avec Vieux Farka Touré. Il s'en est suivi les autres lieux à savoir Pennsylvanie tout en passant par Toronto (Canada), devant vingt mille personnes», dit-il. S'agissant de la nouvelle vague d'artistes sénégalais, Fallou estime qu'elle est plus forte. « De même, elle permet de donner un souffle nouveau tout en exhortant les artistes à travailler d'avantage », a-t-il dit. Visiblement, ce qui l’a le plus marqué, c’est le fait d'avoir joué à Hollywood Bowl qui est pour lui une scène de vérité et de prestige pour un chanteur.
À l'en croire, c'est au haut niveau que tout artiste rêve de jouer. Par rapport à sa musique, le roi des "ambiances" estime qu'elle est aimée par les mélomanes et par certains médias américains. «Partout où je vais, je défends de la manière la plus solennelle notre art et notre couleur», plaide-t-il. Dans la même foulée, il précise que les gens n'ont pas senti les barrières linguistiques et cela lui faisait énormément plaisir. Poursuivant dans ses explications face à la presse, Fallou Dieng soutient que le mbalakh est exportable.
La preuve, lors de cette tournée, il a senti un engouement des populations lointaines du Sénégal vibrer au rythme des percussions du sabar. D’ailleurs, il estime que cette tournée a été une confirmation qu'il n'existe pas d'album local ou international. « Un album, c'est un album; mais la base, c'est l'international et il faut que les artistes le comprennent », affirme-t-il. De même, depuis le 24 juin, une version album est mise sur le marché international, distribuée par Sheer basée en Afrique du Sud, dont le titre "African Classique" avec dix (10) titres à savoir "Biri biri", "Askanu laobé" entre autres. Auparavant, Fallou a promis à ses admirateurs un album au terme de cette année 2008.

Source: Le Matin

Article Lu 1881 fois

Jeudi 21 Août 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State