Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRÈS UNE DISPUTE ENTRE DEUX COÉPOUSES Le mari assène des coups de pilon à sa « aawo »

Article Lu 11168 fois


Pour une querelle entre ses deux épouses, Mariama et Oumou Diallo, l'époux n'a trouvé rien de mieux que de battre à coups de pilon sa première épouse qui s’évanouit. Conduite au district sanitaire, cette dernière s'est réveillée 48 heures plus tard. Expédié à la maison d'arrêt et de correction, l'époux risque deux ans d'emprisonnement ferme si le tribunal suit le réquisitoire du ministère public.
C'est au courant du mois d'octobre dernier que les faits se sont produits au quartier « Mosquée» de Kédougou, lorsque les deux coépouses Mariama et Oumou Diallo se sont crêpées le chignon. Tout est parti après que la robe de la première épouse Mariama a été déchirée par la deuxième épouse Oumou . Interpellée sur ce fait, elle a répondu sur un ton amer à sa coépouse. Non contente de la manière dont celle-ci lui a répondu, Mariama est allée se plaindre auprès du chef de quartier. Pour calmer les ardeurs, le chef de quartier convoque les deux coépouses, en présence de leur mari et d'autres voisins. Alors que tout le monde croyait cette affaire classée, les hostilités reprirent de plus belle. Profitant de l'absence de Mariama, Oumou enferme les enfants de sa rivale dans la chambre et jette la clef pour aller rejoindre son mari au marché avant de lui raconter des histoires cousues de fil blanc. À son retour, la première épouse constate que ses enfants sont enfermés dans la chambre et pleuraient à tue-tête. Après de vaines recherches de la clef, elle finit par fracturer la porte. À son retour de travail, l'époux-commerçant, Mamadou Diallo, furieux, se rue sur sa première épouse Mariama, nonobstant les explications des témoins qui l’ont dédouanée. Pire, il demande à son épouse de plier bagages pour retourner chez ses parents en Guinée avant de déposer une plainte chez les pandores de la brigade de Kédougou assortie d'une déclaration de divorce. Quelques jours plus tard, Mariama retourne sur ses pas pour récupérer ses bagages. Ce retour sera la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Estimant que Mariama lui a désobéi en osant encore franchir la porte de sa maison, il s’empare d’un pilon et lui en assène de violents coups jusqu'à ce qu’elle s’écroule. N'eût été le voisinage venu au secours de la pauvre qui criait, le pire allait se produire. Acheminée au district sanitaire, la victime s'est réveillée 48 heures après avoir reçu les coups. Sentant l'étau se resserrer autour de lui, le mari tente de prendre la fuite, mais est vite maîtrisé puis conduit chez les pandores. Déféré, il est placé sous mandat de dépôt. S'exprimant sur le déroulement des faits devant le tribunal départemental, le mari reconnaît les faits et déclare avoir déjà répudié son épouse qu'il n'aime plus. Des propos qui ont irrité le représentant du ministère public qui a requis deux ans ferme à son encontre. Interpellés sur les dommages et intérêts qu’elle est en droit de réclamer, Mariama, qui s'est présentée à la barre la tête complètement rasée avec des cicatrices, s'est désistée et déclare qu'elle veut rester avec son époux qu'il aime d'un amour viscéral. Le tribunal a mis l'affaire en délibéré. Le verdict sera rendu ce matin, mercredi 21 novembre.

Source: Le Soleil

Article Lu 11168 fois

Jeudi 22 Novembre 2007





1.Posté par miss le 22/11/2007 18:08
attends ,la prochaine fois il va te couper la tete et tu diras si tu l'aime toujours

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State