Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES SES DEMELES A WALF TV: Aïssatou Diop Fall reçue au palais par Wade

Article Lu 15814 fois

Pour «affaire me concernant», a-t-elle précisé. La directrice des Programmes de Walf Tv, Aïssatou Diop Fall, a été reçue en audience hier par le président de la République. Mais la démarche est controversée au sein du groupe Walf où on fait remarquer que la directrice des Programmes a rompu avec une certaine col­légialité qui voudrait qu'elle informe au préalable de cette audience l'équipe de direction, «même si l'audience était à titre personnelle».



APRES SES DEMELES A WALF TV: Aïssatou Diop Fall reçue au palais par Wade
J'ai été reçue au palais de la République par le Chef de l'Etat « pour une affaire me concernant». C'est par ces mots que Aïssatou Diop Fall, directrice des program­mes de la radio-télévision Walf, a informé la direction du groupe Wal Fadjri de l'audience que lui a accordée hier Me Wade en pré­sence du secrétaire général de la présidence de la République Aminata Tall, et avec la facilita­tion de Cheikh Diallo, conseiller en communication de Karim Wade. Mais là encore c'est un nouveau malaise qui vient s'ajou­ter à celui installé par son inter­view avec le magazine Week-end. En effet, du côté du groupe Walf, on s'étonne de ce que la directrice des programmes ait rompu avec le consensus et la collégialité internes qui ont toujours fait que dans des circonstances comme une audience au palais ou avec une haute personnalité que le staff de direction en soit informé. D'où la réaction de la direction de Walf précisant que «Aïssatou Diop Fall était au palais non en tant que journaliste de Walf ni en tant que directrice des Programmes de Walf Tv».

Ainsi, souligne-t-on, ce n'est qu'après s'être entretenue avec le Chef de l'Etat qu'Aïssatou Diop Fall a eu l'idée d'en informer le président directeur général du groupe Wal Fadjri par sms, vers 15h30mn.

Jointe au téléphone hier dans la soirée, Aïssatou Diop Fall elle-­même confirme le caractère per­sonnel de sa démarche en préci­sant dans le message envoyé à son patron qu'elle a été «reçue en audience au palais pour affaire la concernant». En d'autres termes, elle a soutenu qu'elle n'y est allée ni pour le compte de Wal Fadjri, ni comme journaliste, encore moins comme employée, du groupe de presse.

Par ailleurs, nous informe t-­on, «il y a de cela un mois, Aïssatou Diop Fall qui a été reçue

par la ministre conseillère auprès de wade, Awa Ndiaye avait prévenu à l'avance la direction qui n y a vu aucun inconvénient ». Une démarche administrative contraire à celle qu'elle a adoptée hier. C'est-à-dire en les mettant devant le fait accompli. Et c'est cela qui étonne au sein de Walf.

Pour rappel, sous prétexe qu'elle a trop souffert par la faute en majeure partie de ses confrè­res dans cette histoire qui a mené son époux au tribunal, Aïssatou Diop Fall a annoncé sa décision de se retirer de la première ligne, renonçant à animer ses émissions Ataya et Sortie. Se positionnant ainsi, dit-elle, en vaincue devant ses détracteurs. Une manière pour elle de ne plus avoir à subir ce qu'elle considère comme des «méchancetés». Par cette initia­tive, elle se contente de fonctions purement administratives à la direction des programmes de Walf Tv.

A.THIOYE
Source Walf Grand Place

Article Lu 15814 fois

Vendredi 25 Décembre 2009





1.Posté par grand laye le 25/12/2009 05:35
aissatou tu avais préparé le coup yagnou sof way

2.Posté par xam leep wakh leep le 25/12/2009 08:43
Aissatou diop fall, en tant que simple citoyenne, ne porte ,aucun interet pour la famille wade,elle doit cesser ce double jeu ,wade vous a reçue et, l'audience a ètè enregistrèe et vos propos tenus peuvent etre mis sur le marchè,la prèsidence a arretè un progamme pour dènicher certains journalistes pour prèparer la prochaine tèlèvision de la famille wade.et vous etes chargèes par wade à dènicher les journalistes pour son compte et s'est engagè à aider votre mari pour ses problèmes de justice et wade a un bon rapport avec le ministre de l'intèrieur avec qui ils dèfendent les interets de l'extrème droite françaises qui cherche à faire main basse sur nos richesses .l'uranium du Niger,le pètrole du gabon et mettre Karim à la plaçe de wade pour nos phosphates ,or et fer .
Aissatou diop fall a pour mission de dècapiter la presse de l'opposition et ses contacts privès avec Le general lamine cissee ,Aida ndiongue qui ont procèdè à un lavage de cerveau ont commencè très longtemps .
Walf fadji doit etre tres vigilant ,les dossiers tous les journalistes fouillès au pin fin par un service spècial,sur vos passès sur tous les moyens de pression.
Je confirme et insiste l'audience de Aissatou diop fall entre dans ce cadre.

3.Posté par EMTI le 25/12/2009 11:19
Bonne analyse xam leep.
Sinon, quel fatras donc que serait le palais de la République!
wada daal mo niou yapp. Palais légui comme marché. Koul mou neex doug!

4.Posté par dex le 25/12/2009 11:37
ya.sof

5.Posté par arretez le 25/12/2009 11:49
Cette jeune fille a été utilisée et jetée comme une serpillière. Elle a joué sa réputation, sa moralité et même son équilibre social. Elle a tout sacrifié à Sidy Lamine. Contrairement à Camou qui est dans tous les sales coups mais qui reste toujours dans l'ombre, Aïssatou est toujours montée en première ligne. Je sais qu'elle aurait donné sa vie pour Sidy et Walf. Mais il y a une succession de coups qui ne trompent personne. D'abord on a onstrumentilisé son séjour au dernier Magal de Touba pour l'atteindre dans sa vie privée. Ensuite Sidy a fait pression sur eux pour qu'ils se marient, uniquement pour se laver des soupeçons qui pesaient sur lui. Dans toutes les affaires dont il est question d'ADF, il y a eu des posts sourcés depuis walf. Ensuite cette couverture médiatique du proçès de son mari par Walf quotidien était comme une exécution publique. Elle est jeune, elle a été naïve et elle a commis des erreurs. Mais le pire dans cette affaire c'est qu'elle a été instrumentalisée. Maintenant qu'elle se réveille pour prendre sa vie en main, je trouve que c'est une bonne chose. Après tout Sidy n'a t-il pas été reçu par Wade secrètement et nuitamment? Est-ce que la rédaction de walf en a été avertie? Combien d'employés de walf vont et viennent dans les allées du pouvoir? Laissez la tranquille.

6.Posté par marnouche le 25/12/2009 12:27
DROIT DE RÉPONDRE à Souleymane Jules Diop

Monsieur Souleymane Jules Diop fils de S. L. C.

Surtout qu’on ne pense pas que je te traite de Salaud, de Labrador et
de Con. Loin de moi l’idée de t’insulter. J’ai juste utilisé les initiales de
ton père biologique pour garder le secret. Mais s’il s’agit de verser
dans l’impolitesse comme tu le fais, je révèlerais qu’il s’appelle Sammy
Lucien Chopin. Celui là même à qui tu dois ton teint très clair.
L’homme qui fut le collègue d’Arab Diop tous deux journalistes et
correspondants du journal le Soleil, dans les années 70 à Kaolack.
Certes ton père qui circulait en mobylette toujours pressé, exerçait son
métier avec passion car il était bien connu et reconnu dans les milieux
(culturel, sportif et politique) de la capitale du Saaloum.
Écrire pour se faire plaisir, ce n’est pas du journalisme, encore moins le
faire pour le plaisir d’un autre, disait Latif Coulibaly
Le temps de ton père, c’était l’époque où le journaliste qui n’avait rien
à écrire, attendait de trouver l’info ou de partir en reportage. En ces
temps là, le journaliste n’avait pas besoin de faire des vagues ou de
passer son temps à chialer dans son coin pour être connu. Mais de nos
jours, le journalisme du fils est loin de celui jadis du paternel.
Alors, peux-tu nous dire pourquoi as-tu choisi le métier d’un père qui
ne t’a pas transmis son patronyme ? Á défaut de ne pouvoir porter ou
d’être porté par son nom, tu t’accroches à sa profession afin de lui
montrer que tu sais faire plus (pour ne pas dire mieux) que lui, au prix
d’excès et de dérives.
Tu dois sûrement souffrir de solitude dans ces lointains pays de triste
froid pour combler ton oisiveté derrière ton indispensable ordinateur à
t’acharner sur un vieillard élu stupidement en 2000 par la majorité des
Sénégalais. Tes agissements ne traduisent qu’un trouble du
comportement. Sinon comment peux-tu en tant que journaliste, ne
nous entretenir que d’un seul sujet : Abdoulaye Wade ! Tu nous parles
de lui matin, midi, soir. Que les Sénégalais assument la naïveté et la
politesse déplacée d’avoir sans réfléchir, déposé la lourde
Responsabilité Nationale sur les frêles épaules d’un homme en âge de
partir à la retraite. En pensant chasser Abdoulaye Diouf, nous avons
élu Abdou Wade. Lu waay soombi, na ko naan.
On appelle ça, la constance dans l’acte et la parole.
Justement, Souleymane Jules, pourquoi portes-tu ces deux mêmes
prénoms ? N’est-ce pas Jules, c’est déjà Souleymane ? Est-ce du
métissage ou du Sénégaulisme ? C’est peut-être là, l’origine de ton
problème.
Cesse d'utiliser la provocation pour ensuite jouer à la victime afin de
bénéficier d’un statut de réfugié politique. C’est trop facile. Nous
pouvons bien te pardonner par principe, mais ce n’est pas une
obligation !
Si tu veux rester journaliste, saches que ton devoir est de bien nous
informer. Nous en avons, et le droit et le mérite, car nous
contribuables, avons participé à tes frais d’études. Arrête de nous
servir des histoires du chien qui a mordu une personne, mais plutôt de
la personne qui a mordu un chien. C’est ça l’info ! La faute n’est pas
seulement celle de Wade. Ce serait trop facile, car nous en avons notre
part de responsabilité. Tiens, parles-nous par exemple de nos
intellectuels qui perdent la raison et la mesure en s’empressant
d’aboyer à la place du chien sans se demander pourquoi le mordeur a
été mordu. T’arrive t-il de méditer sur notre Justice qui ne sait pas
juger, de nos hommes de loi hors de la loi, de nos politiciens sans
visions, de nos élèves et étudiants en baisse vertigineuse de niveau, de
la cité universitaire ghettoïsée et insalubre, des hôpitaux qui ne le sont
que de nom, des médecins qui exploitent les malades, des
pharmaciens incapables de fabriquer le moindre médicament et qui se
contentent comme de simples commerçants de keur Serigne bi, de les
importer et de nous les vendre… chèrement
Monsieur l’homme-aux-deux-mêmes-prénoms, passes-tu ton temps
à dénoncer nos ouvriers qualifiés (dont je me méfie de qualifier
d’ingénieux) qui passent plus de temps dans un bureau plutôt que sur
les chantiers ? Et peux-tu nous dire comment la qualité et la discipline
sont devenues utopie au Sénégal ?
Racontes-nous l’histoire de ces milliers de jeunes talibés aux parents
accusés d’avoir préféré l’école coranique à l’école française, et sont
laissés pour compte. Aussi, n’oublie pas ces Sénégalais qui ont pris
goût à s’absenter de leur lieu de travail, sans besoin d’aller en grève.
Les rues jonchées de saletés que nous avons réussi à ne plus
remarquer ni à sentir leurs odeurs. Tel le fou capable de manger dans
une poubelle, nous sommes arrivés à nous immuniser de la nausée.
Jules Souleymane, savais-tu que nous sommes le seul pays au monde
(même pas en Guinée-Bissau ni au Niger) où l’on peut voir sur les
tables de nos marchés, un fruit sain et un fruit pourri trôner à la même
place. Et tous les deux se vendent, même si le second coûte moitié
prix. Pourquoi au Sénégal, on compare l’incomparable, mettre le très
bon, le bon et le moyen bon sur le même pied d’égalité ?
De grâce, parles-nous aussi des denrées vivrières importées á
outrance au détriment de nos produits locaux, du développement
d’une nouvelle agriculture dont le premier et le principal client se
trouve à l’étranger. C’est-à-dire que nous cultivons, non pas pour
nourrir le pays, mais pour exporter. Nous sommes actuellement un
pays dans lequel la médiocrité a fini de revendiquer son droit d’exister
jusqu'à s’ériger en règle. Regarde les projets de compagnie aérienne
dont nous rêvons pendant que notre politique de transport terrestre et
ferroviaire est des plus nulle au monde, au point de se demander ce
que fait le Ministère du Transport et si il existe !
Frederik Chopin*, ça te dit quelque chose ? En fait, c’est le métier de
musicien que tu devrais faire et t’appeler : Jules Chopin. Cela aurait pu
t’aider á comprendre la Gamme Sacrée (que la CNN va bientôt
présenter) du génial Serigne Modou Kara Mbacké Son Inventeur, et
d’œuvrer à ses côtés pour la diffusion á travers le monde, des Saints
Écrits de Serigne TOUBA. Ce même Serigne Modou Kara Mbacké qui a
détourné des milliers de jeunes Sénégalais (des jeunes qui comptaient
poser de sérieux problèmes de sécurité pour ce pays) des chemins de
la perdition, a été nommé Ambassadeur de la Paix à l’Unesco en 2005
chez les toubabs blancs, mais nos toubabs noirs d’ici comme toi,
préfèrent ne rien savoir ! Sous la direction de Mame Thierno Birahim
son brave et infatigable frère cadet, il fait nettoyer les cimetières où
dorment de leur dernier sommeil nos parents morts, ainsi que les
hôpitaux qui reçoivent nos parents malades. Il assiste la population
des zones inondées où tu n’as jamais mis les pieds. Il fait donner du
sang au Centre de Transfusion qui en a toujours besoin.
Investissement, dites-vous ? Dis-moi, au Sénégal, qui fait mieux. Tout
cela n’intéresse pas Monsieur Souleymane Jules Chopin Diop. Est-ce
de la mauvaise foi ou de la bêtise ?
Je te rappelle que dans ce Sénégal d’aujourd’hui, il y a des familles
dont leurs aïeux osaient lever la tête hier quand les colons nous
marchaient dessus. Le Général de BAMBA (et uniquement de BAMBA) a
créé le Parti de la VÉRITÉ (nom jamais porté par un parti ici ou ailleurs)
pour montrer l’exemple du Citoyen modèle tel que Serigne TOUBA l’a
enseigné.
Jules et Souley, le travail de la mâchoire se fait sans bruit.
Je sais que tu n’es pas au courant, mais le Président du PVD est en train
d’enseigner aux militants, une nouvelle façon de faire la politique : la
Patience dans l’Endurance, le Dévouement comme Sacerdoce, le
Militantisme désintéressé, la différence entre Vitesse et précipitation,
la Résistance aux tentations du pouvoir, la Lucidité et le Courage
d’exprimer son oui ou non quand et où il le faut, à jouer l’apaisement
dans la mésentente, à dire la Vérité sans froisser personne. Bref, à
RÉGULER ! Avant l’après-Wade, le PVD œuvre déjà à montrer
l’Excellence et à assainir les mœurs politiques. C’est-à-dire, changer
d’abord les gens avant de changer les choses.
Le tout par un soubassement dans la Foi en DIEU, parce que nous
avons toujours été un Peuple de Croyants quelle soit la confession.
Est-ce que Souleymane ou Jules est conscient de cela ?
Après un siècle et demi de nuits coloniales et une cinquantaine
d’années de grasse matinée néo-coloniale, nous avons assez dormi,
Mr Diop. Et sais-tu qu’aujourd’hui l’Humanité est en crise, suite à
l’échec et à l’agonie des idéologies occidentales qui régissaient le
monde ? Il est temps pour nous autres Africains (surtout ceux qui se
prennent pour des intellectuels) de comprendre qu’on ne peut plus
continuer de suivre des maîtres penseurs qui ne savent plus où aller. Et
ce ne seront pas les anciens élèves des écoles du Colon moulés dans
l’obéissance qui nous trouverons la Solution, puisque le
Développement de l’Afrique ne figurait pas dans leurs programmes
scolaires. La preuve… Quand comprendrons-nous enfin que
s’exprimer en français ne signifie pas être le plus éloquent ? Et ce n’est
pas parce qu’on a étudié en Europe qu’on tient le monopole du savoir
et du raisonnement.
Comment les yeux de ton cœur n’ont-ils pas aperçu les lueurs de
KARA-LUMI?RE qui s’élève ? Et pourquoi les oreilles de ton cœur
n’ont-elles pas entendu l’annonce la 3ème Gamme Universelle ?
Qu’on se rappelle une fois de plus, que dans ce pays qui est notre
Sénégal, des Hommes pétris de hautes valeurs morales, épris de
tolérance et de sciences des plus utiles, y ont vécu ! L’exemple de
Serigne TOUBA qui a payé dans Sa chair les brimades, et la solitude par
des exils forcés. Il a subi la maltraitance par des vexations
quotidiennes et des privations de Liberté par des résidences
surveillées. Tout cela afin que demain nous soyons une Nation
d’Hommes libres, respectés et fiers.
Et ce demain, c’est aujourd’hui.
Des informations de ce genre, nous autres citoyens non journalistes,
nous les guettons et aimerions compter sur les médias de notre pays
d’abord avant ceux des autres. Mais en vain… Informez-nous ngir
YÂLLAH ! Que ce soit dans le Dîneh ou dans le Jamonoh, mais sans
abus. S’il vous plait !
Bon maintenant, Souleymane, il est temps que tu dises à Jules que : toi
et lui, vous nous saoulez tous les deux, franchement. Chuuuuut !

Ngaari Mah Damel

Frederik Chopin : Un pianiste virtuose _ Polonais (1810-1849)

7.Posté par talibé le 25/12/2009 12:37
Dans le Sud Quotiden du mardi 23 juin 2009 à la page 11, un article signé Mandiaye Gaye distille des insanités et des propos malveillants à l'endroit de Cheikh Béthio qui est l'un des guides spirituels les plus aimés par la jeunesse de ce pays. L'article commence d'ailleurs par une plaidoirie en faveur des homosexuels ou prétendus tels qui d'après l'auteur ont été persécutés par les milieux religieux et par l'Etat. Le lien qu'il pense établir entre cet épisode triste et honteux et entre l'objet de son article me parait suspect, du moins équivoque car il semble se plaindre de l'absence de spiritualité dans les « thiant » organisés régulièrement par les thiantacones. Certainement M Mandiaye Gaye ne connaît pas personnellement Cheikh Béthio Thioune, mais il se peut aussi que le manque de spiritualité qu'il dénonce, ne reflète que son propre état.
Ce qui m'étonne le plus, c'est que Mr Mandiaye Gaye se pose en moralisateur et se permet d'interpeller la famille de Serigne Saliou et les mourides, pour des propos qu'il n'accepte pas ; bien qu'annoncés sur les ondes du vivant de Serigne Saliou : « Celui qui te voit, ira au paradis ». La foi de Cheikh Béthio en Serigne Saliou est telle qu'il était parti annoncer sur les medias ces propos tenus par son vénéré Maître et guide spirituel afin que ceux qui doivent en bénéficier en bénéficient. D'autres points furent soulevés, accompagnés d'indignation et de dénigrement à ma grande surprise car je ne voyais que le bien là où M. Mandiaye Gaye ne voyait que le mal ; pour cela, je me suis permis de lui adresser cette réponse qui j'espère éclaircira bien des choses.

Ayant un itinéraire spirituel d'une dizaine d'années avec Serigne Saliou Mbacké et Cheikh Béthio Thioune, je fus témoin de certaines séquences instructives qui édifieront ceux qui sauront en bénéficier. J'avais le privilège de discuter avec Serigne Saliou Mbacké des réalités de la voie spirituelle (Tariqa), de la vérité spirituelle (Haqiqa), et des théophanies (Tajalliyat), et je fus gratifié de beaucoup de connaissances spirituelles dont Il parle rarement.

Quand un jour, je lui fis part de mon étonnement devant le cas de Cheikh Béthio avec qui j'abordais les sujets les plus subtils de la métaphysique, et qui en toute simplicité m'expliquait certains points difficiles par illustrations de son vécu avec Serigne Saliou ou des visions qu'il a eu en rêve, Serigne Saliou me dit : « tu sais qu'il n'a pas fait des études coraniques et qu'il n'est pas lettré en arabe ».
-« oui, je le sais » : répondis-je.
Il regarda le Cheikh, puis me dit : « sais-tu que celui qui puise son enseignement en le divin n'est pas comme celui qui puise le sien chez les humains ».
Un jour Serigne Saliou me donna des écrits de Khadimou Rassoul à lire à haute voix, et quand je lis un vers au sens très subtil qui mentionne la délivrance en arabe (Tasrih), où Khadim Rassoul disait : « et il m'accorda la délivrance ». Serigne Saliou m'interpella : sais-tu ce que signifie ici « la délivrance »
Je dis : non pas précisément.
Il me dit : « certains Awliyas quand on les met dans la tombe, sont plus puissant pour agir dans la création, plus puissant que quand ils étaient dans la prison de leur corps ».
Un autre jour, je dis à Serigne Saliou : d'après ce que je sais, il n'y a que les mourides qui font leur pacte d'allégeance par la formule : « je vous confie mon être dans cette vie et dans l'au-delà » ; et j'ai vu que Khadim Rassoul a dit : « le Seigneur, notre Créateur m'a accordé la propriété des êtres que m'a confiés le Prophète Elu ».
Serigne Saliou me dit : « c'est là le secret du verset : ''ceux qui te font allégeance en vérité ils font allégeance à ALLAH. La main d'ALLAH est au dessus de leurs mains'' ».
Cheikh Béthio me demanda alors de dire à Serigne Saliou : les sahabas quand ils ont fait leur allégeance (jébëlu) à Houdeibiya, ALLAH les a agréé. Et mes talibés quand ils font le jébëlu avec moi qu'obtiennent-ils? »
Et Serigne Saliou répondit : il faut lui dire qu'ils entrent dans le verset cité « Ceux qui te font allégeance en vérité ils font allégeance à ALLAH ».
Puis il dit à Cheikh Béthio : « et ils obtiennent mon agrément ».

Maintenant, on va essayer de comprendre les vérités spirituelles que nous avons abordés : l'enseignement divin direct, la délivrance, l'allégeance (jébëlu).

On ne peut réellement accéder à la vérité spirituelle (Haqiqa) que par l'acte d'allégeance (jébëlu) avec un Cheikh authentique investi dans sa fonction, ou un Saint (Waliyou) qui projette dans le cœur de l'aspirant la lumière spirituelle.

Quant à la délivrance, elle signifie l'annulation des conditions de la contingence : c'est un état de réalisation qui permet d'évoluer par la conscience hors du temps et indépendamment de l'espace - c'est-à-dire que l'on réside toujours dans le corps ou qu'on l'ait quitté – les facultés sont effectives. Celui qui est délivré, ne connaît pas la mort comme le cas de Ahl Badr et de certains prophètes et Awliyas, qui vivent dans un autre état mais peuvent intervenir dans l'état humain, dès qu'il y a un support pou agir.

Serigne Saliou étant le khalife de Serigne Touba par sa fonction initiatique, le khalife du Prophète Mohammad (PSL) par sa réalité et aussi le khalife d'Allah sur terre par le mode théophanique, il est bien normal que s'il investit un Cheikh qui le représente, il manifestera par lui des aspects particuliers que ne peux comprendre et en bénéficier que ceux qui croient en lui et en ce qu'il fait. Cheikh Béthio Thioune représente nécessairement un cas paradoxal car il est le seul Cheikh contemporain investi par l'autorité spirituelle suprême de notre époque. Il y a même des talibés de Serigne Saliou qui n'arrivent pas ou n'arrivent pas encore à comprendre le cas de Cheikh Béthio Thioune à fortiori d'autres. Paradoxalement, j'ai eu à discuter avec des autorités d'autres tariqas qui me disaient que les mourides doivent être reconnaissant envers Cheikh Béthio qui a pu mobiliser autant de moyens humains et matériels au bénéfice du mouridisme. Et même certains pensent et disent que chaque tariqa aimerait avoir un cas comme Cheikh Béthio Thioune car notre époque est très différente et que sans adaptation des textes aux contextes, il serait difficile d'aider les musulmans à vivre leur foi avec un engagement total. Avoir des talibés aussi fideles et aussi engagés physiquement, matériellement et spirituellement permet a tout guide spirituel de réussir sa mission. Cette générosité qu'il a communiquée à ses talibés est l'un des plus précieux dons que l'être humain puisse acquérir. L'abondance de la nourriture est l'aspect le plus louable dans le ''Thiant Serigne Saliou'' qu'organise Cheikh Béthio Thioune depuis plus d'une vingtaine d'années sans discontinuité. Pour cela, Serigne Saliou disait : le Sant c'est le Berndé. Khadim Rassoul avait précisé: remplir le ventre d'un affamé est meilleur que construire mille mosquées :
LOQMATUN TASUDDU BATNA'L JA'IHI KHAYRUN MIN BINÂ'I ALFA JAMI'I

Les chants, les danses et tout mode d'expression oral ou corporel ne peut être qu'un moyen de communication soit d'un bonheur ou d'une nostalgie ou d'un enseignement, et si ces moyens sont utilisés pour véhiculer la spiritualité, ils peuvent s'avérer très efficaces dans certaines sociétés. C'est quand même étrange que l'on ne s'insurge pas contre la danse et les chants qui ont pour objet la sexualité et l'amour charnel alors que l'on s'insurge contre ceux qui ont pour objet la spiritualité et l'amour du divin.

Les talibés de Cheikh Béthio ont annoncé qu'ils souhaitent réunir un minimum d'un milliard de francs comme hadiya à l'occasion du ziar qu'ils veulent faire à leur guide spirituel, ce qui est tout à leur honneur et témoigne leur pastéef. Certainement chaque marabout aimerait avoir des talibés pareils. Mais certaines personnes ignorantes des réalités spirituelles s'évertuent à dénoncer cette initiative noble dont se félicite tout marabout ; car la hadiya est très bénéfique dans la voie spirituelle puisque chaque chose a son prix auprès d'ALLAH. Celui qui accepte la hadiya doit être conscient pourquoi il l'a reçu et celui qui donne sait qu'il l'a donné pour la face d'ALLAH et espère une intercession ou un agrément.

Serigne Saliou expliqua un jour à Cheikh Béthio : chaque saint a un capital auprès d'ALLAH et quand il formule une requête pour quelqu'un, il doit payer le prix; chaque chose a son prix auprès d'ALLAH. Pour cela, tu verras des saints refuser certaines requêtes car ils ne veulent pas entamer leur capital. Quant à toi, tu puise en mon capital et moi je puise en le capital de Serigne Touba dont le capital est inépuisable et illimité. Il est bien évident que celui qui n'est pas imprégné des réalités spirituelles ne voit dans l'aspect monétaire qu'une réalité financière mais il est certain que les hommes de Dieu n'ont pas le même rapport avec l'argent que le commun des mortels. Avoir des biens même en abondance entre les mains pour faire des heureux et œuvrer pour ALLAH est absolument différent d'avoir le cœur accaparé par les soucis matériels ou par le désir d'amasser sans cesse les biens. Le riche généreux et reconnaissant est meilleur que le pauvre qui a la vertu de la patience ; bien que les deux aient du mérite. C'est Allah qui fait que l'un puisse dépenser généreusement et rendre grâce, et que l'autre soit dans le besoin et n'envie personne. L'argent n'est pas plus malsain que la pauvreté et Seyyidna Ali Ibn Abi Talib disait : « si la pauvreté avait une représentation humaine, je l'aurais tué.

Toute chose n'est bénéfique ou maléfique que par son origine et sa destination, et ne peut être louable ou condamnable pour soi puisque tout est créé par ALLAH soit comme bénédiction, soit comme tentation.

S'il n y avait pas eu un Cheikh Ibra Fall avec Serigne Touba et un Cheikh Béthio Thioune avec Serigne Saliou, beaucoup de possibilités et privilèges ne seraient jamais dévoilé et nul n'en aurait bénéficié.

Dans ce pays béni qu'est le Sénégal, il faut être fier et heureux d'avoir en ces grâces et privilèges spirituels dont l'origine est Serigne Touba et la finalité la miséricorde et l'agrément du Divin. Ce qui serait plutôt judicieux à mon avis, c'est le fait de mieux maîtriser ces réalités et leur donner une forme harmonieuse qui n'entre pas en contradiction avec l'aspect doctrinal et juridique de l'Islam afin que tous les croyants puissent profiter de ce que le Sénégal et particulièrement les mourides détiennent grâce à Serigne Touba.

8.Posté par Pour marnouche le 25/12/2009 13:40
C'est vous Marnouche qui nous saoule avec vos envolées lyriques teintées de fanatisme à la c....... Comment bon Dieu des esprits aussi cultivés que le vôtre( j'avoue que je suis sidéré par la cohérence de vos propos bien que le fond m'inspire dégoût) peuvent se faire endoctriner par de "guides réligieux" obscurantistes, farfelus et opportunistes.Vous avez bien fait de souligner que "l’Humanité est en crise, suite à
l’échec et à l’agonie des idéologies occidentales qui régissaient le
monde...... "Mais laisssez moi vous dire aussi que ce n'est pas en érigeant des mosquées et des dahiras dans tous les quartiers d'un pays qu'on le propulse sur la rampe du développement.Je vous apprends pour votre gouverne que moi qui vous parle je suis (Seulement?!) de 1976. Et quand je vois le nombre de jeunes de ma génération qui sont endoctrinés et hypnotisés par ceux là dont vous semblez faire l'éloge j'écrase des larmes pour ce pays. Alors laissez ce pauvre Jules Souleymane qui porte sur ses frêles épaules le combat de tout un peuple et allez dire à ces milliers de jeunes qui errent dans les rues de Dakar et que vos gurus manipulent à loisir que seul le travail paie.Wa salam

9.Posté par hum hum le 25/12/2009 13:49
Xibaar cessez cet archanement contre ADF. Pour être plus crédible faites
des articles moins partisans.

10.Posté par Malagoulou le 25/12/2009 14:07
Quelle catastrophe! En essayant de "réveiller" ces égarés et les amener à ouvrir enfin les yeux pour lutter héroiquement contre l'obscurantisme de masse, nous n'aurons pour l'instant réussi qu'à les exciter. A lire, la contribution de MARNOUCH, on est saisi par la nausée, dans un tourbillon 'amalgamique' qui trahit son véritable dessein. Monsieur ou Madame (qu'importe), votre insolente "brillance " ou rhétorique révèle vos limites à conduire un raisonnemnt jusqu'au bout. Elle est plutôt similaire à un DELIRE où s'entremêlent idées décousues et haine. Toi et tes références (Kara et compagnie) êtes les vrais maux de ce pays, ne t'en déplaise.
Je vois par ailleurs, que ta grammaire n'a pas été bien assimilée (si toutefois tu as été à l'école française malgré ce que tu en dis, tu utilises cette langue). Revois l'mpératif et tu pourras faire moins de fautes, mon cher.

11.Posté par Djaraaf le 25/12/2009 15:31
Aissatou vous n'avez jamais ete une vedette de la tele ou un exemple pour moi aujourd'hui moins encore mais vous avez bien fait de n'informer personne pour votre audience à la presidence du moment que celle ci etait personnelle car au senegal comme le dit l'adage:si l'on connait où tu vas tu n'y arrivera jamais.

12.Posté par Djaraaf le 25/12/2009 15:32
Aissatou vous n'avez jamais ete une vedette de la tele ou un exemple dans la vie pour moi aujourd'hui moins encore mais vous avez bien fait de n'informer personne pour votre audience à la presidence du moment que celle ci etait personnelle car au senegal comme le dit l'adage:si l'on connait où tu vas tu n'y arrivera jamais.

13.Posté par Warouk le 25/12/2009 15:59
Quelle photo on dirait une poupée glonfable...quelle laideur

14.Posté par bakh le 25/12/2009 16:41
aisatou diamla reke dafa ko sidy lamine niass waye sidy bol khadi dena bakh waye nake il foo dosmsna

15.Posté par longue vie à sjd le 25/12/2009 16:45
L'envieux

Un homme en pèlerinage pour la Mecque, après avoir suivi une mauvaise piste, se retrouva perdu dans le désert. Pendant des jours, il erra incapable de trouver sa route jusqu'au moment où sa réserve d'eau s'assécha.
Assoiffé, il était sur le point d'abandonner tout espoir d'être sauvé, quand il aperçu au loin une tente solitaire, petite et loqueteuse. Utilisant ses dernières réserves de force, l'homme réussit à atteindre la tente. Là, une femme Bédouin le salua et, voyant sa condition, l'emmena dans la tente où elle lui donna une gourde en peau de chèvre remplie d'eau, l'eau dont il avait désespérément besoin.
Aussi grand qu'était son besoin, pourtant, l'homme pouvait à peine boire l'eau. Plutôt que le liquide doux et rafraîchissant auquel il s'attendait, l'eau avait un goût rassis et saumâtre qui mettait le feu à sa gorge, autant qu'elle lui sauvait la vie. Tout de même, il était reconnaissant pour la générosité de la femme qui partageait le peu qu'elle possédait.
Une fois qu'il eut retrouvé sa force, l'homme décida de rendre la gentillesse et la générosité de la femme en lui offrant quelques conseils.
"Je vous dois des dettes, pour le soulagement que vous m'avez procuré. Mon cœur est bouleversé par la compassion. Ecoutez soigneusement ce que j'ai à vous dire. Regardez", dit l'homme faisant des gestes avec sa main.
"Dans cette direction s'étend une cité magnifique appelée Bagdad, remplie de merveilles au-delà de votre imagination. Là tu trouveras plein d'eau, claire et fraîche, de l'eau douce sans une trace de sel ou d'impuretés. Et de la nourriture délicieuse de toutes sortes, et puis des bains, des parfums, des bazars remplis de choses luxueuses et riches de plaisirs, aussi bien qu'une centaine d'autres merveilles. Même si toi et ta famille vous êtes profondément affligés, néanmoins, en bougeant dans cette direction lentement de campement en campement , avec patience vous pourrez atteindre ce but."
La femme restait bouche bée à écouter l'histoire de l'homme mais ne dit rien. Peu après son mari était de retour au campement, portant des rats du désert qu'il avait piégé pour le dîner. Après avoir salué leur invité, le Bédouin l'invita pour dîner avec eux. L'homme fut rebuté à l'idée de manger une nourriture si repoussante mais était tant affamé qu'il accepta l'invitation. Après le repas, le Bédouin lui donna une couverture, et l'homme quitta la tente pour dormir dehors.
" Tu aurais du entendre les choses incroyables que m'a racontées notre invité alors que tu étais dehors à chasser ", la femme dit à son mari une fois qu'ils étaient seuls.
" Comme quoi ? " il lui demanda.
Et alors la femme répéta toutes les choses que l'homme lui avait raconté sur la cité magnifique appelée Bagdad et comment ils pouvaient s'y rendre s'ils y mettaient leurs cœurs.
" N'écoutes pas de telles paroles ", lui répondit son mari, hochant tristement la tête, après avoir écouté son histoire. " Il y a beaucoup d'envieux, de gens mesquins dans ce monde. Dès qu'ils rencontrent quelqu'un vivant dans la grâce du confort et de l'abondance, ils brûlent d'envie de voir cette personne se mettre en route pour quelque chose de meilleur de sorte qu'elle se retrouve privée de son bon sort. Ne fais pas attention à ces fabulations ! Qu'est ce qui pourrait être meilleur que notre vie ici ?

O lecteur, bien que regarder en face la vérité puisse être déplaisant à prime abord, plus tu avance vers elle, plus elle devient douce; alors que les formes extérieures de ce monde peuvent apparaître attrayantes à première vue elles se révèlent rapidement de plus en plus vides.

16.Posté par longue vie à sjd le 25/12/2009 16:45
L’envie et l’envieux :Un mal incurable



De même que la rouille corrode le fer jusqu’à l’anéantissement, de même la jalousie corrode le corps jus qu’à ce qu’elle l’anéantisse.



* L'envieux est éternellement malade et l'avare est éternellement avili.


L’envie est une maladie inguérissable : elle ne disparaît qu’avec la mort de l’anéantissement de l’envieux ou la mort de l’envié.


L’envie dévore les bonnes actions comme le feu dévore le bois à brûler.


L’envieux est toujours malade, lors même que son corps est sain.



L’envieux voit en la disparition du bienfait chez celui qu’il envie un bienfait pour lui-même.



* L’envieux n’a pas de remède.


Tu ne rencontreras jamais un (vrai) croyant jaloux, rancunier ou avare.


L’envieux manifeste son affection dans ses paroles et dissimule sa rancune dans ses actes ; il a le nom d’ami et l’épithète d’ennemi.


Ce qui te guérit de ton envieux est qu’il s’irrite en te voyant content

17.Posté par longue vie à sjd le 25/12/2009 16:53

Offrir un conseil à un ignorant,
assoupi et inconscient,
Est comme planter une semence dans une terre infertile.
L’habit déchiré de l’ignorance
Et de la folie
Ne peut jamais être recousu.
Ne tente point, O donneur de conseil, de planter
la graine de la sagesse
dans un fou :
Laisse le donc à sa folie !

18.Posté par XRTP le 25/12/2009 17:19
ADF yama bette
mane de mom rouss na
lou si mouna ame wal sa kanam
et tu l sai bien
say morom diogue nagnou fi te rien a changer

19.Posté par Ndongoly le 25/12/2009 19:01
ndeyssane !!!!!!! ADF et son malheureux patron n'ont pas encore rien vu, le pire reste a venir, car ils ont dit trop de mal aux honnête gens pour avoir du bien.
regarder ce qu'ils ont fait en racontant des histoires, fabriquées dans le but unique et cynique de détruire sur le plan politique dans l'une de son émisson sortie avec son malheureux partron, l'Honorable Patriote Sénégalais en l'occurence El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar, Petit-fils de Mame Tapha Al Alassane Bocar.

El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar qui est originaire d'une religieuse pure et authentique où se trouvent plus vingt sept Kangfaudés (Savants scientifiques islamiques) qui ont fait du Saloum des profondeurs ce qu'est aujourd'hui le Saloum du Savoir lumière ou on peut citer Mame Babou Yacine Thiam, Mame Malé Thiam (1er personne qualifier Cheikh Al Islam Baye, Mmae Ibou Thiam Tapha,Mame Amadou Thiam( qui a enseigné presque tous les fils de Cheikh Al Islam°), Mame Omar Atta Kébé de Ndoucoumane précisément à Diamal(qui a été l'Imam et l'Enseignant de la famille de Mame Amadou Déme de Sokone etc ...
toute cette Lumière Celestre constitue le sang El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar donc par conséquent quiconque s'aventure à le détriure s'auto détruit irrédiablement et de façon iréversible, c'est ce qui arrive sidy lamine niass et aissatou diop fall.
vous verrez des séries d'événevents ponctuels et réguliers se succédent un à un, plus féroces les un des autres les frappent et à peu feu ils vont mourir lentement mais sûrement tout en s'interrogeant qu'est ce que j'ai fait LE BON DIEU? c'est le cas de l'attaque criminel et sanguinaire du siége de walf tv, en plein jour, au milieu du jour au vu et au su de tout le monde sans suite.
Je le jure sur ALLAH que El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar a été béni trés tôt par ces Valeureux Grand-Pére donc El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar est totalement et complétement blindé voyez tout ceux qui l'on trahit ceux qu'ils ont devenu présentement.
Personne n'a pas encore le pouvoir de l'attaquer sans conséquence c'est pourquoi sa tête coupe cher wade ne me démentira pas lui qui sait mieux que quiconde qui est El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar
wa salam !!!!!!!!!!!!


20.Posté par Ndongoly le 25/12/2009 19:38
Même cette campagne de sabotage continue sur walf tv avec des traitements honteux qui sément l'amalgame en faisant des montages sur des propos de deux mots qui n'interessent personne et donne l'impression que El Hadji Moustapha Niasse Al ALASSANE BOCAR n'a dit que ça.
vous voyez !! alors si tu regarde pour la même occasion sur 2STV et Canal Infos (une chaine crédible par la richesse de ses analyses et de ses débats avec des vrai journalistes professionnels et courageux, que j'enrouge fortement bien que je n'ai jamais vu dans leur émission invité El Hadji Moustapha Niasse Al ALASSANE BOCAR)
même 2stv n'a pas encore franchit le rubucon.

Si tu observes bien tu as l'impression qu'il y a une certaine presse qui a décreté une ligne de conduite qui signifie black out total El Hadji Moustapha Niasse Al ALASSANE BOCAR et son parti AFP.

mametaph@gmail.com

21.Posté par boulette le 26/12/2009 12:09
salam,
cette femme se dit diplômée en master de communication à l'université de nice y était en licennse et ne l'a même pas fini car elle est rentrée 4 mois au pays en disant qu'elle avait obtenue son fameux master en communication,pauvre pays le sénégal.Comme dit l'adage:"à beau mentir qui vient de loin".

22.Posté par idi le 26/12/2009 14:00
Je pense tout simplement qu'elle est tres maline cette femme car elle a senti le coup que sidi lamine prepare pour changer sa ligne de conduite auprés du pouvoir. Elle l'a simplement devançé.

23.Posté par Rakhou le 26/12/2009 14:07
o fet vous avez des nouvelles de Bethioo? J'entends du n'importe quoi sur son cas. Qui peut me renseigner?

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State