Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRÈS SA DÉMISSION: Kaspi dit vouloir aller se consoler auprès de sa femme

Article Lu 1688 fois


La nouvelle avait fait le tour de Tamalé avant d’atterrir à Dakar, mais attendait d’être confirmée. Elle l’a été hier. Henry Kasperzack n’est plus le sélectionneur des "Lions" du Sénégal. Lui-même l’a confirmé hier à l’issue de la conférence de presse tenue à la résidence universitaire. Rencontre au cours de laquelle il s’estimera «responsable à part entière de cet échec des Lions». Pourtant, cette démission cache bien des dessous d’une préméditation qui ne dit pas son nom, eu égard aux nombreux actes posés par l’ex-sélectionneur des "Lions" depuis quelques semaines.



La rencontre avec la presse n’a cette fois-ci durée que vingt (20) minutes. Mais elles ont été suffisantes pour permettre à Kasperzack de revenir de fond en comble dans cette déroute grave subie par les Lions face à l’Angola et qui fait que désormais, leurs chances de qualification au second tour sont quasi nulles. Le franco-polonais qui a d’abord confirmé cette décision de démissionner dit en outre assumer toute sa responsabilité dans cet échec qui n’incombe qu’à lui seul. « J’assume entièrement ce qui s’est passé. Je suis responsable et nul autre à ma place ».
Des propos qui ont l’air de disculper tous ses « subalternes » mais qui ne résout en rien l’équation à plusieurs inconnues qui bruit dans la tête de tous les Sénégalais qui est de savoir, pourquoi le Sénégal est tombé si bas seulement en deux sorties dans cette Can où il avait au moins une chance ? Et à cet effet, l’ex-sélectionneur des Lions dira que « la raison est toute simple. L’équipe du Sénégal qui a joué contre l’Angola n’avait pas d’âme. Elle a été méconnaissable et peu convaincante dans le jeu ». Dans un autre cadre, Kasperzack dira que « certains joueurs sur qui l’équipe pouvait compter n’ont pas tout donné sur le terrain ». Pourtant malgré ce départ de la "Tanière", le franco–polonais paradoxalement dit être à la disposition de la fédération sénégalaise de football. En quoi peut-il servir à cette structure à qui il a présenté sa démission et qui lui a désigné un remplaçant en la personne de Lamine Ndiaye son adjoint depuis le début ?

Les raisons d’une préméditation

C’est la grande question car Kasperzack dira avant de finir que « le Sénégal peut encore se qualifier, mais que lui suivra de loin car plus préoccupé qu’il est à aller voir sa femme qu’il n'avait plus revu depuis très longtemps qu’à faire autre chose ». Pourtant, ce départ de Kasperzack ne semblent pas pour certains être précipité par la défaite des Lions face à l’Angola. En effet, depuis quelques semaines, bien avant la Can, les discussions supposées ou non de Kasperzack avec l’As Saint-Etienne (Ligue 1) avaient été évoquées mais toujours démenties par ce dernier.
Et comme pour confirmer le fait, l’ex-sélectionneur des "Lions" avait subitement « menacé » de ne pas entamer la préparation vers la Can si l’Etat du Sénégal ne lui reversait pas ses arriérés de près de 16 mois équivalant à près de 80 millions de Fcfa dont 50 pour lui et 30 à son adjoint Lamine Ndiaye (depuis hier patron des Lions). Ce n’était pas seulement cela car Kasperzack, dans une interview accordée à l’équipe, avait ouvertement déclaré que « l’objectif qu’il visait était les quarts de finale ». Sachant éperdument que celui qui lui était fixé par les autorités sénégalaises était « le trophée continental ». Autant de choses qui font aujourd’hui croire que Henry Kasperzack avait bien préparé son coup et que la défaite des "Lions" en fait, n’aura été que ce déclic pour s’engouffrer dans la brèche en abandonnant en pleine mer ce navire Sénégal qui tangue dangereusement vers l’élimination au premier tour.

Source: Le Matin

Article Lu 1688 fois

Mardi 29 Janvier 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State