Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES PLUS D’UN MOIS DE DEVIATION : « Dakar Dem Dikk » remet ses bus sur l’avenue Cheikh Anta Diop

Article Lu 1484 fois


Les lignes des bus de « Dakar Dem Dikk » reprennent, à partir d’aujourd’hui, le circuit de l’Avenue Cheikh Anta Diop, après un mois et dix jours de déviation.

Christian Salvy, le directeur général de la société de transport public (Dakar Dem Dikk) a annoncé, hier, au cours d’un point de presse, que les bus empruntant l’Avenue Cheikh Anta Diop de Dakar vont reprendre le circuit normal à partir d’aujourd’hui. Il s’agit des lignes suivantes : 1, 7, 10, 12, 13, 18, 20 et 23.

Il a expliqué ce retour à la normale par les échos favorables reçus des étudiants, mais aussi par le souci d’éviter aux usagers les longs détours. Depuis les échauffourées sur cette avenue, entre étudiants et forces de l’ordre, il y a un mois quinze jours, les véhicules de la société « Dakar Dem Dikk » contournaient l’avenue Cheikh Anta Diop pour aller au centre-ville. M. Salvy a aussi appelé les populations en général, les étudiants en particulier, à préserver leur outil de transport.

Selon lui, à chaque fois qu’un bus est endommagé, cela constitue pour la société des coûts supplémentaires pour la réparation et une perte sèche. « Quand un véhicule ne travaille pas, il ne rapporte pas de l’argent », a déclaré M. Salvy.

Mais, le plus grave, à ses yeux, ce sont les désagréments causés aux usagers des bus. « En cassant les bus, les coupables punissent, en quelque sorte, leurs propres parents, leurs propres frères qui sont obligés de faire de longs détours pour rejoindre leur lieu de travail », a dit Salvy.

Même s’il reconnaît que souvent, lors des manifestations, « des bandits se mêlent aux manifestants pour commettre des actes répréhensibles », Salvy invite les populations à s’approprier les bus. « Nous souhaitons que Dakar Dem Dikk devienne la propriété de tous les Dakarois », a -t-il dit, indiquant que les agents abattent un travail colossal, surtout depuis la fermeture du dépôt de Thiaroye, envahi par les eaux. « Ils se lèvent à trois heures du matin pour ne rentrer chez eux qu’entre quinze et seize heures ; et ceux qui prennent la relève ne descendent qu’à minuit », fait-il savoir.

Source: le Soleil

Article Lu 1484 fois

Mardi 15 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State