Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES LA PUBLICATION D'UN ARTICLE DIFFAMATOIRE SUR LE LIVRE RÉPONSE À SARKOZY:Le journal ”Le monde” refuse de publier le droit de réponse

Article Lu 1663 fois


Décidément, le discours tenu à la salle de l'UCAD II par le président français Nicolas Sarkozy, le jeudi 27 juillet 2007, suivi du livre-réponse "L'Afrique répond à Sarkozy - Contre le discours de Dakar", continue d'alimenter les débats. En effet, un communiqué mentionne que le journal françaiss "Le monde" vient de refuser le droit de réponse à Jean Luc Raharimanana co-auteur de l'ouvrage collectif sur Sakozy. Ceci, après la publication dans ce même journal d'un article diffamatoire du journaliste Philippe Bernard.



«Des intellectuels africains en colère.» C'est sous ce titre qu'a été publié l'article du journaliste Philippe Bernard. Cet article, publié le vendredi 29 février 2008 dans la page "Débats" du journal et rangé dans la rubrique "Au courrier des lecteurs", est dirigé selon le document, "particulièrement contre Makhily Gassama, coordinateur du livre." Dans cet article, Philippe Bernard écrit : " Sept mois plus tard, alors que M. Sarkozy s'apprête à prononcer, en Afrique du Sud un nouveau discours, sont publiées les "réponses à Sarkozy" d'une vingtaine d'intellectuels africains. L'ennui est que l'ouvrage, plutôt que de développer des ripostes constructives et des analyses opérationnelles, offre un étalage souvent atterrant d'absurdités, d'approximations et de conformisme intellectuel.
Comme si seule l'outrance grandiloquente pouvait rétorquer à l'agression pontifiante." Et le journaliste d'ajouter dans les colonnes du Monde : "Le pire est atteint dès le premier texte signé par Makhily Gassama, ancien ministre de la Culture du Sénégal et coordonnateur de l'ensemble. A le lire, Nicolas Sarkozy n'est rien d'autre que l'héritier de l'Ancien Testament qui, avec la malédiction de Cham - qui fut maudit pour avoir vu la nudité de son père, Noé -, a diffusé le mythe du malheur des Noirs. L'esclavage des Hébreux sous les Egyptiens - un peuple de Noirs - serait à l'origine de ce bannissement. L'auteur reprend ainsi des thèmes chers aux groupuscules africains antisémites.
Le texte atteint le délire en dressant un parallèle entre Moïse et... Hitler. "Ainsi, dans son droit de réponse refusé par le quotidien français, Jean Luc Raharimanana co-auteur de l'ouvrage collectif "L'Afrique répond à Sarkozy - Contre le discours de Dakar"... si votre texte s’acharne plus particulièrement sur Makhily Gassama, le coordinateur de l’ouvrage. Vous amenez sa contribution sur le terrain d’un débat complètement faussé : un débat d’ignares et d’obscurantistes. Alors que Makhily Gassama passe en revue le piège du mépris tendu au nègre tout au long de l’histoire, vous lui mettez sous la plume les mots de ceux qu’il combat, avant de le traiter de paranoïaque et d’antisémite !
Que devrons-nous penser de ce procédé que communément on appellerait pernicieux ?" Raharimanana poursuit : "Vous parlez ensuite pour l’ensemble du livre d’un étalage atterrant d’absurdités et d’approximations sans le démontrer ! Le lecteur doit bien sûr vous croire sur parole, vous qui êtes «spécialiste de l’Afrique», contrairement à Makhily Gassama qui a consacré quarante ans de sa vie à sillonner le continent. N’en parlons pas des autres contributeurs comme Djibril Tamsir Niane, co-auteur avec feu Joseph Ki-Zerbo de «L’Histoire générale de l’Afrique» (Unesco/Présence Africaine), ils ont sûrement besoin de vos lumières de grand critique et de juge suprême. Je passe volontairement sous silence le nom de Théophile Obenga : tout ce qui se rapporte à Cheikh Anta Diop a le don d'exaspérer certains cercles bien identifiés et assez douteux."
Dans sa réponse intitulée "Philippe Bernard ou la voix du maître", Makhily Gassama écrit : " Le journaliste Philippe Bernard se trompe d’époque et de génération. Il oublie qu’il n’y a, désormais, ni maître ni valet. Dans son foudroyant réquisitoire contre L’Afrique répond à Sarkozy, publié dans le quotidien Le Monde du 28 février 2008, sous le titre surprenant «Des intellectuels africains en colère», il a encore fait la preuve de sa légèreté, de sa malhonnêteté et de ses limites intellectuelles, qui ne surprennent pas les lecteurs de ce médiocre et prétentieux «spécialiste de l’Afrique». Le temps est révolu où le jugement sans fondement du plus piètre journaliste de l’hexagone pouvait nous faire trembler d’effroi en Afrique."

Source: Le matin

Article Lu 1663 fois

Mercredi 19 Mars 2008





1.Posté par papa amaadou dieng le 20/03/2008 10:55
sarkozy estun tarre .je me demande pourquoi on parle d'intelectuel africains et non africains tout court

2.Posté par S.D.J. le 24/03/2008 18:52
Puisse cette réponse collective à l'adresse de Sarkozy éveillez dans la conscience de la jeunesse africaine, que seule l'unité pourra faire le développement et le respect du peuple, de la terre, des ressources et du génie africains. Tout le reste n'est qu'illusion. Vous voyez bien le refuge de la réaction africaine à l'assaut d'un petit critique français de rien du tout: les grands Djibril Tamsir Niane, Cheikh Anta Diop et Obinga. Tous les intellectuels africains savent bien que l'Afrique n'a qu'une seule force qu'est celle de son unité. Cependant la lâcheté qui caractérise largement notre génération qui a trahi Nkrumah et Cheikh Anta, retarde notre libération et la manifestation ouverte et quotidienne que le reste du monde nous doit.
Vous savez très bien qu'un énergumène comme Nicolas Sarkozy se mettrait plutôt à genoux ou se ferait très petit en toutes circonstances devant le Président des Etats Unis d'Afrique.
Plus puissante que l'Inde et la Chine réunie, l'afrique unie a un imaginaire hors de portée de tous ces critiques marchands de détails comme ce Philippe Bernard. Un homme dénué de grandeur puisque capable d'affirmer tout le contraire de ce qu'il avait affirmé la veille. Voilà la seule leçon à retenir du surréalisme français et il l'a comme tous ses pairs bien assimilé.
Africains, votre bonheur se trouve uniquement dans votre unité.

Les richesses des Congos, celles d'Afrique du Sud, du Gabon, d'Angola, du Nigéria, du Sudan, du Tchad, etc qui sont énormes ne seront en effet que sources de malheur, d'irrespect, de bouffonnerie et de ridicule tant que l'afrique qui refuse son unité restera la proie des occidentaux, des chinois et autres indiens sans parler des arabes qui s'organisent en vue de la fin du règne pétrolier.
Le Discours de Sarkozy à Dakar était en définitive un discours très cohérent puis que bien en phase avec l'histoire, avec une Afrique qui accepte ouvertement la soumission et la bassesse.

Ne nous voilons donc pas la face dés lors que nous acceptons avec gentillesse, sourires Banania et tam-tam de nous laisser bercer et berner par les faiseurs de nos déroutes.
L'unité vaut mieux que tous les grands discours. Ce que les bisons ont compris depuis des lustres.

La semaine dernière je me suis permis de prendre le risque d'envoyer à mes amis un texte poétique pour leur demander de m'aider à créer une chaine de solidarité et de propagande pour le panafricanisme en créant et en envoyant tout simplement, partout sur le net des textes de 4 lignes ou de courts poèmes relevant d'une idée panafricaine, à leurs amis. Devinez bien qu'aucun des 150 africains à qui j'ai écrit n'a eu le courage ou le coeur de répondre à mon courrier.

Imaginez un peu si je les invitais à une soirée de gala réunissant G. W. Bush, Sarkozy et T Mbéky? Ohhh la bousculade......

Que les âmes sensbles veuillent bien excuser la nature abrupte de mon discours. C'est un discours tout simplement artistique. Je suis en effet un plasticien qui dessine et borne au quotidien le devenir de sa terre et se lève de bonheur pour la chasse aux bornés.

Apprenez donc à être moins sérieux tant vous ne serez pas convaincus d'être de vrais panafricanistes. Des hommes et des femmes totalement convaincus de leur puissance et de leur humanité

Afrique mon Afrique réveille toi et lève toi pour dire non aux faiblesses de la division Banania.

VIVE LE PANAFRICANISME.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State