Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES LA DEMOLITION EN 2004 DES CONSTRUCTIONS A OUEST FOIRE: Le ministre des finances Abdoulaye Diop au cœur d’un scandale foncier

Article Lu 11675 fois

Le ministre d’Etat, ministre de l'économie et des finances Abdoulaye Diop est entrain d'attribuer à ses parents parmi lesquels son neveu Abdoulaye Aziz Ndiaye, aux promoteurs immobiliers comme l’ancien député maire de Mbour Seydina Oumar Sy et Ibrahima Diallo, à la Sipres, à la compagnie pétrolière Elton et à quelques conseillers et proches collaborateurs du Président de la république Abdoulaye Wade, le site des maisons démolies des sinistrés de Ouest.



APRES LA DEMOLITION EN 2004 DES CONSTRUCTIONS A OUEST FOIRE: Le ministre des finances Abdoulaye Diop au cœur d’un scandale foncier
Le 15 février 2004, Mouhamadou Diallo, (actuel gouverneur de Diourbel ) adjoint du gouverneur de Dakar. Saliou Sambou a dirigé une opération de démolition de constructions à Ouest Foire. Ce jour-là, des maisons habitées ou habitables ont été rédui­tes en gravats. Il s'agit d'un rez-de­-chaussée plus 2 étages d'une valeur de 99 millions, de 5 rez-de-chaussée plus 1 étage d'une valeur de 249 mil­lions, de 15 rez-de-chaussée d'une valeur de 273 millions, de 8 rez-de-chaussée sans dalles d'une valeur de 112 millions, de 14 fondations ache­vées chiffrées à 121 millions et de 125 terrains nus (Tni) chiffrées à 700 millions de francs Cfa. Au total, Un investissement de 1 milliard 554 mil­lions a été réduit en gravats. Et sur le plan social, les démolitions ont pro­voque des avortements: des ménages déchirés et des traumatismes chez cer­tains enfants. « Depuis les évènements une des petites filles résidant à Ouest Foire boude toujours l'hymne national du Sénégal et l'image du pré­sident Abdoulaye Wade qu'elle assi­mile à la casse », a confié Gora Ngom président du collectif des sinistrés d'Ouest Foire.

Il s'y ajoute que c'est en 1998 que les constructions ont démarré pour les anciennes maisons et début 2000 pour les plus récentes. Or, l'argu­ment avancé pour justifier cet acte de démolition est la sécurisation de la zone aéroportuaire. «Nous voulons éviter un Djola aérien », disait le gouverneur Saliou Sambou. En ce qui concerne la raison technique de l’opération « bulldozers », l’Asecna a soutenu qu’à cause des construc­tions faites dans le périmètre du Vol, les transmissions Vhf et Uhf pertur­bent le signale pour l'atterrissage des avions.

Cet argument de l'Asecna fut battu en brèche par Abdou Kane, ingénieur en télécoms. Selon M. Kane, s'il y a un quartier qui constitue un danger per­manent pour l'aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, c'est la Sicap qui se trouve à 10 mètres de la piste d'atterrissage. Alors que les maisons démolies se situaient à 250 mètres du mur de l'Asecna qui se trouve à 500 mètres de la piste d'at­terrissage, soit une distance de 750 mètres. À cette distance, aucun signal en transmission Vhf et Uhf ne peut être perturbé.

Je défie n’importe quel technicien de me prouver le contraire. Parce que en premier lieu, les vols utilisent maintenant les Gps et en second lieu, aucune maison ne peut émettre des fréquences pouvant perturber l'avia­tion. Ce n'est pas possible », a expliqué Abdou Kane.

Par ailleurs, l'ancien ministre du tourisme et des transports aériens, Ousmane Masseck Ndiaye au cours d'une visite à l'aéroport a indiqué clairement : « je ne comprends pas que des maisons situées en dehors de l'aéroport soient démolies sous pré­texte de sécurité, il y a quelques mois, alors qu'ils en existent, à l'in­térieur même de l'aéroport » Le ministre faisait allusion aux mai­sons de Touba Ouakam.

Dès lors, suite à une requête du col­lectif des sinistrés d'Ouest Foire (Cosot) et pour apporter toute la lumière dans cette affaire, la prési­dence de la république a recommandé une enquête qui a été menée par l'Inspection générale d'État (Ige).

En outre, dans la directive numéro 3 du rapport numéro 10/2006 de l'Ige. des instructions ont été données, depuis le 29 novembre 2007, aux différents services du ministère de l'économie et des finances ainsi qu' à la direction de l'architecture et de l'urbanisme « à maintenir sur le site, dans le cadre d'un plan d'aménagement, des victimes de ces démolitions au nombre exact de quarante trois (43) personnes dont la liste suit », précise ledit rapport de l'lge.

Excepté Abdoul Aziz Ndiaye neveu du ministre Abdoulaye Diop, aucun autre sinistré n'a pu accéder à un lopin de terre. Actuellement, le sieur Ndiaye vit sur le même site avec sa famil1e. Alors que les principaux victimes n'ont encore rien reçu. Il s’y ajoute que le morcellement des terrains est entrain d'être effectué par des promoteurs immobiliers, l'ancien député maire de Mbour Seydi Oumar Sy et Ibrahima Diallo la compagnie pétrolière E1ton ainsi que des conseillers et collaborateurs du président Wade avec la bénédiction du ministre Abdoulaye Diop et des services relevant de son ministère à savoir le cadastre et le domaine. «Ce ministère est tellement bien structuré que l'on ne peut pas se permet de redistribuer ces terrains sans l'aval du ministre d'État Abdoulaye Diop », a indiqué un cadre du service des domaines, sous le couvert de l'anonymat.

Toujours est-il que dans la zone dite de sécurité, en face de l`école Séné Japon la Sipres a terrassé. morcelé vendu à 30 millions de francs Cfa la parcelle. Du 15 février 2004 date de démolition des constructions d'Ouest Foire à nos jours plus de 15 maisons sont construites et habitées, sur le même site.

Le gouverneur Saliou Sambou aurait confié, à un de ses collaborateurs quelques semaines avant son départ de la gouvernance de Dakar :« j'ai été manipulé voire abusé dans cette affaire de démolition des constructions d`Ouest Foire ». Est-il encore tard pour réparer l'erreur ?

Source: 24heures

Article Lu 11675 fois

Dimanche 6 Juillet 2008





1.Posté par maco le 06/07/2008 16:54
la loi du plus fort est toujours la meilleure mais les autorités doivent savoir qu'ils rendront des comptes à Dieu seul juge

2.Posté par oustaz le 06/07/2008 17:43
tu as tout dit maco,il n'ya plus rien a ajouter

3.Posté par SX66 le 06/07/2008 19:40
Ils ont du senegal leurs demeures et pourtant ils n y demeureront pas si longtemps

4.Posté par xam xam le 06/07/2008 20:17
arretez de nous rappeler qu'ils vont rendre compte a dieu car ca c'est l'ultim solution car bientot nous allons nous lever tous comme un seul homme pour bouter hors du senegal ces dirigeants de voleurs qui se plaisent a eux seuls dans l'alternoce .
nous nous avons de tous facon nous avons des terrains la bas et rien ne nous empechera de nous opposer a ce vol etatique quitte meme a aller jusqu au tribunal international penal avec ces dirigrants vereux


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State