Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES L'INTERDICTION DE DIFFUSER LA CAN : Walf Tv décidée à boycotter le sommet de l'Oci

Article Lu 11071 fois

Quarante-huit heures après la requête de la Radio télévision du Sénégal (Rts), le juge des référés du tribunal hors classe de Dakar a rendu son verdict, hier. Dans cette décision, le juge a invité le Groupe Wal Fadjri à cesser de diffuser les matchs de la Coupe d’Afrique des nations (Can) ‘sous astreintes de payer 10 millions de francs Cfa par match’. Les avocats de Wal Fadjri, tout comme ceux de la Rts, ont introduit des recours.



APRES L'INTERDICTION DE DIFFUSER LA CAN : Walf Tv décidée à boycotter le sommet de l'Oci
D’après l’explication de texte de la décision du juge des référés qu’ont livrée les avocats du Groupe Wal Fadjri, en l’occurrence Mes Maty Djigueul et Doudou Ndoye, à la sortie de l’audience, il n’y a pas eu de condamnation de Walf Tv à payer de l’argent à la Rts pour avoir diffusé les images de la Can 2008 sans son autorisation. ‘On a plaidé et le juge des référés, dans son délibéré de ce matin (hier, Ndlr), s’est déclaré compétent et a demandé à que le groupe Wal Fadjri cesse de diffuser les images de la coupe d’Afrique sous astreinte de payer 10 millions par match’, informe Me Maty Djigueul à la sortie du bureau du juge. D’après elle, la décision a été rendue par ‘le juge de l’urgence et du provisoire’. C’est pourquoi, signale-t-elle, ‘Wal Fadjri exercera son droit de recours et fera appel’. Bien plus, Me Maty Djigueul note que la décision n’a pas la possibilité de rétroagir sur les matchs déjà diffusés et qu’il n’y a que ‘M. Sidy Lamine Niasse qui peut se prononcer pour dire s’il va continuer de diffuser les matchs ou non’. A ce propos justement, Me Djigueul se contente de dire qu’’il a la latitude de poursuivre ou d’arrêter’.

Me Doudou Ndoye, l’autre conseiller du Groupe Wal Fadjri ne dit pas autre chose. D’après lui, cette décision du juge des référés ‘est une décision provisoire et donc une non-décision. La justice est organisée en plusieurs chambres et grades. Chaque chambre a un domaine de compétence technique. Le juge des référés est un juge provisoire. C’est pourquoi ses décisions ne sont pas définitives. On peut, aujourd’hui, dans une heure, s’il y a un fait nouveau, par le même juge, reprendre le jugement’, explique Me Doudou Ndoye aux journalistes. Pour l’avocat de Wal Fadjri, ‘la décision sous astreinte n’est pas une condamnation de Wal Fadjiri, car c’est une décision sur laquelle on peut revenir à tout moment’. Il ajoute dans cet ordre d’idées qu’’une fois de plus, Wal Fadjri n’est pas condamné. Le juge l’invite seulement à cesser de diffuser les images de la Can. S’il ne cesse pas, il risque de payer 11 millions. C’est pourquoi, je dis qu’aucune condamnation n’est prononcée contre Wal Fadjri. C’est une invitation seulement. Maintenant s’il ne la respecte pas, l’affaire sera rejugée par le même juge ou un juge autre que lui et il risque de payer’.

Toujours selon Me Ndoye, le Groupe Wal Fadjiri reste dans son argument de droit. Pour ce qui est de la poursuite de la diffusion des matchs sur Walf Tv, il répond qu’’il appartient au propriétaire de vendre sa marchandise. Le fait de diffuser les matchs, c’est vendre une marchandise. Le juge des référés n’a condamné personne’. Et Me Ndoye de poursuivre en disant que le reproche juridique de la Rts contre Wal Fadjri pour la diffusion sans autorisation des images de la Can n’est pas fondé. Ainsi réplique-t-il aux avocats et à la direction de la Rts que ‘ceux qui nous interdisent de diffuser, n’ont pas le droit de nous interdire de diffuser. Et notre thèse juridique est fondée sur la loi’.

Pour Me Abdou Dialy Kane, avocat de la Rts, le juge a ordonné ‘l’exécution sur minute et avant enregistrement de la décision, raison de la nature passagère et commerciale des relations en cause. C’est une forme de décision qui est délivrée immédiatement’. Selon l’avocat de la Rts, le Groupe Wal Fadjri ‘ ne peut pas ne pas respecter la décision du juge des référés. En ce moment, la condamnation sous astreintes à payer 10 millions de francs par match diffusé va faire ses effets’, assure-t-il. Poursuivant, Me Abdou Dialy Kane observe que le problème, c’est la Rts avec ses partenaires (Lc2 médias) avec un risque de résiliation du contrat. Me Kane a annoncé qu’il déclenchera une autre procédure en appel à l’instar des avocats de Wal Fadjri.

Mamadou SARR Conséquence du verdict du juge des référés : Walf Tv décidée à boycotter le sommet de l’Oci et les messages à la nation de Wade

La Rts ayant mis à exécution sa menace et le juge des référés rendu son verdict, la direction du groupe Wal Fadjri entend en tirer toutes les conséquences. D’abord au plan politique. Sidy Lamine Niasse, le Pds du groupe, s’explique : ‘Le signal de la Rts nous étant refusé pour les besoins de la Can, il serait logique que nous le boycottions pour toutes les autres manifestations portant sur la vie de la nation. Ainsi, à la place des messages à la nation du chef de l’Etat pour lesquels nous exploitions le signal de la Rts, nous pourrions inviter, désormais, sur le plateau un leader charismatique de l’opposition chargé de dresser un bilan de la gestion libérale au même moment où passe sur l’écran de la Rts le message de Wade. Il en sera de même pour la couverture du sommet de l’Oci en mars prochain si la Rts est retenue comme la télévision diffuseur. Enfin, au cas où l’Assemblée nationale décide de faire de la Rts la télé diffuseur pour ses séances plénières, ainsi que l’a envisagé avec notre bénédiction la commission dirigée par le député Balla Moussa Daffé, nous n’en retransmettrons rien du tout. A la place, nous ouvrirons une large fenêtre à l’opposition non parlementaire pour qu’elle se prononce sur les projets de loi et propositions de loi soumis au vote du Parlement.’

Par ailleurs, le président du groupe Wal Fadjri rappelle qu’au Cameroun, ‘toutes les télévisions privées ont été autorisées à diffuser les matches de la Can en même temps que la télévision nationale. Parce que, dans ce pays, le ministre de la Communication est parti du fait que les droits de retransmission ont été payés par le contribuable et non par la télévision nationale et a, par conséquent, écrit à Lc2 pour faire part de sa décision de permettre à tous les Camerounais de pouvoir suivre la Can sur les télévisions de leur choix’.

Même s’il se refuse à commenter la décision du juge des référés, Sidy Lamine Niasse ne manque pas de se poser des questions : ‘Pourquoi le juge a-t-il refusé de renvoyer ne serait-ce que de vingt-quatre heures l’audience ainsi que l’ont demandé nos avocats ? L’assignation ne nous a été notifiée que le jeudi à 8 h 30 et elle nous convoquait à comparaître le même jour à midi.

N’ayant pu joindre à temps tous les avocats qui avaient décidé de se constituer pour Wal Fadjri et ceux qui étaient joignables n’étant pas encore prêts, nos conseils ont demandé le renvoi. Le juge des référés n’a rien voulu entendre et la précipitation à vouloir juger coûte que coûte l’affaire le jeudi me pousse à me poser des questions légitimes.’

Source: Walfadjiri

Article Lu 11071 fois

Samedi 26 Janvier 2008





1.Posté par jaja le 26/01/2008 15:44
quel francais! de grace on dit "decider DE" pas decider A

2.Posté par repo le 26/01/2008 15:50
jaja, on dit "decide DE" et ''décidée à'' . On decide de faire quelque chose, mais on est décidé a faire queque chose. Ce n'est pas la meme chose.

Amicalement

3.Posté par bio le 26/01/2008 22:12
sydi ne nous emmerde pas .si tu ne paie pas .tait toi. il faut des gardes fous

4.Posté par sénégalais le 27/01/2008 03:15
merci repo pour la leçon à jaja.certains ne remuent pas leurs méninges,ni 7 fois leur langue avant de critiker,ils sont là ke pour ça en se prenant pour des érudits alors k'au final ils ne cogitent pas pour autant.le journaliste, meme s'il s'était trompé de locution,ce ki n'est pas le k,il faut noter ke c un etre humain donc faillible.ça doit etre dur d'etre journaliste au sénégal,chapeau à vous!
jaja surment,tu va critiker mon orthographe,mé rassure toi,ici c'est l'académie internet et non française.peace n big 4u!

5.Posté par Reew le 27/01/2008 20:24
MBAYE NDOYE DEMISSION, tu nous annonçais la victoire facile du Sénégal sur l'Angola. Tu n'es pas digne de manager cette fédération de corrompus. Je vous disais hier qu'il fallait respecter l'adversaire, voilà. Vous venez de démontrer votre système. C'est cela que vous apprenez aux jeunes. Sénégal: Mettez les bonnes personnes aux bonnes places. ARRETTEZ LA CORRUPTION et le CLIENTELLISME à la Wade.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State