Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES L’AVOIR ESCROQUE : Le charlatan menace de lâcher ses fétiches aux trousses de sa victime

Article Lu 1595 fois


Oumar Sow va certainement regretter d’avoir fait confiance à Mouhamadou Ly, qui lui aurait promis sa... réussite au concours ouvrant les portes de la profession de volontaire de l’Education. Il a perdu dans l’opération son portable et de l’argent que lui avait réclamé M. Ly en guise de sacrifices.

Certaines personnes rencontrées dans la rue peuvent parfois être à l’origine de nos malheurs. Surtout quand on prend leurs propos pour parole d’Evangile. Sans jamais l’avoir vu une fois dans sa vie, le chemin d’Oumar Sow croisa celui de Mouhamadou Ly un jour et, très rapidement, une causerie s’installa entre les deux hommes.

Mouhamadou confia à Oumar qu’il était marabout et pouvait lui résoudre ses nombreux problèmes. Le jeune Oumar, pris certainement par les affres du chômage, fut convaincu de la sincérité du bonhomme et lui déclara qu’il se contentait d’activités menées dans le domaine de l’informatique. Son seul espoir, c’était le concours des enseignants volontaires qu’il avait tenté pour sortir de sa précarité. Mouhamadou Ly, en vrai charlatan, sauta sur l’occasion en nourrissant le jeune homme davantage d’espoir. Mais, comme c’est souvent le cas avec ce genre d’homme, il faut débourser de l’argent. C’est ainsi que le charlatan lui demanda la somme de 11.250 francs Cfa en guise de sacrifice. Malheureusement pour lui, les résultats sortis, il ne vit pas son nom sur la liste des candidats retenus. Quand il se rendit chez Mouhamadou pour l’informer de son échec, grande fut sa surprise. Alors qu’il ruminait sa déception, le charlatan lui demanda de lui remettre son téléphone portable sous peine de lâcher ses fétiches lui régler ses comptes. Pris de peur par ces menaces qu’il venait d’entendre, Oumar Sow s’exécuta en donnant son portable de marque « Motorola ». En échange, Mouhamadou Ly lui offrit des talismans qui ne réussirent pas à régler les problèmes du jeune homme. Oumar se rendit compte plus tard qu’il était victime d’une arnaque. Il se confia à son père et ce dernier lui conseilla de porter plainte. Cueilli par les policiers à la suite de la plainte de sa victime, Mouhamadou indique qu’il avait confondu Oumar à une de ses connaissances le jour où il l’avait interpellé dans la rue. Et ce dernier lui aurait fait comprendre qu’il avait fait l’examen pour le recrutement des enseignants volontaires. Mais Mouhamadou, qui reconnaît avoir promis des solutions aux problèmes du plaignant, déclare avoir reçu 9.110 francs Cfa et non 11.250 francs Cfa comme indiqué par Oumar lui-même.

Quant aux menaces de le laisser à la merci des fétiches, le charlatan n’a pas voulu endosser ces propos, se contentant d’ajouter que son client n’a pas été patient. Ce qui n’a pas empêché les policiers de déférer Mouhamadou Ly au Parquet pour le délit d‘escroquerie.

Source: Le Soleil

Article Lu 1595 fois

Jeudi 22 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State