Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES Fatick: Karim accule Macky au Fouta

Article Lu 1525 fois

La génération dite du concret étend ses tentacules vers le Fouta. Dans cette zone où Macky Sall avait réussi à implanter une base, à travers ses liens de parenté à Ndouloumadji et à Nguidjilone, les choses tendent vers un chamboulement total. Ici, la migration de Macky Sall de la Primature vers l'Assemblée nationale est considérée comme une descente aux enfers. Suffisant pour que des leaders politiques locaux commencent à se tourner vers la Génération du concret de Karim Wade. Certains observateurs estiment d'ailleurs que le départ de Sada Ndiaye de la Sicap (celui-ci n'étant plus qu'un simple député), comme étant une grosse perte pour l'état-major de l'actuel président de l'Assemblée nationale dans cette guerre de positionnement. Mais les partisans du président du Conseil régional sont plus que jamais engagés à garder intacte la force de leur responsable. Seulement, avec les nouvelles adhésions enregistrées, la Génération du concret est en train de se frayer un chemin qui mène directement vers la conquête de la région de Matam. Une démarche facilitée par le duo Hassan-Hussein Bâ, tous les deux fils de Matam
Hassan et Hussein Bâ en éclaireurs



APRES Fatick: Karim accule Macky au Fouta
Après le maire de Matam qui avait publiquement annoncé son appartenance à la Génération du concret, c'est au tour de certains leaders de jeunesse de rejoindre Karim Wade. La récente visite de Hussein Bâ, frère jumeau de Hassan, le conseiller spécial du président de la république, a été l'occasion pour ces derniers d'annoncer la couleur. En effet, depuis quelque temps, ils sont nombreux, ces responsables du Pds qui se font remarquer du côté de la « génération du concret ». Mais jusque-là, l'inexistence de structures et le manque de communication n'avaient pas permis la mise en place d'un mouvement d'ensemble. Seulement, lors de sa visite de terrain de deux jours, Hussein Bâ a posé les premiers actes. M. Bâ qui était venu représenter son frère, parrain des finales départementales des deux Odcav de Matam, a tendu la main aux jeunes de Matam. Un appel favorablement accueilli par les jeunes. Aujourd'hui, au vu des actes posés, le mouvement de la génération du concret s'implante finalement à Matam. Comme pour convaincre, et mieux faire comprendre les objectifs du mouvement, Hussein Bâ a tenu ces propos : « notre objectif, c'est le renouvellement de la classe politique dans notre pays. M. Karim Wade est un sénégalais plein de talent, et très engagé dans le processus de développement du pays. Pour preuve, à l'heure actuelle, il est la pièce maîtresse de tous les grands travaux et projets pour l'amélioration des conditions de vie des populations. Des projets qu'il pilote avec engagement et dévouement, à la grande satisfaction des partenaires. Donc, c'est un sénégalais qu'il faut soutenir ». Ces propos de M. Bâ ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Les jeunes des différents Odcav lui ont manifesté une adhésion sans conditions. Mieux, des responsables très connus dans les instances de l'Ujtl de Matam ont annoncé leur appartenance à la génération du concret. Parmi eux, la tendance de l'Ujtl dirigée par Cheikh Hamidou Kane qui, il y a quelques semaines, dénonçait les sorties abusives de l'autre aile jugée proche de Macky Sall, contre Abdoulaye Dramé, le maire de la ville. Dans la capitale régionale, Abou Sarr, un lieutenant du Parti de la réforme de Abdourahim Agne, vient également de boucler une tournée de recrutement. Un voyage qui aura été marqué par l'adhésion des habitants de Navel et Diamel. A cette même liste de nouveaux adhérents, il faudra ajouter de gros bonnets du Pds, qui projettent d'ailleurs un voyage sur Dakar, à la rencontre de Hassan Bâ, le fils de Boyénadji. Un engouement qui, selon M. Bâ, traduit « l'engament des Matamois derrière Karim Wade, qui devrait faire un tour à l'intérieur du pays à la rencontre de ces inconditionnels. C'est le même constat dans ce pays. Ceux qui parlent à tort et à travers n'ont rien compris, la génération du concret est un concept très bien accueilli par les sénégalais ». Au cours de son face-à-face avec la presse, Hussein Bâ n'y est pas allé par quatre chemins. « La génération du concret a une démarche claire et bien définie. Et je peux vous dire ici que si M Karim Wade veut accéder au pouvoir, croyez moi ce sera aux sénégalais d'en décider. Donc nous n'avons pas une idée de succession. Déjà, au vu de l'engouement dans le pays, nous sommes sûrs que s'il descend dans l'arène, nous allons atteindre notre objectif. Donc c'est cette assurance que je voulais apporter », a-til tenu à préciser. Lors de son séjour, des responsables politiques des départements de Kanel et Ranérou n'ont pas été en reste. Ils sont venus en masse témoigner à M. Bâ, leur soutien au fils du président.

Omar Kane
Source: L'office

Article Lu 1525 fois

Jeudi 23 Août 2007





1.Posté par Endam le 23/08/2007 19:01
Kowon yimbe bonbe. On nganda leñol mon. Wadde njaraten tan ko thiagal.


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State