Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES AVOIR ENGROSSÉ UNE MINEURE DE 15 ANS : Ndiaga Diop déclare qu’elle est sa copine depuis plus d’un an

Article Lu 1659 fois



N.C, 15 ans, est élève en classe de cm2. De prime abord, rien ne laisse présager des pulsions sexuelles chez cette jeune fille habitée normalement par l’innocence de l’enfant. Bizarrement, au cours de l’année, elle présente des symptômes de grossesse. Refusant de regarder la réalité en face, sa maman, Saly Dièye, l’emmène à l’hôpital Dominique de Pikine d’où elle apprend que sa fille est bel et bien enceinte. Pourtant, elle n’a jamais vu sa fille sortir avec quelqu’un. En fait comme elle veillait bien au grain, la petite ne sort que pour aller à l’école. Et le soir, elle se couche tôt. Mieux, personne n’est jamais venu à la maison pour voir sa progéniture. Comment, alors, dans ces conditions N.C peut «attraper» une grossesse ? Lorsqu’elle interroge sa fille, cette dernière lui apprend qu’elle est enceinte d’un certain Ndiaga Diop, un maçon qui fréquente le quartier. Pourtant Saly Dièye n’a jamais vu le bonhomme en question. Or, depuis un peu plus d’un an les deux tourtereaux se la coulaient douce.

Scandalisée de voir sa fille dans un tel état, celle-ci fugue. La dame qui soupçonnait le maçon d’avoir enlevé la petite N.C va directement trouver ce dernier pour le sommer de lui rendre sa fille, qu’elle n’a malheureusement pas trouvée chez son amant.

Ayant déposé une plainte contre le maçon, Saly Dièye raconte à la barre du Tribunal des flagrants délits de Guédiawaye : «ma fille était chez Ndiaga Diop quand je suis allée la chercher et il me l’a cachée. Ce n’est que trois jours après qu’il me l’a ramenée». Interrogé à son tour, le maçon révèle que sa relation avec la fille date d’il y a un peu plus d’un an. «Quand j’ai appris qu’il s’est passé quelque chose et qu’on l’a emmenée à l’hôpital, je suis allé la voir. Elle m’a dit, alors, qu’elle ne voulait pas rentrer chez elle», raconte-t-il. C’est ainsi dit-il, qu’il a appelé sa grand-mère pour lui demander un conseil. Cette dernière lui aurait suggéré d’en parler à sa tante. Et c’est alors qu’ils ont emmené N.C à Keur Massar, au domicile de la tante. «C’est elle qui n’a pas voulu rentrer chez elle, voilà pourquoi je l’ai emmenée chez ma tante. Toutefois, j’ai toujours assumé mes responsabilités, c’est moi qui ai acheté toutes ses ordonnances», avance-t-il. Et le maçon de poursuivre :«je ne savais pas que c’était interdit de sortir avec une mineure. De plus, elle n’a même pas l’air d’une mineure». Malgré cette belle «plaidoirie», Ndiaga Diop a été reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés. Toutefois, la partie civile n’ayant pas demandé de dommages et intérêts, le maçon s’en est sorti avec une peine de 2 mois avec sursis.

Source: L'as

Article Lu 1659 fois

Samedi 15 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State