Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES AVOIR DECIDE DE FAIRE UN TRAIT SUR L’EQUIPE NATIONALE: El Hadji Diouf met à nu l’amateurisme autour des “Lions“

Article Lu 1416 fois

À quelques semaines de la Coupe d’Afrique des nations de football au Ghana, les mauvaises nouvelles en provenance de la tanière s’amoncellent sur le bureau de l’entraîneur Henry Kaspersczak. Comme si cela ne suffisait pas, le forfait d’Henri Camara est venu s’ajouter à la décision inattendue d’El Hadji Ousseynou Diouf de faire une croix sur la sélection nationale. Le capitaine des Lions a profité de son passage sur les ondes des radios de la place pour expliquer sa décision, en mettant à nu l’ « inorganisation » autour de l’équipe nationale.



APRES AVOIR DECIDE DE FAIRE UN TRAIT SUR L’EQUIPE NATIONALE: El Hadji Diouf met à nu l’amateurisme autour des “Lions“
Après sa déclaration inattendue portant sur sa décision de mettre un terme à sa carrière internationale, El Hadji Ousseynou Diouf ne démord toujours pas. Le capitaine des Lions qui s’est exprimé hier à travers les radios de la place est revenu à la charge pour cracher ses vérités aux tenants du football sénégalais et expliquer sa décision.

L’attaquant-vedette des Lions n’a d’ailleurs pas pris de gants pour mettre à nu l’ « amateurisme » qui, selon lui, caractérise la gestion de l’équipe nationale. La récurrente question des primes non payées et les atermoiements notés sur la recherche d’une rencontre amicale pour la sélection nationale, seraient, entre autres, les principaux griefs soulevés hier, lors de son passage sur les ondes de la radio.

Autant de manquements qu’il assimile ni plus ni moins à de la « légèreté ». « Je maintiens ma décision et je vais aller jusqu’au bout. Je n’admets pas que des formations comme l’Algérie qui ne sont même pas qualifiées en coupe d’Afrique aient de bons sparring-partners au moment où le Sénégal peine à trouver un adversaire pour un match amical. J’ai décidé de boycotter pour attirer l’attention des Sénégalais. Qu’ils sachent que l’équipe nationale leur appartient. Ce n’est ni l’équipe de El Hadji Diouf, Henri Camara ou Kasperczak. On leur cache la vérité.

Le fait de ne pas connaître notre adversaire à huit jours d’une rencontre amicale est quelque chose d’anormal », s’indigne le capitaine des Lions qui rappelle avoir déjà consenti beaucoup de sacrifices pour honorer le maillot national. « Personne ne peut remettre en cause mon patriotisme. Au lendemain de la Coupe d’Afrique, Gerard Houiller m’avait demandé de revenir pour jouer contre Manchester City. J’ai préféré rester pour une audience avec le président de la République. Cela a été le début de mes démêlés avec Houiller et mon départ de Liverpool. Comme le faisait Jules Bocandé, j’ai même pris des cartons rouges pour venir jouer avec l’équipe nationale J’ai refusé beaucoup de propositions de clubs pour pouvoir répondre aux convocations de l’équipe nationale et disputé la Coupe d’Afrique », explique-t-il.

Mais au-delà des atermoiements, la récurrente question des primes impayées a également été a mis sur la table par le sociétaire de Bolton. « Il serait aussi illusoire de croire que les joueurs de l’équipe nationale gagnent de l’argent après les rencontres. Tout le monde sait que notre rencontre contre le Burkina Faso était capitale. On nous a regroupé pou nous promettre de payer les primes après la rencontre.

Mais les promesses n’ont pas été tenues. Nous n’avons même pas reçu des félicitations de la part des dirigeants. On éprouve même des difficultés pour le remboursement des billets d’avions que nous payions souvent de notre propre poche. Bocandé et les membres de l’encadrement des Lions ne le disent pas, mais ils ont des problèmes d’argent car ils ne sont pas payés », révèle El Hadji Diouf qui ajoute n’avoir pas encore reçu de convocation en vue du match amical international Sénégal-Guinée, prévu pour le 14 octobre à Paris. « En tant que capitaine, je ne peux pas m’investir à 100 % et faire autant pour discuter avec des gens qui restent indifférents à nos préoccupations.

C’est un problème d’organisation. Je n’ai jamais triché avec le maillot national, ni avec les Sénégalais. L’abandon de la sélection est peut-être le meilleur choix. Surtout pour certaines personnes qui ne voyaient pas d’un bon œil mon rôle au sein de l’équipe. Je me retire, mais je serais le premier à supporter l’équipe nationale. Mon souhait est de voir la nouvelle génération accomplir ce que nous n’avons pas réalisé », soutient El Hadji Ousseynou Diouf. En plus du retrait de son capitaine, Henry Kasperczak l’entraîneur des Lions, devrait encore composer sans Henri Camara pour le match amical contre la Guinée. Le buteur des Lions a contracté une blessure à la cuisse, samedi, lors du match Aston-Villa-West Ham.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1416 fois

Mardi 9 Octobre 2007





1.Posté par bess le 09/10/2007 10:31
pour une il a RAISON

2.Posté par Madiodio le 10/10/2007 10:25
Ce jeune il commence a nous enbeter s'il veut arreter qu'il s'en ailleet bon debarras il n'est tout de même indispensable
bonne retraite et a tchao

3.Posté par souleymane a panam le 10/10/2007 19:54
diouf le king le meilleur k e le senegal n a jamais eu t a toujour mouiller le maillot ne soyer pas ignane bonne continuation on sera toujour deriere twa poto les francais savent k i tu es sans lui vous croyer ses mecs que je voi il v ont gagner quelqu chose il savent meme pas controler un ballon de foot diouf the best

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State