Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES AVOIR DÉCAPITÉ SA FEMME ENCEINTE DE 5 MOIS: Abdou Ndiaye s’enferme dans le mutisme

Article Lu 12583 fois

La localité de Yeumbeul-Bène baraque est toujours plongée dans le désarroi malgré l'arrestation de Serigne Abdou Ndiaye, du nom de l'homme qui, au soir du samedi 7 février dernier, a décapité sa femme enceinte de cinq mois. Dans cette localité, on s'interroge toujours sur les raisons du crime odieux. Du côté des enquêteurs également c'est le statut-quo, Abdou Ndiaye s'étant enfermé dans un mutisme total depuis son arrivée au poste de police de Yeumbeul. Il a été tout de même déféré au parquet.



APRES AVOIR DÉCAPITÉ SA FEMME ENCEINTE DE 5 MOIS: Abdou Ndiaye s’enferme dans le mutisme
On s'achemine vers la conduite dans un asile ou un hôpital psychiatrique de Serigne Abdou Ndiaye. Depuis son arrivée au poste de police de Yeumbeul, l'homme présente des signes qui montrent qu'il souffre de troubles mentaux. En effet, en plus de refuser d'adresser la parole aux enquêteurs, Serigne Abdou Ndiaye s'en est pris à ses codétenus qui, à un moment, ont eu des craintes pour leur sécurité. Notamment lorsque Serigne Abdou Ndiaye a déversé sur eux la baignoire remplie d'urine, installée dans la salle de garde-à-vue. De même, le meurtrier n'a cessé de scander le nom de Dieu et de Serigne Fallou avant de demander aux policiers sa mise en liberté pour aller assister au grand Magal de Touba. Un comportement qui laisse croire que Serigne Adou Ndiaye ne mesure pas la gravité des faits qui ont motivé son arrestation.

Cependant, ses voisins immédiats que nous avons interrogés restent perplexes. Si certains parmi eux n'ont pas hésité à parler de "simulacre ", d'autres évoquent plutôt une "subite folie" qui aurait motivé le crime odieux commis par Serigne Abdou Ndiaye sur sa jeune épouse.

Rappel

Le samedi 7 février 2009, aux environs de 22 heures 30 minutes, un individu du nom de Malik Loum s'est spontanément présenté au poste de police de Yeumbeul pour alerter les limiers d'un crime commis dans la maison qu'il partage avec d'autres locataires. Selon M. Loum, ce crime porte la signature de son colocataire Serigne Abdou Ndiaye qui, après avoir tué son épouse légitime Awa Sy, l'a traînée dans la rue où il l'a abandonnée avant d'aller s'enfermer dans sa chambre. A leur arrivée, les limiers ont découvert le corps de la dame recouvert d'un drap et entouré d'une foule surexcitée qui réclamait la tête de Serigne Abdou Ndiaye, le mari. Ce dernier s'était alors enfermé dans sa chambre avant d'aller se barricader dans son atelier où des policiers ont réussi à le faire sortir, après une âpre lutte au cours de laquelle il a grièvement blessé un policier du nom de Baye Daour.

Circonstances du crime

A défaut de déterminer le mobile du crime, la version des faits fournie par les voisins a au moins permis de relever les circonstances dans lesquelles Serigne Abdou Ndiaye a décapité son épouse. Selon les voisins qui ont été entendus par les enquêteurs du poste de police de Yeumbeul, ils ont toujours vécu en parfaite entente avec Serigne Abdou. Son épouse qui l'a également rejoint il y'a juste un trimestre s'entendait bien avec lui. "En apparence seulement ", nous ont soufflé certains parmi les voisins. Qu'est-ce qui a bien pu se passer alors ? En tout cas ce samedi là vers 20 heures, rien n'a attiré l'attention des voisins, le couple Ndiaye s'étant retiré comme d'habitude dans sa chambre. C'est aux environs de 22 heures qu'une altercation a éclaté. Les voisins qui ont perçu les éclats de voix se sont alors immédiatement précipités vers la chambre. Hélas, la porte était fermée. Au bout de quelques minutes plus aucun bruit. Aux environs de 22 heures et quart, profitant de l'obscurité, Serigne Abdou Ndiaye a alors sorti le corps de son épouse qui avait la tête décapitée pour la déposer sur la véranda, puis il l'a une deuxième fois traîné dans la rue avant de s'enfermer dans sa chambre.

Source: L'obserbateur

Article Lu 12583 fois

Mercredi 18 Février 2009





1.Posté par Max le 18/02/2009 23:12
franchement, ça n'a rien à voir avec la confrérie! désolée mon cher! Je ne sais pas ta confrérie, mais respect wây!!! moi je ne suis pas mouride, mais à quoi bon faire des commentaires de ce genre! gnoune gneup ay musulmans lagn, lôlô eup solo!
Et pourquoi avoir choisi " bara mbacké" comme pseudo?!!!!

2.Posté par ajah le 19/02/2009 01:19
c'est vraiment triste!!

3.Posté par Lisa le 19/02/2009 09:23
Faites lui subir le meme sort que sa fam. On a tendance à tro tolérer au sgl. Ils commentent des actes réfléchis pour ensuite parler d'une subite folie lolou moye lan, on n'en a marre de tous cé crimes odieux. K Dieu ait pitié de son ame et condoléances à la famiy

4.Posté par lady le 19/02/2009 14:49
s8 dacor avc toi lisa fo ki paie.kou sathie on te coupe la main kou raye o6 on te tue c simple.et je pense ke si on aplik le charia c sur ke c crimes cesseront.pensez y

5.Posté par lady le 19/02/2009 14:50
sorry la charia je voulé dire

6.Posté par camoun le 19/02/2009 17:43
vraiment j n sè koi dire . toutes mes condolèances a la famille

7.Posté par x le 09/03/2009 14:43
que dieu nous protégé c vraiment domage qu'entre musulman on assiste à de telle scene prions pour le salam de tous

8.Posté par 123 le 07/07/2009 01:46
sa mome c tro faison la PAIX c mieux

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State