Référence multimedia du sénégal
.
Google

APRES 7H D'AUDITION : Idrissa Seck n'a toujours pas obtenu le non-lieu

Article Lu 1395 fois

La commission d’instruction de la Haute cour de justice n’a pas finalement rendu le non-lieu qui était attendu sur l’ancien Premier ministre et ex-maire de Thiès. Celui-ci est sorti, sans être tout à fait fixé sur son sort ce mercredi de l’audition de la commission d’instruction mis en place dans le cadre de l’Affaire dite des Chantiers de Thiès.



APRES 7H D'AUDITION : Idrissa Seck n'a toujours pas obtenu le non-lieu
La commission d’instruction de la Haute cour de justice n’a pas finalement rendu le non-lieu qui était attendu. Elle s’est juste contentée d’auditionner encore une fois l’ex-Premier ministre pendant plus de 7 tours d’horloge. Me Boucounta Diallo, l’un de ses avocats, estime qu’il y a rien de nouveau dans ce dossier et que d’une manière ou d’une autre son client ne peut bénéficier que du non-lieu total car aucune preuve qui pourrait l’accabler n’a été trouvée.

Une audition de plus. Presque les mêmes déclarations. Pas d’avancement dans le dossier. Le non-lieu total attendu n’a finalement pas été rendu. La commission d’instruction de la Haute cour de justice n’a fait qu’auditionner encore une fois l’ancien maire de Thiès et ex-Premier ministre, Idrissa Seck.

L’instruction suit son cours, mais Me Boucounta Diallo, l’un des avocats d’Idrissa Seck, estime que la justice n’a d’autres choix que de blanchir son client. Car aucun élément de preuve n’a été rapporté permettant d’entrer en voie de condamnation. Cette affaire des chantiers commence à durer.

C’est suite au vote de la résolution par l’Assemblée nationale portant mise en accusation de l’ancien Premier ministre qu’Idrissa Seck a été inculpé le 10 août 2005 de faux, usage de faux, soustraction, détournement, recel de deniers publics, usurpation de titre, manœuvres tendant à obtenir des sommes ou des avantages matériels indus et prise illégale d’intérêts puis placé sous mandat de dépôt le même jour. Dans un arrêt n°4 du 07 février 2006, la commission d’instruction de la Haute Cour de justice lui avait fait bénéficié d’un non-lieu partiel pour ce qui est des préventions d’usurpation de titre et de détournements de deniers publics relatifs à la gestion des comptes des fonds politiques affectés au Président de la République. La commission estimait « qu’aucune pièce de la procédure ne permet de le (Idrissa Seck) contredire ; qu’il est, en tout état de cause, admis que la gestion des fonds politiques relève de l’entière discrétion du Président de la République qui peut en disposer selon sa seule volonté. Dès lors, aucune investigation ne saurait être envisagée sur le sort de ces crédits spéciaux qui échappent aux règles de droit commun de la comptabilité publique (…) ».

Pour ce qui est de l’inculpation de « manœuvres tendant à obtenir des sommes ou des avantages matériels indus et de prises illégale d’intérêts (faux, usage de faux, surfacturations), l’arrêt n’a pas défini de position définitive. Juste a-t-il fait un éclairage. « S’agissant de l’approbation du marché public litigieux du 03 octobre 2003 attribué à l’entreprise Jean Lefebvre-Bara Tall, l’accusé Idrissa Seck a déclaré que c’est par ignorance qu’il a apposé sa signature sur l’acte d’approbation bien que la compétence pour ce faire fut déjà transférée au Ministre des Finances par le décret du 26 septembre 2003 ses services lui ayant soumis le dossier d’approbation sans attirer son attention sur le transfert de compétence intervenue », lit-on dans l’arrêt.

La commission mentionne en outre que « en ce qui concerne les surfacturations visées dans l’acte d’accusation qui aurait permis à Idrissa Seck d’accomplir des actes de corruption ou de concussion, il y a lieu d’observer que les premiers bénéficiaires éventuels de ces surfacturations ne peuvent être que les entrepreneurs ». Toutefois, l’arrêt ajoute que « même si leur (les entrepreneurs) responsabilité était établie, il resterait à prouver comment Idrissa Seck a pu bénéficier sciemment des produits des surfacturations ». Ce qui veut dire qu’il ne suffit pas d’envoyer Bara Tall et autres en prison pour atteindre Idrissa Seck. Il faudra des preuves.

Malgré tout leur argumentaire, les juges de la commission d’instruction n’ont pas accordé le non-lieu à Idrissa Seck sur les chefs d’inculpation de faux, usage de faux, manœuvres tendant à obtenir des sommes ou des avantages matériels indus et de prises illégale d’intérêts. Juste ont-ils ordonné « le non-lieu partiel sur les faits d’usurpation de titre et de détournement de deniers publics relatifs à la gestion des fonds politiques ». Ils ont, en outre, ordonné « la continuation de l’information sur les autres faits visés dans la résolution de mise en accusation ». Ce qui veut dire qu’Idrissa Seck continue d’être poursuivi pour faux, usage de faux, soustraction, manœuvres tendant à obtenir des sommes ou des avantages matériels indus et prise illégale d’intérêts. C’est sur ces derniers chefs d’inculpation qu’il attend un non-lieu qui le blanchirait totalement.

Source: Nettalu

Article Lu 1395 fois

Mercredi 21 Mai 2008





1.Posté par Bomms le 21/05/2008 22:16
wade veut garder une epee de damoclés sur la tete de IDY pour ouvrir la voie a son fils a la facon de Duvalier

2.Posté par maty le 21/05/2008 22:16
franchement, idy ak wade, danguène niou yapp! blanchi aujourd'hui, noircit demain, rougit après demain! yal nalèn sounou akh dall nioune gorr yi!

3.Posté par WAIF le 22/05/2008 00:17
SLT,
Je me rends compte que Wade ne sait plus ou il est car plus que l'affaire dure plus le peuple se rendra à l'évidence que Idy est innocent.
Et cela se prouve clairement dans la mesure ou toutes les réactions enregistrées aujourd'hui sont unanimes sur le fait que c'est une vaine tentative d'eliminer un adversaire politique trop genant.
Ce n'est pas avec les bras qu'on va arreter la mer qui déferle ses vagues.
Wade doit se référer à son exemple c'est à dire le fait que les socialistes ont tout fait pour qu'il n'accede pas au pouvoir alors que Dieu en avait décidé autrement donc pourquoi lui qui est 80ans passe tout son temps à comploter.
Wade doit une fois dans sa vie penser à faire une action de bien meme si c'est contre son gré car il ne lui reste pas beaucoup de temps .


4.Posté par damm le 22/05/2008 02:10

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State