Référence multimedia du sénégal
.
Google

APPEL DU PRESIDENT DU FASO EN FAVEUR DES SINISTRES: Plus d’un milliard de F CFA dejà collecté

Article Lu 11116 fois

Le mois de salaire cédé par chaque ministre (soit au total un peu plus de 23 millions de FCFA).

Après les dégâts causés par la pluie diluvienne du 1er septembre 2009, le premier des Burkinabè, le président du Faso , a initié un appel à la solidarité nationale pour venir au secours des 156 000 sinistrés . Le lancement de cet appel a eu lieu le 7 septembre dernier à l’ancien Palais de la Présidence, sis à Koulouba. Une cérémonie de deux heures d’horloge qui a rapporté déjà un peu plus du milliard de FCFA. Les dons sont reçus au palais de Koulouba jusqu’au 14 septembre et se poursuivront au siège du CONASUR après cette date. Dans les autres régions, les gouvernorats sont les lieux désignés pour réceptionner tout don.



APPEL DU PRESIDENT DU FASO EN FAVEUR DES SINISTRES: Plus d’un milliard de F CFA dejà collecté
Toute la nation est mobilisée. Il est 10h. Le président du Faso fait son entrée dans la salle. Toute l’assemblée se met debout. Aidée par la fanfare de la Garde nationale, elle entonne en choeur le Dytaniè (l’hymne national du Burkina). Premier acte significatif. Puis le Premier ministre, Tertius Zongo, au nom du chef de l’Etat (présent à la cérémonie), décline l’appel à la solidarité. Le chef du gouvernement relèvera que 10% de la population de la capitale a été touché par cette catastrophe, soit 156 000 personnes. L’eau, comme on le voit, a fait des ravages là où elle est passée. Des habitations, des infrastructures publiques et privées, des réalisations hydrauliques, etc. L’angoisse des Burkinabè se le dispute au désespoir, au vu de la gravité de la situation à l’image de ce vieux (dont a parlé Tertius Zongo) qui a déclaré que « la pluie est venue contre moi seul. Que vais-je devenir ? ». Cette image pourrait résumer le drame vécu. C’est pour cela que Blaise Compaoré a initié cet appel à la solidarité. Car, selon le Premier ministre, une somme de 7 milliards de FCFA est nécessaire pour 3 mois de séjour des sinistrés dans les différents sites et pour l’ouverture de certaines voies. On ne parle pas de la réhabilitation de certaines structures sensibles gravement touchées comme l’Hôpital Yalgado Ouédraogo, ou d’autres routes et ponts endommagés. Pour remettre tout cela en place, il faudra mobiliser environ 70 milliards de F CFA. Colossal ! Où trouver ce pactole ? Le puiser dans la solidarité agissante. C’est pourquoi, autorités politiques, administratives, coutumières, militaires et religieuses, opérateurs économiques, ONG, associations, diplomates, pays amis, et le citoyen lambda , ont répondu à l’appel de Blaise Compaoré le 7 septembre dernier pour laisser parler leur cœur. Comme l’a dit le chef du gouvernement, il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. Et d’ajouter : « Aucun geste ne sera de trop ou de perdu ». C’est alors que la chaîne de solidarité qui s’est déclenchée depuis le 2 septembre s’est intensifiée devant le Président du Faso.

Il est temps de vivre la solidarité

Tout commence par le geste du président du Faso, la première tranche comme il l’a signifié. Une enveloppe glissée dans la caisse. Combien contient-elle ? Pas de révélation sur le montant. Ensuite on a poursuivi avec le mois de salaire cédé par chaque ministre (soit au total un peu plus de 23 millions de FCFA). Et aux députés de contribuer avec 150 000 FCFA chacun, soit 20 millions. Auparavant, le ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, Pascaline Tamini, et le maire de Ouagadougou, Simon Compaoré, avaient fait le point des généreux donateurs de la première heure. Il y avait entre les 14 millions de EBOMAF (11 millions en espèces et 3 millions en nature), les 12 millions du Lions Club, les 10 millions de l’ONATEL ou encore les 7 millions de Zain.

Pendant deux heures, les contributions sont recueillies sur place. Des 1000 F CFA de cet agent du ministère en charge de l’administration territoriale aux 100 millions de Oumarou Kanazoé, en passant par les 50 000 F CFA et les 10 chapelets de l’UCAP-Burkina , on aura compris qu’il est vraiment temps de vivre la solidarité plutôt que de parler de solidarité. Des amis du Burkina ont aussi agi, et bien agi. On retient entre autres les 131 millions de l’ambassade de Chine (Taïwan), les 250 millions de l’UEMOA, les 108 millions de la BRAKINA, les 110 millions de la Communauté libanaise au Burkina ou encore les 50 millions de la BOA, de la MABUCIG, de l’ambassade de France, les 25 millions de Bolloré, 10 millions de Telecel Faso et de Diamond Cement. Les contributions de l’UNICEF, du PAM, du PNUD, de l’UNFPA et de l’OMS remontent au total à 376 millions de F CFA. Le roi des Moosé, le Moog-naaba Baongho, présent sur les lieux a offert, à titre personnel, la somme de un million de F CFA. Des partis politiques comme l’ADF/RDA, le CDP ou le PARI ont aussi contribué. La FEDAP/BC n’est pas restée en marge.

Selon le Comité ad hoc chargé de la collecte des fonds et présidé par Amadé Bélem , la cérémonie du 7 septembre a permis de recueillir sur place plus d’un milliard de FCFA. Cela s’ajoute aux 50 millions rassemblés par le ministère en charge de l’Action sociale entre le 3 et le 6 septembre et les 6 millions que la mairie de la commune a récoltés.

A la fin de la cérémonie, le président du Faso a tenu à exprimer la reconnaissance du peuple burkinabè à tous ces donateurs avant de faire une descente sur certains sites pour y apporter le réconfort du chef de l’Etat qu’il est.


Par Alexandre Le Grand ROUAMBA
Source Lepays.bf

Article Lu 11116 fois

Mardi 8 Septembre 2009





1.Posté par tidjou74 le 08/09/2009 20:31
bravo blaise ,voila un vrai patriote .si notre presi wade pouvait s'inspirer de ces actes patriotiques posés par son homologue burkinabé

2.Posté par Doou deug le 08/09/2009 21:19
Je ne suis pas daccord avec toi. J'aime pas Wade, mais compaoré est pire ke lui.

3.Posté par rear le 09/09/2009 00:11
Tidjou tu as l'étendue des dégats au burkina, il leur 10 fois le plan Diaxaï

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State