Référence multimedia du sénégal
.
Google

APE : Le Ps demande aux Etats africains de proposer des amendements au lieu du rejet pur et simple

Article Lu 1425 fois

Le Bureau politique du Parti socialiste s’est prononcé sur le débat portant sur les Accords de partenariat économique. A travers une déclaration, le Ps demande vite aux Etats africains d’abandonner la posture facile de rejet pur et simple des Ape et de proposer des amendements.



APE : Le Ps demande aux Etats africains de proposer des amendements au lieu du rejet pur et simple
Réuni en Bureau politique, hier, le Parti socialiste a sorti une déclaration concernant les Ape. Le Ps estime que la signature des Ape, dans leur forme actuelle, conduirait à une interdépendance croissante des espaces macro-économiques et à une perte d’autonomie dans la définition et dans la conduite des politiques nationales, du fait de l’importance croissante de la contrainte extérieure. C’est ainsi qu’ils soutiennent la position exprimée par les Etats membres de la Cedeao. C’est ainsi que le Bureau politique appelle les Etats africains à abandonner la posture facile de rejet pur et simple des Ape et à proposer des amendements ou, le cas échéant, à formuler une alternative capable de substituer à ces accords un système plus équitable qui sert la finalité du partenariat.

« C’est à cette tâche-là que devrait s’atteler Abdoulaye Wade, au lieu de se complaire dans une agitation inconvenante et improductive en pareille matière. Il n’appartient pas à un chef d’Etat, fut-il adepte du populisme et de la démagogie, de verser dans l’excitation en mobilisant l’opinion publique dans un dossier dont le traitement requiert des négociations conduites avec hauteur, responsabilité et sérénité ».

Toutefois, le Parti socialiste constate, pour le dénoncer, que : « si dès 2003, la Société civile et le secteur privé africains ont adopté une position claire de rejet de ce schéma des Ape, les Etats africains, pour leur part, ne se sont jamais signalés par une perception claire des enjeux, la mesure conséquente des impacts économiques et sociaux des Ape, l’identification des étapes nécessaires et des mesures d’accompagnement, le tout avec un sens de la cohérence et de la pertinence des positions, ainsi qu’une faculté d’anticipation et de maîtrise du calendrier de négociations ».

Le Bureau politique dénonce aussi « la tentative de récupération en décembre 2007 par Abdoulaye Wade d’une position commune exprimée par les Etats membres de la Cedeao au mois d’octobre 2007 ».

Pour le Bureau politique, l’agitation actuelle de Me Abdoulaye Wade procède d’une manœuvre de diversion et de manipulation de l’opinion nationale pour la détourner des urgences actuelles du pays.

« Sans les Ape, notre pays se trouve dans une situation de marasme économique et de malaise social avec la crise aiguë du monde rural, la faillite des secteurs-phare, la fermeture des entreprises et des usines, la dégradation du pouvoir d’achat, la flambée des prix des denrées et services de consommation courante, la précarité de l’emploi, la paupérisation croissante en zone urbaine comme en zone rurale », note la déclaration.

Source: Le Soleil

Article Lu 1425 fois

Jeudi 10 Janvier 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State