Référence multimedia du sénégal
.
Google

AND-JËF : Madièye Mbodji et compagnie exclus

Article Lu 1503 fois


Le Bureau politique du Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads) a exclu les animateurs du courant "Yoonu Askan wi", qui regroupe des responsables « follistes », dont l’ancien porte-parole Madièye Mbodji. La décision a été prise, hier, au sortir d’une réunion au siège du parti.

Madièye Mbodji, ancien porte-parole du parti et les autres membres du mouvement "Yoonu Askan wi", né dans les flancs du Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads), ne font plus partie des rangs des "follistes".

Le Bureau politique réuni, hier, sous la présidence du Secrétaire général, Landing Savané, a entériné leur exclusion. Selon le porte-parole, Mamadou Daff, qui faisait face à la presse au sortir de la réunion, la décision a été prise sur la base des "pratiques constantes et conscientes" des frondeurs, "malgré plusieurs avertissements et mises en garde contre la démarche graduée du groupe des 10, puis des 15 et enfin de Yoonu Askan wi".

M. Daff a rappelé les péripéties qui ont conduit à la création de ce courant avec la publication en août dernier d’une déclaration intitulée "Halte à la capitulation", dénonçant "la direction du parti et les orientations retenues lors du Secrétariat politique du 17 juin 2007 chevillées autour de la poursuite du partenariat avec le président de la République et le Parti démocratique sénégalais.

Il souligne également qu’en novembre 2007, 15 personnes dont certains membres du groupe des 10 signaient une nouvelle déclaration annonçant la naissance d’un courant dénommé "Front du refus/Yoonu Askan wi, se démarquant aussi des orientations du parti".

Le porte-parole est revenu sur les initiatives prises pour arrondir les angles avec la mise en place d’une commission des sages qui a rencontré les frondeurs. Des réunions ont également été tenues avec le Secrétaire général, rappelle M. Daff.

Selon toujours M. Daff, le Bp "a fait preuve de tolérance, de patience dans la gestion du dossier dans le seul but de préserver l’unité. Mais se désole-t-il, les frondeurs "se sont délibérément mis à l’écart des politiques initiées par le parti notamment la vente des cartes et le renouvellement des instances de base en prélude du prochain congrès". Par endroits, certains ont bloqué ou cherché à bloquer sciemment le processus de vente des cartes de membres", dénonce le porte-parole.

Et les « follistes » de marteler : « il ne saurait être question pour le Bureau politique de transiger sur les questions cruciales que sont l’unité, l’intégrité et la discipline, qui, seules fondent la cohésion et la solidarité dans toute communauté organisée soucieuse d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés ».

Justifiant la création de leur courant, les frondeurs ont expliqué que l’article 17 du parti autorise sa naissance. Le porte-parole a rejeté ces arguments. "Le parti ne saurait accepter une formation politique en son sein qui se démarque de ses orientations", lance M. Daff.

Samedi dernier, Madièye Mbodji et compagnie avaient, au cours d’une Assemblée générale constitutive, créé une "sensibilité" dénommée « Yoonu Askan wi »/la voie de l’autonomie populaire.

Source: Le Soleil

Article Lu 1503 fois

Jeudi 7 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State