Référence multimedia du sénégal
.
Google

AMINATA MBENGUE NDIAYE: 'Wade aurait dû faire prêter serment son fils qui gère des milliards'

Article Lu 1490 fois

Mme Aminata Mbengue Ndiaye, présidente du Mouvement national des femmes du Parti socialiste (Ps), s’étonne du fait que « Me Abdoulaye Wade, au lieu de faire prêter serment son fils, qui gère des centaines de milliards, se contente du menu fretin des ministres ». Dans l’entretien qu’elle nous a accordé hier, l’égérie du Ps y analyse la grande présence des femmes dans le gouvernement et évoque le nouveau plan d’action du « Front Siggil Sénégal ». Non sans tirer à boulets rouges sur Mamadou Diop, qui a quitté la barque socialiste pour créer son propre parti.



AMINATA MBENGUE NDIAYE: 'Wade aurait dû faire prêter serment son fils qui gère des milliards'
Etes-vous d’avis que le plan d’action de l’opposition réunie au sein du « Front Siggil Sénégal » mis en œuvre à partir d’aujourd’hui (ndlr : hier) est suffisamment offensif pour provoquer le départ du président Abdoulaye Wade, sinon le contraindre à dialoguer avec vous ? Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que le plan d’action de l’opposition ne se réduit pas aux tournées des leaders à la base. Si les leaders vont à la base pour remercier les populations d’avoir massivement participer au boycott des élections législatives du 03 juin dernier, il est également prévu une démultiplication du « Front Siggil Sénégal » dans chaque département du Sénégal. À ce niveau, les militants définiront la forme que doit prendre leur lutte, compte tenu des défis de leurs localités respectives. Par ailleurs, des visites de proximité seront menées pour sensibiliser les populations sur les tenants et les aboutissants de la cherté de la vie. Une cherté de la vie qui concerne tous les Sénégalais, y compris les militants du Parti démocratique sénégalais eux-mêmes. En fait, nous déroulerons un plan d’action sur les 05 ans que va durer le mandat de Me Abdoulaye Wade. Mais nous espérons ne pas arriver à ce terme, car nous ferons tout pour que Me Abdoulaye Wade parte au plus tôt ou qu’il soit obligé de discuter avec nous sur les questions économiques et sociales, au-delà de la gouvernance politique et économique qui concerne la nébuleuse du marché du Terminal à conteneurs du Port de Dakar ou des chantiers de la Corniche. Au passage, j’affirme que Me Abdoulaye Wade, qui n’a rien respecté de son serment de 2000, aurait dû faire prêter serment son fils, Karim Wade, qui gère des centaines de milliards, au lieu de se défausser sur ses ministres qui ne gèrent que du menu fretin.

Le Parti socialiste connaît des remous avec le départ de l’ancien maire de Dakar, Mamadou Diop, qui s’en est sévèrement pris à sa direction actuelle. Quelle lecture faites-vous de cela ? Ce qu’a dit Mamadou Diop m’a particulièrement révulsée. Mamadou Diop se fait des illusions s’il croit pouvoir entraîner dans son aventure la grande masse des militants socialistes de Dakar. Certains iront avec lui, mais la grande majorité va rester avec nous. Il dit avoir été contre le boycott des élections législatives, pourtant, il était présent quand, après en avoir longuement discuté avec le Premier secrétaire, Ousmane Tanor Dieng, nous sommes tombés d’accord sur le fait que c’était la meilleure modalité pour mettre définitivement à nu le caractère frauduleux de la dernière élection présidentielle. Moi-même j’étais contre le boycott des élections législatives, au départ. C’est Me Abdoulaye Wade qui est à la base de tout cela, alors qu’il ne réussit même pas à rassembler sa famille, avec les dissidences de Rewmi ou de Waar-wi. Comme Mamadou Diop est obnubilé par le pouvoir, Me Abdoulaye Wade lui a proposé des postes au Sénat et au Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales.

Que pensez vous du nouveau gouvernement de Cheikh Hadjibou Soumaré qui enregistre une plus grande présence de femmes par rapport à celui de Macky Sall ? Ce que je constate, c’est que Me Abdoulaye Wade a saucissonné les ministères pour servir les femmes. Voyez par exemple ce qui est arrivé au ministère de l’Agriculture ou au ministère de la Famille et de la Femme. Même si les femmes constituent le 1/3 du gouvernement, une revendication que nous avions endossée, force est de constater qu’elles n’occupent que des mini-ministères du genre Cadre de vie. Je déplore vivement le fait que l’on hésite toujours à leur confier de vrais grands ministères, comme cela est le cas dans les grandes démocraties du monde.

Source: Le Populaire / Nettali

Article Lu 1490 fois

Samedi 23 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State