Référence multimedia du sénégal
.
Google

ALORS QUE DAKAR CROULE SOUS LES ORDURES: La grève des éboueurs se radicalise

Article Lu 1741 fois

Assurément, la ville de Dakar n’est pas encore prête à se défaire des milliers de tonnes d’ordures ménagères qui l’ont transformée en un immense dépotoir informel, depuis samedi dernier avec la grève illimitée des travailleurs du nettoiement.



ALORS QUE DAKAR CROULE SOUS LES ORDURES: La grève des éboueurs se radicalise
Ces derniers ont en effet décidé hier, au cours d’un point de presse, de radicaliser leur mouvement de grève jusqu’à satisfaction de leur plate-forme revendicative. Toute chose qui requiert, selon le Front unitaire des travailleurs du nettoiement, l’intervention du Chef de l’Etat, la seule autorité capable de dénouer la crise face à « l’incurie » de la tutelle.

Le visage de Dakar qui a radicalement changé, au cours de ces quatre derniers jours, en une face hideuse dominée par les amoncellements d’ordures ménagères déversées à travers rues et artères, voire les relents d’immondices qui martyrisent de manière drastique les narines des habitants, n’est pas à la veille d’une énième transformation. Pour cause, les éboueurs et travailleurs du nettoiement qui ont entamé depuis samedi dernier une grève illimitée ont décidé de durcir le ton de leur lutte revendicative.

Hier, mardi 12 mai, ces techniciens de surface réunis au sein du Front unitaire des syndicats du nettoiement, ont affirmé, au cours d’un point de presse organisé au siège de la CDSL d’Ibrahima Sarr, leur détermination à aller jusqu’au bout de leur lutte pour contraindre les pouvoirs publics à accorder une attention réelle à leur plate-forme revendicative.

Les éboueurs qui exécutent leur 3e plan d’action depuis samedi, « un plan suivi par 99% des effectifs », se sont en effet engagés à poursuivre sans failles leur mouvement de grève pour la revalorisation de leurs conditions de travail et de leurs statuts.

Les compagnons de Madani Sy, le coordonnateur du Front unitaire, ont dit ainsi « en avoir assez des engagements signés et non respectés par le gouvernement » avant de solliciter solennellement l’arbitrage du chef de l’Etat.

La seule autorité susceptible, selon eux, de décanter une situation sociale qui est en train de porter largement préjudice aux travailleurs du nettoiement. Lesquels sont confrontés à des conditions délétères de travail et de sécurité alors même que leurs familles sont en butte à une précarité sans nom. Pour Madani Sy, l’intervention du Chef de l’Etat reste ainsi la seule alternative susceptible de mettre fin à la grève des travailleurs du nettoiement.

D’autant que les diverses rencontres avec les autorités de tutelle et dont la dernière a été celle d’avant-hier avec le tout nouveau ministre de l’Environnement, n’ont débouché sur rien de concret et de tangible pour la résolution des revendications des travailleurs du nettoiement. Lesquels continuent encore d’attendre le paiement de leurs salaires du mois d’avril, selon Madani Sy.

Conséquence : la lutte se durcit chez les éboueurs avec la radicalisation de la grève illimitée alors que Dakar continue d’être transformé en un immense dépotoir informel qui, d’ici peu, n’aura plus rien à envier à la mythique décharge de Mbeubeuss.

Le Front unitaire des travailleurs du nettoiement qui regroupe 03 organisations dont le Syndicat national des travailleurs du nettoiement, le Syndicat national des agents de la propreté rénovation et le Syndicat des professionnels de l’environnement, a entamé une grève illimitée pour différentes raisons. Paiement des salaires du mois d’avril, réintégration immédiate des 15 délégués du personnel de Véolia licenciés, versement par l’Entente Cadak-Car des cotisations sociales, immatriculation des travailleurs à la Caisse de sécurité sociale…

Autant de points saillants de la plate-forme revendicative des agents du nettoiement auxquels il faut ajouter le versement des arriérés de congés dus aux travailleurs du défunt Ama-Sénégal, le règlement des indemnités de transport de 2006 à 2009, la prise en charge médicale entre autres doléances.

Moctar Dieng
Source SudQuotidien

Article Lu 1741 fois

Mercredi 13 Mai 2009





1.Posté par jolofman le 13/05/2009 06:48
Les gens ki veulent du travail dans ce pays sont nombreux: dakh lene tous et embouche des gens qui veulent travailler. Je pense c'est la seule solution pour tout ces greve au senegal.

2.Posté par PRESIDENT DUFNLS le 13/05/2009 06:57
le front national de libèration du senegal soutient la grève des eboueurs et demande aux populations des banlieues de sortir dans la rue parceque encore victimes de ce crime ècologigue de wade en plus de ses crimes fonçiers finançiers et bientot constitutionels.
Nous vous assurons que le règime de wade ne produira aucune amèriolation de nos conditions de vie parceque wade est en banqueroute.vous pouvez le constater tous les palais des hommes et femmes du règime sont sans ordure et on croyait qu'il y'a deux senegalais:
-un senegalais qui èvolue dans un environnement propre òu les ordures sont ramassèes à temps plein et
-un autre senegalais qui a son lit et sa marmite sur les tas d'ordures,.cette injustice doit immèdiatement cesser et cela incombe qu'aux populations qui doivent s'organiser pour une grande manifestation le cours de la semaine .

3.Posté par khourdab le 13/05/2009 11:03
JOLOFMAN JE SUIS D'ACCORD POUR NOU LICENCIER LES ENSEIGNANTS, MAIS LES EBOUEURS MOM DANOU LEEN WARA DIOKH SEN KHALISS BAMOU MAT TEK SI DI LEEN NEKHAL. NDAKH KAT ILS FONT UN TRAVAIL TRES DUR

4.Posté par j le 13/05/2009 13:20
franchemen les eboueurs ne reclament k leur droit vu la misere kol leur alloue ils ont absolumen raison

5.Posté par aida le 13/05/2009 16:35
la population doit les soutenir payer leur salairs et les mettrer dans de bonne condition de travail

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State