Référence multimedia du sénégal
.
Google

ALMADIES: La famille Guèye se déchire pour un problème d'héritage

Article Lu 11719 fois

Les problèmes d'héritage minent toujours les familles sénégalaises. La preuve : l'affaire survenue au sein de la famille Guèye, domiciliée aux Almadies. Dont les enfants se disputent farouchement pour mettre la main sur les biens laissés par leur défunt père, El-hadji Amadou Guèye Matouré, décédé le 15 décembre 1981, parmi lesquels une maison qui était très convoitée par lesdits héritiers. L'affaire est si corsée qu'elle risque d'atterrir au tribunal.



Amadou Diop Guèye dit Doudou est domicilié aux Almadies, il fait partie des héritiers ayant droit aux biens qu'a laissés leur défunt père El-hadji Amadou Guèye Matouré, décédé le 15 décembre 1981, laissant derrière lui des biens, parmi lesquels une maison qui était très convoitée par les dits héritiers. Feue Adama Guèye, fille du défunt El-hadji Amadou Guèye Matouré, prend position pour acquérir la maison ; certains parmi les héritiers ont bien accueilli cette idée, qualifiée de sage, au lieu de la vendre à un inconnu. La dame Adama Guèye remplit les conditions d'acquisition, la maison lui est revenue de droit, comme nouvelle propriétaire. Mais par malheur, Dieu ne lui a pas accordé la longévité souhaitée par ses parents et proches. Elle est décédée peu après son père. Dès sa mort, c'est sa fille Nafy Diouf qui est devenue la nouvelle propriétaire de la maison, respectant toutes les normes ; autrement dit, s'acquittant des impôts et autres accessoires. Dès lors, le sieur Amadou Diop Guèye n'a cessé de manifester son opposition à cette nouvelle position prise par la fille de leur grande sœur. Celle-ci s'est senti menacée, et a saisi directement le procureur de la République par une plainte à l'encontre de Amadou Diop Guèye. Chemin faisant, le magistrat envoie le dossier à l'officier principal Makhady Diouf, afin que le sieur Amadou Diop Guèye soit entendu. Le 30 mai dernier, l'officier principal remplit sa mission, le sieur Amadou Diop Guèye est convoqué ; au cours de son audition, il maintient son opposition sur la manière dont l'héritage a été fait entre certains ayant droit qui, selon lui, ont procédé à la vente de la maison à leur grande sœur. « Je joins à ma déclaration le droit de propriété du feu mon père, le certificat d'hérédité et le certificat de mon appel et de mon opposition, car j'ajoute que le plaignant ignore tout de la succession de cette maison », argue-t-il. Amadou Diop Guèye dit Doudou précise en outre qu'il est un des héritiers de leur défunt père. Ce qui reste certain, c'est que le mis en cause fera l'objet éventuellement d'une nouvelle comparution à la barre du tribunal, pour confirmation de son opposition, tout en donnant des justifications. Mais on a constaté que dans nos milieux musulmans, plus précisément sur le plan coutumier, l'héritage pose énormément de problèmes. Le cas paraît d'ailleurs général. Dans certaines familles, on est souvent frappé par le temps mis sans procéder à l'héritage (sept ans, voire plus de dix ans après la mort de père de famille). Par exemple, à Pikine, un père de famille polygame a trouvé la mort il y a de cela plus de quinze ans, ses trois épouses sont là avec leurs progénitures, tout le monde y patauge. A part le seul bien durable, c'est-à-dire la maison, tout le reste s'est dissipé ; certains enfants ont grandi, se sont mariés et ont quitté la maison. Pour revenir sur le cas particulier de feu El-hadji Amadou Guèye Matouré, il est impensable qu'en matière d'héritage certains se sucrent au détriment d'autres. Espérons que la justice rétablira chacun dans ses droits. Pour le bien de la société…

Lassana Sidibé
Source: L'office

Article Lu 11719 fois

Samedi 9 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State