Référence multimedia du sénégal
.
Google

ALIOUNE TINE DE LA RADDHO:«Le pacte républicain a échoué»

Article Lu 1255 fois

Alioune Tine, le Secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho) dit poursuivre son action pour l'instauration d'un dialogue national. Et ce, en dépit de l'échec constaté du Pacte Républicain devant permettre aux différents acteurs politiques de se réunir autour d'une table.



ALIOUNE TINE DE LA RADDHO:«Le pacte républicain a échoué»
La Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho) entend poursuivre son action en faveur de l'instauration d'un dialogue républicain entre les différents acteurs de la scène politique nationale. C'est du moins la mission que s'est assignée la structure par la voix de son Secrétaire général que nous avons joint hier au téléphone. Pour Alioune Tine, jamais la nécessité d'instaurer un dialogue entre les différents acteurs politiques ne s'est fait autant ressentir au Sénégal. Il en veut pour preuve, la situation de la démocratie nationale avec ses institutions qui se tuent à se trouver une légitimité mais en vain.
Considéré en 2000 comme la vitrine de l'Afrique, la démocratie sénégalaise étouffe par son manque de dialogue d'où la nécessité, selon M. Tine de lui "insuffler de l'oxygène à travers l'instauration du dialogue politique". Parlant des institutions de la République, baromètre de la démocratie, le secrétaire général de la Raddho a estimé qu'elles souffrent d'une illégitimité criarde. " Les Sénégalais ne reconnaissent pas de légitimité à l'Assemblée nationale encore moins au Sénat. Dans la mesure où ces deux chambres sont monocolores" , a déploré M. Tine. Pour étayer ses propos, le numéro un de la Raddho a déclaré que 80% des parties de l'opposition qui siègent dans ces institutions sont à la solde du Parti démocratique sénégalais (Pds) au pouvoir.
"Alors qu'au temps du président Abdou Diouf, 30% des députés étaient de l'opposition", a-t-il renseigné. Alioune Tine reconnaît que le Pacte Républicain, censé réunir tous les fils de ce pays autour d'une table a échoué. Et il s'en explique: "L'échec du Pacte Républicain ne s'est pas fait ni dans les idées encore moins dans la démarche pour aboutir au dialogue mais vient plutôt de l'impossibilité à réunir les différents partenaires autour d'une table", a tenu à préciser notre interlocuteur. Loin de se décourager devant ce revers, le Secrétaire général de la Raddho assure que les objectifs de ces assises n'ont pas été perdus de vue. "Le comité de suivi est toujours à pied d'oeuvre pour qu'ensemble, les acteurs puissent aller au dialogue", a-t-il renseigné.
Pour lui, l'instauration d'un dialogue national est la seule alternative pour sortir de "cette démocratie conflictuelle pour aboutir à une démocratie apaisée". Pour ce faire, il a lancé un appel aux différents acteurs en ce sens: "Nous devons nous asseoir pour discuter ensemble, avoir une plate-forme commune, renforcer la cohésion nationale. Si nous ne partageons rien, il sera très difficile de vivre ensemble", a averti M. Tine qui ajoute que la Raddho jouera son rôle de catalyseur pour l'atteinte de cet objectif. Rappelons que le pacte républicain, mis en place la veille de l’élection présidentielle, était censé être la structure de veille devant prévoir et amortir les risques de conflit et d’impasse politique.

Moussa TALL
Source: Le Matin

Article Lu 1255 fois

Samedi 25 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State