Référence multimedia du sénégal
.
Google

ALIOUNE TINE DE LA RADDHO AUX MEMBRES DU FORNT SIGGIL SÉNÉGAL: 'Nous travaillons à la création d’une commission chargée d’instaurer le dialogue national »

Article Lu 1225 fois


Le Front siggil Sénégal a rencontré hier le collectif des Ong de la société civile au siège de la Rencontre africaine des droits de l'homme (Raddho) à Amitié 2 à Dakar. Ces retrouvailles entrent dans le cadre des rencontres initiées par le front pour discuter avec les organisations de la société civile et avec toutes les couches de la société en vue d'organiser des assises nationales. Ce rendez-vous qui s'inscrit dans cette dynamique a été l'occasion entre l'opposition et la société civile de diagnostiquer les véritables problèmes dont souffre le Sénégal. Le Front siggil Sénégal a abordé avec la société civile les questions concernant surtout le processus électoral, la bonne gouvernance démocratique, économique et institutionnelle.
Alioune Tine, secrétaire général de la Raddho qui parlait au nom du collectif des Ong souligne: "On travaille dans le sens de créer une commission chargée d’instaurer le dialogue national. Comme cela se fait au Niger, en Mauritanie où le chef de l’opposition a un statut de ministre et rencontre le président quand il le désire. Beaucoup de pays africains collaborent avec nous pour le progrès démocratique en Afrique". La société civile, dit-il adhère à cette démarche et propose qu'elle soit suivie pour aboutir à des solutions concrètes des problèmes des populations et à un renforcement démocratique.
Auparavant, Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste s’en était expliqué sur le sens de leur démarche: "Nous contestons la manière dont le président a été élu; il a été mal élu, et nous luttons contre l'hyper-présidentialisme au Sénégal". C'est en ces termes que le chef de file des socialistes a tiré à boulets rouges sur le régime de Wade pour dénoncer « la non-séparation des pouvoirs et le manque notoire de démocratie dans ce pays ». Cette structure de l'opposition s'est aussi montrée ouverte à la société civile en tenant compte de leur avis.
Le front considère cette dernière comme l'un des piliers de la démocratie. Ibrahima Sène du Pit, par ailleurs membre de cette structure a enfourché la même trompète :"Il y a eu un recul démocratique au Sénégal, c'est la première fois depuis 1978 qu'il y a un Parlement monocolore. Ceci nous rappelle l'époque du parti unique. Le Sénégal n'a plus son respect d’antan, son rayonnement international". À l'en croire, les assises sont indispensables et peuvent permettre un consensus afin que le Sénégal puisse sortir de l'impasse. Le collectif des Ong de la société civile adhère et salue l'initiative de l'opposition et le consensus pour une démocratie apaisée.

Alpha Ousmane NDIAYE (Stagiaire)
Source: Le Matin

Article Lu 1225 fois

Vendredi 24 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State