Référence multimedia du sénégal
.
Google

AIR EUROPA TARDE A CONVOYER LEURS BAGAGES: Des pèlerins assiègent le hangar de l’aéroport

Article Lu 11236 fois

La déception est le sentiment le mieux partagé chez les pèlerins qui ont eu à voyager avec la compagnie aérienne Air Europa. Car depuis un mois qu’ils sont rentrés de La Mecque, ils tardent à recevoir leurs bagages. Ainsi, ils comptent assiéger l’aéroport jusqu’à la réception de leurs biens.



AIR EUROPA TARDE A CONVOYER LEURS BAGAGES: Des pèlerins assiègent le hangar de l’aéroport
La compagnie aérienne Air Europa, choisi par le ministre des Transports aériens, pour le convoyage des pèlerins à La Mecque de l’année 2009, s’illustre de bien mauvaise manière. En tout cas, ce ne sont pas les passagers qui nous démentirons. Un mois après leur retour de La Mecque, ces pèlerins qui avaient emprunté les vols d’Air Europa pour se rendre dans les Lieux Saints de l’Islam n’arrivent pas, jusqu’à présent, à recevoir leurs bagages. Une déception pour ses commerçantes qui ont assiégé, hier, le hangar de l’aéroport Léopold Sédar Senghor pour réclamer leurs bagages. Car depuis un mois qu’elles sont rentrées de La Mecque, les autorités d’Air Europa ne les ont aucunement contactées pour leurs bagages. Ce qui devait se faire une semaine après leur arrivée à Dakar. Malheureusement pour eux, pas un signe de leur bagage depuis bientôt un mois. Selon Adja Khady Seck, commerçante au marché Hlm, c’est depuis 14 heures, qu’elles se sont pointées au hangar pour attendre leurs bagages. Ceci après avoir passé un coup de fil à l’agence, qui leur a notifié que les bagages allaient arriver, hier, par un vol qui devait être là à 15 heures. Mais, grande a été leur surprise, quand un vol de Ethiopian Airlines s’est posé à l’heure exacte sur le tarmac de l’aéroport. Et plus grave encore, aucun responsable d’Air Europa n’est venu leur expliquer la situation. «Je n’ai rencontré qu’une femme, agent de l’aéroport, qui me disait qu’il était impossible, actuellement, de recevoir nos bagages. Il vaut mieux attendre l’année prochaine», explique Mme Seck. Situation impossible pour ces commerçantes, qui ne comptent bouger d’un iota du hangar jusqu’à ce que les autorités viennent leur éclaircir la situation.

FATOU BINTOU K. NDIAYE
Source L'Observateur

Article Lu 11236 fois

Mercredi 13 Janvier 2010





1.Posté par duegue la verite le 13/01/2010 16:15
boye bi couye tellee mome ngaye diapalee demale sa mameyi niou sangalla -------------------------------karime maissa mo doff dè-----------------------------------------------------

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State