Référence multimedia du sénégal
.
Google

AIDA MBODJI DEVANT SES MILITANTS À BAMBEY: «C’est par la radio que j’ai appris que je n’ai pas été reconduite»

Article Lu 1498 fois

Aïda Mbodji l'ex-ministère de la Femme, de la Famille, du développement social et de l'entreprenariat féminin a remercié Wade « pour tout » mais, a tenu, devant ses partisans, à regretter la manière peu courtoise par laquelle elle n’a pas été reconduite, alors qu’elle a été consultée.



AIDA MBODJI DEVANT SES MILITANTS À BAMBEY: «C’est par la radio que j’ai appris que je n’ai pas été reconduite»
« Je suis le seul ancien ministre à être consulté et qui ne soit pas reconduit par la suite, mais cela est une illustration de la grandeur divine. Je ne le mettrais au compte de qui que ce soit puisque je pense que personne ne peut empêcher le destin de se réaliser». C'est en ces termes que l'ex pensionnaire du ministère de la Femme, de la Famille, du développement social et de l'entreprenariat féminin s'est adressé à ces militants et militantes venus l'accueillir ce week-end dans son Bambey natal. Aïda Mbodji a toutefois regretté que ce qu'elle appelle sa fin de mission ne se soit faite avec la manière.
« Après être consultée je suis restée chez moi c'est par la radio que j'ai appris que je ne suis pas reconduite. Au moins ils auraient pu m'appeler pour me dire, mais rien de cela n'a été fait ». Malgré ces moments de regret, celle qui est devenue la troisième vice-présidente de l'Assemblée nationale remerciera le président Wade de qui elle dit avoir reçu tous les honneurs : « Qu'est-ce que le président Wade n'a pas fait pour moi ?
C'est avec lui que je suis devenue ce que je suis aujourd'hui. Je dois d'ailleurs vous signaler que je suis la seule ministre à avoir passé tout ce temps au ministère de la femme depuis le temps du Parti socialiste ». Par conséquent, la secrétaire générale communale des femmes libérales de Bambey se dira plus que jamais décidée à accompagner le président Wade dans l'exercice de la mission que les populations du Sénégal ont bien voulu lui confier à l'occasion de ce deuxième mandat. Rappelant les circonstances de sa rencontre avec l'actuel locataire du palais de la République, Mme Mbodji dira vouloir respecter le « ndigueul » de feu Serigne Mouhamadou Mourtada Mbacké qui, dira–t-elle, l’avait presque « confiée » à Wade.
« Qu'il pleuve donc ou qu'il neige Aida Mbodji sera avec Wade », a-t-elle signalé. D'ailleurs, elle compte lui manifester sa joie et reconnaissance lors de son prochain voyage à Touba. « Le jour où il passera ici pour se rendre à Touba nous lui montrerons que nous sommes aussi contents de lui aujourd'hui comme hier ». Tout compte fait, Aida Mbodji ne pense pas que sa non-reconduction soit une sanction car, tout ce qu'on lui a confié à été géré de mains de maître au Ministère comme dans les instances du parti. La preuve, dira-t-elle, « à analyser de près le vote de la présidentielle ou celui des législatives, l’on s'aperçoit que ce sont les plus démunis qui ont voté pour Wade et ses protégés.
C'est dire que les gens ont apprécié à sa juste valeur les efforts que le président a fait pour sortir le pays de la misère dans laquelle il était plongée ». Même si elle ne s'attribue pas la paternité de la satisfaction totale des problèmes sociaux de la plupart des citoyens sénégalais, Mme Mbodj ne pense pas moins y avoir fortement contribué. À ces militants et militantes, la secrétaire générale de la section communale des femmes libérales de Bambey dira être toujours à leur écoute sinon à leur disposition. « Le poste que j'ai aujourd'hui est un poste de député et comme tel c'est exclusivement réservé à la population du département de Bambey. Le poste de ministre était une affaire de tout un pays mais aujourd'hui Aida est pour le département de Bambey », clama-t-elle.
Interrogée sur ses ambitions pour les élections locales prochaines, elle dira attendre la consigne du parti qui décidera de qui sera son candidat à la mairie de Bambey, mais la responsable libérale prépare déjà ses militants à la vente de cartes pour le renouvellement des instances du parti. A en croire Mme Mbodji la vente des cartes devra démarrer dès ce mois d'août. C'est aussi le cas chez le secrétaire général de la fédération Pds du département l'ex-député libéral Lamine Seck qui malgré le fait qu'il perd son poste de député n'en soit pour autant habité par un sentiment de regret. Il a également regretté les divergences entre Aïda Mbodji et Assane Diagne qui ont eu un impact négatif dans les élections malgré les efforts qu’il a consentis pour l’éviter. Signalons que les responsables de quartier, notables autorités religieuses et coutumières les jeunes, les responsables de secteurs les corps de métiers ont tenu à rendre un hommage à Mme Mbacké.

Babacar DIOUF (Correspondant à Diourbel)
Source: Le Matin

Article Lu 1498 fois

Lundi 25 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State