Référence multimedia du sénégal
.
Google

AGRESSIONS AUX ABORDS DU LYCEE KENNEDY : Les agresseurs mis hors d’état de nuire

Article Lu 1564 fois



Ils étaient cinq à opérer. Si un conducteur n’est pas assez vigilant, il sort de sa voiture pour se faire une idée de «l’accidenté» et c’est le moment tant attendu par les malfrats pour lui faire les poches. Aussi, si par malheur il opposait une résistance, c’est toute la bande qui venait lui faire sa fête avant de disparaître dans la nature. Comme toute chose a une fin, la bande des cinq a buté le 12 dernier face à Mamadou Bakhoum qui leur a opposé une farouche résistance, permettant du coup à la police des Hlm de mettre un terme à leurs agissements.

Mamadou Bakhoum, entrepreneur de son état et par ailleurs victime, narre ce qui lui est arrivé: «Le 12 juillet dernier, je revenais de la Zone A en partance pour le boulevard général De Gaulle, quand je me suis arrêté juste à hauteur du lycée Kennedy derrière un taxi qui cédait le passage à cinq personnes qui voulaient traverser la chaussée à ce niveau. Les deux ont traversé, le conducteur du taxi que je suivais et qui semblait pressé a aussitôt redémarré. Alors j’ai patienté pour laisser le soin aux autres de passer». Malheureusement, poursuit-il, «au moment où ils traversaient, l’un deux notamment le nommé Mamadou yaya Bâ a donné un violent coup de poing sur le pare-brise avant de ma voiture qui s’est fissuré, puis il s’est affalé à terre en faisant semblant d’être heurté. Je coupe le moteur et descends aussitôt de la voiture pour voir s’il n’est pas blessé. Mais au moment où je lui parlais, il s’est agrippé à moi en tentant de me voler le téléphone portable que j’avais dans la poche de ma chemise. C’est ainsi que j’ai pris sa main pour lui demander ce qu’il faisait, j’ai remarqué qu’il était ivre et puait l’alcool. Lui faisant cette remarque, il s’est immédiatement mis sur la station debout pour m’attaquer». Sur ces entrefaites, ses quatre compagnons notamment Mamadou Bâ, Mohamed Kane, Ousmane Barry et Mamadou Bâ sont venus à sa rescousse avant que quelques passants courageux ne veuillent bien lui prêter main-forte. Et comme Dieu fait bien les choses, au même moment «des policiers de la circulation à bord d’une camionnette tombent sur la scène et les appréhendent avant de les conduire à la Police des Hlm. Interrogés, ils nient les faits en usant de propos fallacieux. La victime par contre a porté plainte pour vol avec violence et destruction de biens appartenant à autrui. Ainsi, au terme de leur garde à vue, les malfrats ont été déférés en attendant de trouver un bon argumentaire pour se défendre devant la barre.

Madou Mbodj
Source: L'as

Article Lu 1564 fois

Lundi 16 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State