Référence multimedia du sénégal
.
Google

AGRESSION CONTRE LES JOURNALISTES: Rewmi « dénonce et condamne »

Article Lu 1610 fois

Le Secrétariat National (SN) de REWMI « dénonce et condamne vigoureusement » les agressions perpétrées par des policiers sur les journalistes Boubacar Kambel Dieng et Kara Thioune, renseigne un communiqué en date du 27 juin. Cet acte odieux et barbare, dit-il, est révélateur de « l’extrême nervosité et de la culture de « Maatey » qui caractérisent le pouvoir ». Aussi Rewmi attire l’attention de « tous les Sénégalais épris de justice et de paix sur la gravité de telles dérives porteuses de dangers pour la démocratie, la paix sociale et la sécurité des personnes et des biens. Halte à la dérive ! »



AGRESSION CONTRE LES JOURNALISTES: Rewmi « dénonce et condamne »
Par ailleurs, analysant la situation sociale et économique du Pays, les camarades d’Idrissa Seck, « tirent la sonnette d’alarme par rapport à la situation de pénurie récurrente d’eau, d’électricité, de riz et de gaz butane jumelée à une paupérisation généralisée et insoutenable qui frappe les couches sociales, suite à une spéculation et une augmentation tout azimut des denrées de première nécessité ». Par conséquent, il demande au gouvernement de prendre l’exacte mesure de la situation, « sans diversion aucune, et de soulager les souffrances des populations avec des mesures d’urgence ».

Abordant la question du projet de loi portant sur la modification de l’article 27 de la constitution, Rewmi s’étonne de « l’entêtement du pouvoir à vouloir passer par le parlement pour réviser cette disposition ».

L’exigence de référendum contenue à l’article 27 in finé s’applique, dit-il, incontestablement aux deux règles : la durée du mandat présidentiel et le principe de la limitation à deux du nombre de mandat.

Ainsi, pour Rewmi « cet empressement et cette volonté de court- circuiter la procédure normale cachent mal une ambition inavouée. Le peuple Sénégalais, souverain est seul habilité à se prononcer par la voie référendaire ».

Par ailleurs, réagissant aux propos tenus par le porte parole de la réunion du bureau des assises, le samedi 21 juin ; le SN de Rewmi a tenu à rétablir la vérité. « Le 5 juin 2008, Mr Oumar Sarr porte-parole assurant l’intérim du Président Idrissa Seck a reçu un appel téléphonique de Mr Mouhamoudou Mbodj qui l’invitait à une discussion sur une question jusque là ignorée par Mr Sarr. Accompagné de Mr Waly Fall, il rencontre le 6 juin Mr Mbodj qui avait à ses cotes Mr Mansour Kama. Tous les deux ont invité clairement le parti Rewmi à se joindre aux assises », renseigne le communiqué.

Et les « Rewmistes » d’ajouter : « Compte rendu fut fait au Président Idrissa Seck et au Secrétariat national de Rewmi. Une invitation formelle et écrite fut alors exigée. Le 11 juin 2008, la lettre d’invitation est parvenue au parti. Et, c’est en ce moment précis que le Président du parti Idrissa SECK a demandé à rencontrer le Président A M. Mbow pour recueillir auprès de lui de plus amples informations. La rencontre eut lieu à Paris le 14 juin au matin. Voilà la stricte vérité ».

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1610 fois

Samedi 28 Juin 2008





1.Posté par DEUG DEUG le 28/06/2008 10:16
VOTRE OPINION N'INTERESSE PLUS LES SENEGALAIS A CAUSE DE IDRISSA SECK.
LA PREUVE PLUS PERSONNE NE COMMENTE PLUS VOS POINTS DE VUE.


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State