Référence multimedia du sénégal
.
Google

AGRESSION A NOUAKCHOTT Le chauffeur d’un enseignant sénégalais bastonné et jeté dans une fosse

Article Lu 1665 fois


C’est à la suite d’un refus poli d’amener trois clients à Arafat, un quartier périphérique de Nouakchott, qu’Alpha Barry, un Guinéen et taximan de son état, est sauvagement bastonné et jeté par ses bourreaux dans une fosse. Ils partent comme si de rien n’était avec le taxi et Alpha se retrouve au centre hospitalier puis chez lui avec un certificat d’incapacité temporaire de travail de 15 jours.
Après des années de dur labeur à Nouakchott, Birame Ndiaye, enseignant de son état, décide d’investir son argent amassé et jalousement gardé dans les institutions bancaires de la place. Il achète une Mercedes 190 à 1.050.000UM soit 2.100.000F.CFA et la donne à Alpha Barry, un taximan guinéen, âgé d’environ 25 ans, après moult brouilles avec plusieurs chauffeurs sénégalais, y compris son propre petit frère. Le tandem, formé par Birame Ndiaye et Alpha Barry, marche à merveille. Désormais Ndiaye peut vaquer à ses occupations professionnelles sans se faire de soucis. Sa voiture est dans de bonnes mains. Jusqu’au soir du 4 mars dernier, il est informé aux environs de 22 heures qu’Alpha Barry est victime d’une bastonnade de la part de trois jeunes agresseurs et se trouve au centre hospitalier de Nouakchott. Il trouve Alpha Barry ensanglanté. Des traces de coups de poing sur son corps, principalement sur sa tête. Il paie l’ordonnance des premiers soins à 27.675UM soit 55.350F.CFA et laisse Alpha passer la nuit audit centre hospitalier. Birame Ndiaye part à la recherche de son taxi, mais en vain. Après avoir passé au peigne les coins et les recoins des quartiers de Nouakchott, y compris les commissariats du centre ville, Birame Ndiaye trouve son véhicule au commissariat d’Arafat, un quartier périphérique de Nouakchott. Le commissaire lui dit que c’est lors d’un contrôle de routine que l’un de ses éléments effectuait que le chauffeur et les occupants du taxi se sont fondus dans la nature. C’est alors que le policier est venu garer la voiture au commissariat. Une déclaration qui sera d’ailleurs confirmée par Alpha Barry, dès sa sortie du centre hospitalier, muni d’un certificat médical attestant une incapacité temporaire de travail (Itt) de 15 jours. C’est à quelques encablures du rond-point de Las Palmas en allant vers Sebkha, communément appelé 5e arrondissement, dit-il, que trois jeunes gens l’ont arrêté, sont montés et ont pris place à bord du taxi avant de lui dire : « Tu nous conduits à Arafat ». Il leur répond poliment qu’il fait tard et qu’il est temps pour lui d’aller garer le taxi. Avant d’ajouter : « Mais si vous voulez, je peux vous déposer au 5e, il n’y a pas de problème ». C’est le moment choisi par ces jeunes pour lui infliger une sévère correction. Après l’avoir vertement tabassé, ils le jettent dans une fosse et partent avec le taxi. C’est en montrant les papiers attestant que Birame Ndiaye est bel et bien le propriétaire dudit taxi qu’il est rentré en possession de sa voiture sans problème. Mais les trois jeunes gens n’ont été ni retrouvés, ni identifiés par les policiers.

Source: L'observateur

Article Lu 1665 fois

Vendredi 14 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State