Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFRIQUE DU SUD: Les Sénégalais à l’abri des attaques xénophobes

Article Lu 1795 fois

Les ressortissants sénégalais en Afrique du Sud ‘’ne sont pas concernés’’ par la violence xénophobe qui s’abat sur Johannesburg depuis dix jours, a confié à l’APS le président de l’Association des Sénégalais d’Afrique du Sud, dans un entretien téléphonique.



AFRIQUE DU SUD: Les Sénégalais à l’abri des attaques xénophobes
’’Nous sommes à l’abri pour l’instant. Nous menons tranquillement nos activités. Le problème concerne les townships, même si nous sommes un peu exposés en tant qu’étrangers’’, a précisé Mame Mor Sèye, par ailleurs président du dahira mouride d’Afrique du Sud. ’’Nous vivons au centre-ville, à une vingtaine de kilomètres des townships, théâtres des actes de violences’’, a souligné M. Sèye, précisant que les Mozambicains et les Zimbabwéens sont les plus visés par les attaques xénophobes. Une vague de violences contre les immigrés en Afrique du Sud, depuis le 11 mai, a fait 25 morts et des centaines de blessés. Plus de 10.000 personnes ont été contraintes de fuir les quartiers pauvres de Johannesburg. Les auteurs de ces actes de xénophobie accusent les immigrés de prendre leurs emplois et d’être responsables de la criminalité.

Mame Mor Sèye a toutefois affirmé que ‘’beaucoup de boutiquiers sénégalais ont baissé leurs rideaux parce qu’il y a des pilleurs’’, avant d’ajouter : ‘’la situation n’est pas encore aussi alarmiste que beaucoup le pensent. Des commerçants sénégalais n’ont pas travaillé hier (lundi), mais certains ont repris leurs activités aujourd’hui (mardi)’’.

Environ 5.000 Sénégalais vivent en Afrique depuis la fin de l’Apartheid en 1994. Ils s’activent essentiellement dans le commerce. Ils sont éparpillés sur tout le territoire mais la majorité réside à Johannesburg.

’’La xénophobie n’est pas le fait de la majorité des Sud-Africains qui sont reconnaissants vis-à-vis de leurs frères Africains pour le soutien qu’ils leur ont apporté pendant la lutte contre l’Apartheid’’, a fait valoir M. Sèye.

Prié de s’expliquer sur les causes des attaques contre les étrangers, il a indiqué que ce sont les ’’conséquences de la crise zimbabwéenne et de l’inflation galopante’’ en Afrique du Sud.

’’Les immigrés zimbabwéens acceptent de travailler pour le tiers de ce que réclame un Sud-Africain’’, a expliqué M. Sèye qui vit à Johannesburg depuis plus de 15 ans. Selon lui, c’est la raison pour laquelle les Sud-Africains des townships pensent qu’ils sont là pour leur ’’prendre leur travail’’.

Plus de trois millions de Zimbabwéens vivent en Afrique du Sud. La vaque d’émigration s’est notamment accentuée au cours de ces dernières années en raison de la crise politique et socio-économique qui frappe le pays de Robert Mugabe.

Source: APS

Article Lu 1795 fois

Mercredi 21 Mai 2008





1.Posté par beug mbourou le 21/05/2008 14:27
les sénégalais travaillent dans l'informel alors ils peuvent dans ce cas être à l'abri de cette barbarie. De grâce arrêtez ces massacres insensés, l'Afrique a déjà trop souffert.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:31 Yaya Jameh: Regardez comment il menaçait les socés

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State