Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFGHANISTAN : L’armée prête à lancer une opération pour sauver les otages

Article Lu 1348 fois

L’armée afghane est prête à libérer par la force les 21 otages sud-coréens enlevés le 19 juillet par les talibans, mais le gouvernement retarde l’opération car Séoul est inquiet pour leur sécurité, a déclaré hier le ministère de l’Intérieur.



Kabou - L’Afghanistan dispose d’un nombre "significatif" de soldats dans la province de Ghazni, où les évangélistes sud-coréens ont été enlevés, a dit le porte-parole de ce ministère, Zemaraim Bashary. "Nous sommes prêts à opérer", a-t-il précisé. "Nous sommes en mesure de mener une opération" pour libérer les otages, a-t-il affirmé. "Nous ne l’avons pas encore fait parce que nous ne voulons pas risquer leur vie et parce que le gouvernement coréen nous a également demandé de ne pas lancer d’opération militaire", a poursuivi M. Bashary. Les autorités afghanes restaient engagées à une solution négociée essentiellement par les chefs tribaux et religieux, a également déclaré le porte-parole. "Seul le temps nous dira si nous réussirons. Nous œuvrons dans ce sens très sérieusement", a-t-il souligné.

Les miliciens islamistes ont déjà exécuté deux otages et offert mardi d’échanger les 16 femmes du groupe contre un nombre équivalent d’Afghanes liées aux talibans et détenues, selon eux, sur les bases militaires étrangères. La coalition dirigée par les Etats-Unis a déclaré n’avoir pas de femmes emprisonnées.

Le président afghan Hamid Karzai s’est engagé à ne négocier aucun accord pour la libération des otages après avoir été vivement critiqué en mars pour avoir libéré cinq membres importants des talibans prisonniers en échange de l’élargissement d’un otage italien.

EN BREF

ZIMBABWE - Le gouvernement zimbabwéen affirme qu’un accord avec le principal parti de l’opposition pourrait être prochainement atteint, dans un rapport destiné à la Communauté de développement d’Afrique australe (Sadc) et dont l’Afp a obtenu une copie hier.

Ce rapport doit être présenté lors de la réunion des chefs d’Etat de la Sadc qui se réunissent du 16 au 18 août à Lusaka pour aborder notamment la situation au Zimbabwe.

"Il y a de fortes indications selon lesquelles les deux parties se dirigent vers un accord", indique ce rapport selon lequel "il semble qu’il n’y ait pas de réels problèmes entre le gouvernement et le Mdc (Mouvement pour le changement démocratique)".

PALESTINE - Le parti Fatah du dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a rejeté hier un appel au dialogue du Premier ministre démis issu du Hamas, Ismaïl Haniyeh et demandé aux islamistes de rendre au préalable le pouvoir dans la bande de Gaza.

Quand Ismaïl Haniyeh invoque un dialogue avec le Fatah, "il se leurre lui-même et trompe le peuple palestinien", a affirmé le chef du bloc parlementaire du Fatah, Azzam Al-Ahmad.

"Pour mettre fin à la crise, le Hamas doit cesser son putsch dans la bande de Gaza et rendre ce territoire au président élu et légitime, Mahmoud Abbas", a-t-il ajouté, réitérant une position exprimée à maintes reprises par le chef de l’Autorité palestinienne qui refuse de discuter avec les islamistes.

"Après seulement, nous pourrons nous asseoir, entamer un dialogue national", a insisté M. Ahmad.

IRAK - L’armée américaine a lancé hier un raid aérien sur un quartier chiite de Bagdad, alors que des milliers de fidèles affluent dans la capitale pour un pèlerinage à la mémoire d’un de leurs imams persécuté.

Le raid, qui a tué trente terroristes présumés, soupçonnés par les Américains d’appartenir à des milices chiites soutenues par l’Iran, s’est déroulée à Sadr City, dans le nord-est de la ville, bastion du dirigeant radical chiite Moqtada Sadr.

Selon des familles, au moins onze personnes, dont trois enfants et quatre femmes, ont été tuées au cours de cette opération.

Mais l’armée a indiqué que si des civils étaient présents au moment de l’opération aérienne, les personnes tuées étaient des "terroristes" ou des "hommes armés".

INDE - Les secours en Inde se démenaient hier pour apporter eau et nourriture aux millions de sinistrés des inondations en Asie du Sud, qui ont fait depuis juin 1.900 morts dans le sous-continent, au Népal et au Bangladesh où la situation sanitaire est déplorable.

Le niveau des eaux baisse après des pluies de mousson inégalées depuis des décennies, mais l’Unicef et des Organisations non-gouvernementales craignent maintenant les épidémies. Les Nations-unies et l’Ong Oxfam ont évalué à plusieurs millions de dollars le montant de l’aide indispensable aux 28 millions de personnes déplacées, dont des millions sont privées de nourriture et d’eau potable.

L’Inde déplore 1.428 morts depuis le 1er juin auxquels il faut ajouter des dizaines de tués ces derniers jours dans des naufrages de bateaux venus secourir des sinistrés.

Source: AFP / Le Soleil

Article Lu 1348 fois

Jeudi 9 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State