Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFGHANISTAN : Kaboul demande une prolongation de l’ultimatum des talibans

Article Lu 1397 fois

Les autorités afghanes ont demandé hier une prolongation de 48 heures de l’ultimatum des talibans qui a expiré pour poursuivre les négociations sur le sort des 21 otages sud-coréens, alors que les rebelles ont menacé de poursuivre les exécutions.



Ghazni - "Les négociations se poursuivaient au moment de l’expiration de l’ultimatum à 07h30 Gmt. Les chefs tribaux (médiateurs du gouvernement, ndlr) ont demandé une prolongation de 48 heures. Nous attendons la réponse", a déclaré à l’Afp le député Mahmoud Gailani, un des négociateurs du gouvernement afghan dans la province de Ghazni (140 km au sud de Kaboul). "Les oulémas ont condamné la mort d’un nouvel otage (lundi) et demandé aux talibans d’arrêter de les tuer", a-t-il dit. Depuis le rapt du groupe le 19 juillet, les talibans ont exécuté deux otages, un pasteur de 42 ans et un enseignant de 29 ans. Et ils ont menacé de poursuivre ces exécutions "à tout moment" après l’expiration de l’ultimatum", selon leur porte-parole Youssouf Ahmadi. Les talibans exigent un échange de prisonniers avec les autorités afghanes qui réclament pour leur part la libération sans condition des 16 femmes du groupe d’otages qui, selon les rebelles, sont malades. Accentuant la pression sur Kaboul, les talibans ont revendiqué les meurtres de quatre fonctionnaires afghans dont les corps, criblés de balles, ont été retrouvés, mercredi avant l’aube, deux semaines après leur rapt près de Ghazni, où le groupe de Sud-Coréens a été enlevé à peu près au même moment. Les Afghans "ont été tués parce qu’ils travaillaient pour le gouvernement afghan", a déclaré par téléphone à l’Afp Youssouf Ahmadi, porte-parole des rebelles. Les Sud-Coréens, des membres de l’Eglise presbytérienne Saem-Mul pour la plupart âgés de 20 à 35 ans, ont été enlevés alors qu’ils circulaient à bord d’un autocar privé sur l’axe Kaboul-Kandahar (sud), l’un des plus dangereux d’Afghanistan.

Il s’agit du plus important groupe d’étrangers enlevé en Afghanistan depuis la chute du régime islamiste des talibans en novembre 2001.

A Kaboul, le porte-parole du président Hamid Karzaï, Humayun Hamidzada, avait déclaré mardi à la presse que les demandes des ravisseurs devraient être rejetées "par principe" pour "ne pas encourager les prises d’otages". "Si nous continuons dans cette voie et répondons positivement aux demandes des terroristes, nous allons avoir encore plus de problèmes", a-t-il dit, en faisant référence à l’échange de prisonniers qui avait permis, en mars, la libération du journaliste italien Daniele Mastrogiacomo. Cet échange, une première depuis le début de l’insurrection, avait été très critiqué par Londres, Washington ou des associations afghanes qui craignaient qu’il n’incite les talibans à multiplier les enlèvements. Le président Karzaï avait juré qu’il n’y aurait plus jamais d’échanges après celui là.

Les talibans détiennent par ailleurs un ingénieur allemand de 62 ans, enlevé le 18 juillet dans la province de Wardak (100 km au sud de Kaboul) avec quatre collègues afghans, qui a appelé à l’aide dans une vidéo diffusée mardi par la télévision qatarie Al-Jazira. Cet enregistrement, premier signe de vie rendu public de l’ingénieur, Rudolph B., "date de plusieurs jours", affirme mercredi le Spiegel Online citant des experts de la police criminelle allemande.

Un autre ingénieur allemand de 44 ans avait été enlevé avec lui mais son corps avait été retrouvé peu après dans le Wardak. Les causes de sa mort ne sont toujours pas rendues publiques. Les talibans réclament notamment un échange de prisonniers pour l’Allemand.

Source: AFP / Le Soleil

Article Lu 1397 fois

Jeudi 2 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State