Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFFRONTEMENTS ENTRE MILITANTS DU PDS ET GARDES DU CORPS DE BENNO SIGGIL SENEGAL

Article Lu 1816 fois


- Plusieurs blessés, des casses et un garde de Benno Siggil à la Police

Il y a eu, ce week-end, des échauffourées entre militants et gardes du corps de Benno Siggil Sénégal et de Sopi 2009 à Saint-Louis. Bilan, plusieurs blessés de part et d’autre et un garde du corps de Benno Siggil placé en garde à vue à la Police.



Les militants de la Coalition Sopi 2009 et ceux de la Coalition Benno Siggil Sénégal se sont bagarrés, ce week-end, à Saint-Louis. Les hostilités ont débuté à la veille de l’arrivée du président de la République dans la capitale du nord. Selon des sources bien informées, c’est dans la nuit du vendredi au samedi, vers 4 heures du matin, que des inconditionnels de la Coalition Benno Siggil Sénégal se seraient rendus sur le chemin que le chef de l’Etat devait emprunter le lendemain pour y accrocher des mouchoirs rouges. Informés par un des leurs, les militants de la Coalition Sopi 2009 se sont rendus sur les lieux pour enlever tous les rubans rouges. C’était assez pour déclencher une bataille rangée. Si aucun blessé n’a été noté, le pare-brise d’un des véhicules des militants de la Coalition Sopi a volé en éclats. Invités à un débat, le lendemain matin, par le Réseau des cadres et intellectuels pour le développement de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dièye (Benno Siggil) et Ousmane Masseck Ndiaye (Sopi 2009), têtes de listes majoritaires de ces deux coalitions, ont commenté la bataille rangée, chacun à sa façon. Pour Bamba Dièye, c’est le chef de l’Etat qui a instruit aux populations de mettre le rouge pour exprimer leur mécontentement. Masseck Ndiaye a répondu que les siens, qui ne sont pas mécontents, sont en droit d’enlever les bandeaux rouges. La violence a repris de nouveau entre militants et gardes du corps de ces deux coalitions, au moment où Me Wade taillait bavette avec ses lieutenants au Palais du gouverneur. Des véhicules bourrés de personnes se sont rendus au domicile d’Ousmane Massek Ndiaye où se trouvait sa famille. Ces intrus, que des proches du maire sortant soutiennent avoir identifié comme étant de Benno Siggil Sénégal, seraient armés de machettes et de briques. Les individus auraient entrepris de tambouriner les portes de la maison de la tête de file des libéraux. Pris de peur, un membre de la famille de M. Ndiaye a appelé, au téléphone, les gardes du corps du ministre de la Décentralisation qui étaient avec leur patron à la gouvernance. Ces derniers ont rappliqué dare-dare et ont trouvé une horde de jeunes en train de badigeonner les murs de la demeure de Masseck Ndiaye. Une bataille à la machette s’en est suivie et 4 gardes du corps du maire sortant ont été atteints et transférés au dispensaire de Léona. D’autres gardes du corps blessés, et qui appartiendrait à la Coalition Benno Siggil Sénégal, ont été acheminés à l’hôpital de Saint-Louis. Lors de notre passage sur les lieux, les traces de combats étaient visibles sur le sol et des slogans favorables à l’opposition inscrits sur les murs du domicile de Masseck Ndiaye. Les policiers étaient en train d’effectuer le constat d’usage pour situer les responsabilités. Notons qu’un garde du corps de Benno Siggil est toujours en garde à vue à la Police. Il serait arrêté pour détention d’arme blanche.

Source: L'observateur

Article Lu 1816 fois

Lundi 16 Mars 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State