Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFFAIRE SEGURA: LE FMI OUVRE UNE ENQUETE

Article Lu 11051 fois

Encore du neuf dans l’affaire qui défraie la chronique depuis hier, et relative à la corruption présumée d’Alex Ségura, l’ex-représentant du Fonds monétaire international (Fmi) au Sénégal. Selon des sources proches de l’institution financière, une enquête a été ouverte dont les conclusions devraient tomber dans le courant de la semaine prochaine. L’institution financière n’écarte aucune piste, après les informations publiées faisant état d’une découverte à Paris d’une mallette contenant 100 mille Euros et enregistrée au nom d’Alex Segura.



AFFAIRE SEGURA: LE FMI OUVRE UNE ENQUETE
«Avec toutes les informations venues de part et d’autres, on peut dire qu’un incident a eu lieu, mais pour plus d’informations, nous attendons la venue de la commission du Fmi», a déclaré, sans ambages, Alistair Thomson, porte-parole du Fmi. Le responsable de la communication de l’institution financière de préciser que le Fmi a envoyé deux missions : l’une à Paris, l’autre à Barcelone. «On est donc en train de travailler là-dessus pour rétablir la vérité…On aura plus de détails», assure-t-il. Et d’ajouter : «nous attendons la venue de la commission du Fmi. Mardi peut-être, car lundi est férié (Ndlr, aux Etats-Unis)…». C’est dire que la vérité ne devrait pas tarder à éclater dans cette affaire que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier de scandale de l’année. Car, parallèlement à cette mission, on signale l’arrivée imminente à Dakar, d’un responsable du Fmi.

Cette affaire, évoquée hier par L’Observateur et la Rfm relative à des fonds trouvés dans une mallette appartenant au fonctionnaire du Fmi, Alex Ségura, dérange au plus haut niveau. Le gouvernement du Sénégal, par la voix de son porte-parole, a réagi aux informations faisant état de l’interpellation à Paris d’Alex Ségura, ancien Représentant-résident du Fmi dans notre pays. Dans une intervention diffusée au cours du journal télévisé de la Rts d’hier soir, le ministre de la Communication, M. Moustapha Guirassy a déclaré que le gouvernement du Sénégal n’est ni de près ni de loin mêlé à cette affaire.

Pour M. Guirassy, cette affaire est véhiculée par des «individus qui cherchent à ternir l’image du gouvernement du Sénégal». C’est pourquoi, il tient à avertir que le gouvernement du Sénégal se donne le droit, à mots à peine voilés, d’engager des poursuites contre les personnes qui véhiculent de telles informations.



Mystère sur les conditions d’une interpellation

Des sources dignes de foi renseignent que c’est suite à une dénonciation qu’Alex Segura serait tombé. Qui a balancé le fonctionnaire ? L’information serait partie, nous dit-on, de Dakar. Toujours selon nos interlocuteurs, «des choses se sont passées à l’aéroport Léopold Sédar Senghor qui n’ont pas échappé à l’attention de tout le monde». Un coup de fil serait-il parti de Dakar et le tour joué avec la Police française pour le haut fonctionnaire du Fmi ? C’est en tout cas ce qu’estiment nos sources. Cette affaire risque de mener très loin, car les deux missions d’enquête, envoyées à Paris et à Barcelone, pour procéder à des investigations plus approfondies devraient entendre Alex Segura lui-même. Et ses explications consignées sur procès-verbal. Le Fonds monétaire international et la Banque mondiale ont en effet une longue tradition qui ne lésine pas sur la transparence.

À noter aussi que cette affaire tombe au moment où une mission du Fmi est attendue dans le courant de ce mois d’octobre à Dakar, dans le cadre de la revue trimestrielle. Une revue liée à l’Instrument de soutien à la politique économique du Fmi à l’Etat du Sénégal (Ispe). Pour sûr, le climat ne sera pas des meilleurs.

Baaba Aïdara, correspondant à Washington
Source L'Observateur

Article Lu 11051 fois

Samedi 10 Octobre 2009





1.Posté par Thierno le 10/10/2009 23:36
Merci de joindre par mail et par telephone le FMI a Waschington et a Paris pour les harceler ... et leur dire que l'etat senegalais a des mafieux a leur tete et que leur diplomate Monsieur SEGURA a ete piege. Et demander des comptes a l'etat senegalais... Car vous vous rendez compte au moment ou les senegalais ont crucielement besoin de cet argent Wade et sa bande de mafieux en font cadeau a Segura. ET apres ces meme personnes vienent nous dire que les caisses sont vides et l'etat donc nous... n'a plus rien... INADMISSIBLE.
tel FMI a Washington : +1202 623-7000 OU +1202 623-7300 OU +1202 623-6008 FMI a Paris : Tel: + 331 40 69 30 70
mail : publicaffairs@imf.org
A tous tous les senewebiens, merci de faire le necessaire pour que le piege se referme contre ceux qui utilisent le peuple senegalais pour assouvir seulement leur interets personnels et salir le notre pays en entier.
Aline


2.Posté par cheikh le 11/10/2009 03:27
Je savais que cet acte de corruption sur Alex Ségura portait la signature génétique de Abdoulaye Wade. Ce président porte la corruption dans ses gènes et dans sa biologie. Il a corrompu les chefs religieux, les fonctionnaires, les journalistes, les politiciens. Il a banalisé la corruption au point que Pape Samba Mboup lui en trouve une vertu. Cet évènement me rappelle la tentative de corruption contre le journaliste de l’express par ce Wade cabossé. Il a voulu remettre 10.000 euros à ce journaliste au sein même du palais présidentiel.
Cet argent remis à Alex Ségura aurait pu être bénéfique pour les populations de la banlieue.
Dans l’histoire je plains Moustapha Guirassy alias Moustapha le comique. Il me rappelle fortement l’ancien ministre irakien de l’information lors de la guerre du golfe Mr Mohamed Said Al Sahf surnommé Ali le comique par la presse occidentale. Moustapha le comique a voulu nier l’évidence en s’attaquant à la véracité de l’info donnée par la Rfm. Lors du journal de Midi du Vendredi 09 Octobre, Moustapha le comique eut le culot de nier l’implication des autorités sénégalaises. Aujourd’hui, le Fmi dit que l’argent du corrupteur vient d’être remis aux autorités sénégalaises. Tout le monde sait que Alex Ségura devait écrire un rapport sur le Sénégal avant la venue de la mission du fmi sur le Sénégal dans les prochains jours. Dans ces conditions, comment ce corrompu pouvait écrire un rapport objectif, sachant que Wade lui a remis le prix de la « cola » de 70 millions ou 500 millions de fcfa. Wade devrait nous dire le montant de la somme ayant servi à corrompre ce haut fonctionnaire.
J’aurais pu comprendre qu’on lui offre devant tout le sénégal un tiaya, un khalam, un tableau de 1500 fca. Mais autant d’argent sous 4 murs, et dire que c’est un cadeau. C’est vraiment essayer de banaliser la corruption.
Moustapha le comique va-t-il nous sortir un autre communiqué après la remise de l’argent par le fmi aux autorités sénégalaises. Peut-être que Moustapha le comique contestera ce fait.
Maintenant, Moustapha le comique est-ce que les autorités sénégalaises vont toujours porter plainte voire actionner la Dic ?
Avec Moustapha le comique on peut s’attendre à tout.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State